17-11-2017
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.922.821 Messages
21.305 Fils de discussion
21.110 Membres
Dernier membre: futuremaman45

17 Novembre 2017 à 20:23:53
Pages: [1] 2 3 ... 6
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: Pour celles qui se demandent pourquoi elles ont voulu des enfants...  (Lu 3226 fois)
Hannah la Survivor
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 10.689


Octobrette 2013


« le: 11 Décembre 2016 à 22:37:13 »

Bonjour,

Ceci ne sera peut être pas le post le plus politiquement correct mais j'avais envie de le créer avec toute l'honnêteté dont j'apprends à faire preuve, avant tout avec moi même.
Avant de commencer, je voulais dire que j'aime mes enfants, que j'essaie de faire de mon mieux pour les élever, les éduquer et pourvoir à leurs besoins vitaux.

Ceci étant dit, jamais je n'aurais pensé qu'avoir des enfants serait si dur. Est ce moi qui n'ai aucun instinct maternel, aucun talent de base avec les enfants? Peut être. Mais pour moi ca n'est ni aisé, ni particulièrement plaisant d'être avec les enfants. Jouer avec eux ne me remplit pas de joie. J'ai longtemps culpabilisé parce que les jeux de bébés ne m'intéressent pas, parce que je n'avais pas envie d'être avec eux et maintenant j'ai fait à peu près la paix avec moi même.

J'ai l'impression d'évoluer dans un monde où le message renvoyé de la maternité est celui où "c'est que du bonheur". Euuuuh, franchement non.
Je parlais avec une amie qui n'a pas d'enfant l'autre jour et elle me disait "ok Hannah, c'est dur mais franchement, les deux minutes où ils te font un câlin le soir, ca efface les deux heures précédentes, même s'ils ont été pénibles,non?"
Euuuuuuuh toujours pas non.

Si j'avais su, aurais je fait des enfants? Probablement pas. Il m'arrive régulièrement de regretter d'avoir voulu des enfants. Sauf qu'on vit dans un monde où ca ne se dit pas ça.

Quand les miens sont nés, j'ai eu les modèles qui pleurent non stop. Et je n'ai pas eu ce Grand Moment dont j'entends les mamans parler où "on entend son enfant pleurer la première fois et on sent son cœur de maman exploser de joie". J'entends des gens me raconter des trucs de ce genre et je ne sais pas de quoi ils parlent. Je me disais qu'en grandissant, ça arriverait. Et non.
J'ai des bons moments avec les enfants mais ils sont brefs au milieu de beaucoup de difficultés je trouve.
Donc oui, je me demande pourquoi j'ai voulu des enfants.
Ils m'ont été confiés donc maintenant je ferai de mon mieux pour les élever et les aimer, mais ca n'est vraiment pas chose simple.

Ce forum est un endroit assez libre, donc je voulais faire pas de ces sentiments, non pas pour faire peur à des futures mamans, mais surtout pour qu'il ait aussi un espace pour dire " non, ca n'est pas que du bonheur et vous n'êtes pas des mauvaises mamans parce que l'espace d'un instant vous vous êtes demandé pourquoi vous les avez voulus".
Journalisée

Ça y est, nos merveilles sont arrivées le 4/10/13 à 38+6, deux petits garçons J@mes et Ow€n 💙💙
Binomette : Laurelyne La Wonderwoman
Marraine des Octobrettes 2015 😊
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.863


Un peu bohème...


« Répondre #1 le: 12 Décembre 2016 à 00:15:30 »

Coucou,

Il est beau, ton post. Plein d'honnêteté, de pudeur...

Voilà, pas grand chose à te dire d'autres . Si ce n'est que j'ai aussi, parfois (sans doute beaucoup plus rarement que toi) ce type de questionnement. Notamment pour le troisième... Qui est pourtant un enfant des plus faciles. Un enfant que nous voulions, en sachant. Un enfant que j'aime, avec un grand coeur gros comme ça. N'empêche : mais pourquoi donc j'en ai voulu trois ? Prouver un truc... Et après ? Et moi ?

Bon, et puis il y a aussi cette grande question à la con : au vu de comment va la planète, est-ce que j'ai eu raison de donner la vie à 3 gosses ? Que leur réserve l'avenir ? Y trouveront-ils aussi du bon ?

A part ça, je suis d'un naturel optimiste ! Si, si Clin d'oeil.

A +
Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 11ans) et d'un loustic (Taton, 5ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
Ju350
Juillette 2014 et Muguette/Juinette 2016
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.292


mes quatre monstres adorés


« Répondre #2 le: 12 Décembre 2016 à 07:28:43 »

Hannah, comme je me retrouve dans certaine de tes paroles.
Pour moi non plus la naissance de mon grand n'a pas été le plus beau jour de ma vie. On m'a mit un étranger dans les bras en me disant que c'était mon bébé (naissance par VB pourtant).
 Bisou Bisou
Journalisée

Al garçon né le 7 mai 2012 à 39 SA + 2 mon beau bébé de 3kg740.
Mes louloutes nées à 36+5 sa le 27 juin 2014
E 2kg850
Az 2kg830
T nous à  rejoint le 11 mai 2016 à 39 SA + 6. Un beau poupon de 3kg980
IlyanaElouane
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 361


« Répondre #3 le: 12 Décembre 2016 à 08:29:54 »

Coucou Hannah,
Ton poste est plein de franchise et c'est ce qui est important mais il est aussi triste mais je te comprend.
Moi j'ai tellement voulu mes enfants que j'en suis fière sauf que les 2 premiers mois j'en voulais plus me suis remise beaucoup en question et jusqu'à maintenant quand ils font pas leur nuit ou dorme mal alors que moi je suis ko je leur en veux (alors qu'il trouve leur rythme). Mais la fatigue et l'ennuie n'aide pas. Pour le moment je kiffe pas autant que beaucoup me dise moi jai justement hate de les voirq grandir etc mon envie 1ère d'avoir des enfants est pour leur donner tous l'amour que je n'ai pu avoir étant moi même enfant(je raconte ma vie lol) j'ai perdu mon père à l'âge de 3 ans et ma mère à 6 ans la vie avec ma tante n'étais pas joyeuse malheureusement et je me suis jurée de faire de mon mieux avec les miens choses que j'essaye de faire même si il y a des moments où je craque.
On as tous je pense un instinct maternelle après il faut juste penser à pourquoi on as voulu des enfants ? Pour nous? Pour le papa? Pour la famille ? Ou parce qu'on nous as dit qu'il fallais?
Je pense qu'en répondant à ce genre de question tu comprendras peut être mieux..

En tous cas n'est pas honte de toi, je pense que tu n'es pas la seul...
Biz les filles
Journalisée

Maman d'I et de E nées le 31/08/2016 à 39 semaines +2.


"Il n'y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façons d'être une bonne mère.
 de Jill Churchill"
Erquy09
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 202


« Répondre #4 le: 12 Décembre 2016 à 09:20:36 »

Hannah, ton post me touche !!
je me retrouve dans pas mal de choses que tu décris...
Moi non plus pas d'explosion de joie et de pleurs à leur naissance...ni pour la grande (voie basse classique, et pareil, on m'a mis une inconnue dans les bras), et encore moins pour les garçons...garçons pour lesquels j'ai été évidemment ultra inquiète tout le long de la grossesse et de l'hospitalisation, mais auxquels je n'ai commencé à m'attacher qu'au bout d'au moins un an...punaise, c'est horrible à dire...mais c'est comme ça.
Aujourd'hui je les aime...mais je suis un peu schizophrène, je ne les supporte pas plus de 30 minutes, ils sont tellement pénibles !!! au point que j'ai arrêté mon 80% et que je suis retournée travailler le mercredi. Moi aussi les jeux avec les petits enfants me saoulent, je préfère les emmener en balade, leur faire découvrir la nature, l'Histoire, la vie. Ils sont encore trop petits, alors je patiente.
Et TOUS les soirs je me demande: mais pourquoi tu as fait ça Huh? elle où ta vie ?? tu vis pour tes enfants, mais tu as perdu le reste...j'espère tellement que c'est temporaire.
Ce que tu écris ne me choque pas du tout. Mais oui, ce n'est pas "maternellement correct". Tout comme le burn out maternel: il parait que les mamans qui craquent s'écoutent trop (enfin c'est ce qu'on m'a mis en pleine figure quand j'ai osé en parler). Donc chuuuutt....
Journalisée

Une fille en janvier 2012
Deux petits gars mono-bi en septembre 2014, nés à 29+4 avec un TAPS, ils vont bien !
IlyanaElouane
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 361


« Répondre #5 le: 12 Décembre 2016 à 09:42:37 »

Erquy09 moi aussi j'ai fait une dépression postnatal mais il faut en parler pour ce vider et essayer de trouver des solutions. La personne qui ta dit de ne rien n'y connais rien et n'a aucune empathie. Pour être passé par là  (je suis encore dedans) je te comprend à 1000% c'est triste car je veux tellement oour eux mais aussi retrouver ma vie d'avant ou je dormais me maquillais, prenais des bains me faisait de petits plats sortais etc la vie quoi. La j'ai l'impression d'être un robot qui doit obéir et ne rien dire juste patienter. Typiquement ils ont fait une sale nuit ce sont réveillé à 6h30 dodo à 9h et la il ce réveille moi qui venais de m'installer dans mon lit...
Journalisée

Maman d'I et de E nées le 31/08/2016 à 39 semaines +2.


"Il n'y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façons d'être une bonne mère.
 de Jill Churchill"
Melibyb44
Jeune Membre
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 56


« Répondre #6 le: 12 Décembre 2016 à 10:14:44 »

Comme toutes ton post me touche car même si certaines le pensent (sûrement plus qu'on n'imagine) On ne doit pas le dire... Et bien si on a le droit de se dire que notre vie etait tellement plus simple avant (même si on aime nos enfants)
Au début du week-end j'en avais vraiment marre de mes enfants (3 ans 1/2 et 2 fois 20mois) ça crie ça hurle ça pleure ça chouine à tout bout de champ. J'ai dis à un moment à mon conjoint que je ne supportais plus mes enfants (et je le pensais réellement) aujourd'hui cela va mieux (l'impression d'être completement bipolaire depuis qu'ils sont là).
Je suis en congé parental donc seule tout le temps avec eux (c un peu mieux depuis que la grande va à l'école quand même) mais dans notre société je n'ai pas à me plaindre (bah oui j'ai "la chance" de voir mes enfants grandir enfin surtout j'ai la chance de galérer avec eux)
Il y aurait tellement de choses à dire mais je vais arrêter mon roman juste dire que tu n'es pas seule  Bisou
Journalisée
Ju350
Juillette 2014 et Muguette/Juinette 2016
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.292


mes quatre monstres adorés


« Répondre #7 le: 12 Décembre 2016 à 11:52:00 »

Oui la vie était plus facile avant, le calme, les nuits complète. Mais je me dis que si j'ai voulu mes enfants (du moins les trois premier petit T c'est autre chose), c'est qu'il me manquait quelques chose.

Pour petit T qui est un bébé surprise (désiré pour un peu plus tard donc en un sens il était voulu mais pas de cette façon), il y a eu l'acceptation de cette grossesse, le deuil de ma dernière grossesse, le deuil de l'accouchement sans péri (plus de 24h de contraction avant que le col ne se décide à bouger pour pouvoir sortir mon bébé dans de bonne condition j'ai craqué et demandé la péridurale) et la culpabilité d'avoir souhaité une fausse couche (c'est moche mais si je veux un jour me pardonner cette pensée envers mon bébé je dois l'admettre et le dire). Le fait que mon petit bout se soit fait si discret, comme si il voulait se faire oublier, alors que quand on le voit maintenant il est certes facile à vivre mais à besoin de bouger tout le temps. Je me dis que c'est parce qu'il a senti que je ne voulais pas de lui au début.  Pleurs

Pour l'instinct maternelle je ne crois pas en l'instinct maternelle innée mais pour moi il est acquis. Du coup on ne l'a pas toutes de la même façon. Et c'est clair que le poids que la société fait peser sur nous est horrible. Car si on savait à l'avance que l'on n'aime pas forcément son ou ses enfants en posant nos yeux sur lui ou eux, que le baby blues et la dépression post post-partum (que je ne met pas au même niveau), ça existe et qu'en un sens c'est normal. Et que oui on a le droit d'en avoir marre que l'on a le droit de craquer car nous sommes certes des mamans mais aussi uniquement des êtres humains et que parfois il faut que ça sorte, car les enfants ne sont pas toujours de tout repos. Et je pense que la phrase que je déteste le plus c'est "tu les as voulu, maintenant assume".
Journalisée

Al garçon né le 7 mai 2012 à 39 SA + 2 mon beau bébé de 3kg740.
Mes louloutes nées à 36+5 sa le 27 juin 2014
E 2kg850
Az 2kg830
T nous à  rejoint le 11 mai 2016 à 39 SA + 6. Un beau poupon de 3kg980
IlyanaElouane
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 361


« Répondre #8 le: 12 Décembre 2016 à 12:28:34 »

Oh Ju350 ta dernière phrase résonne dans ma tête car on me le dit tellement de fois non pas par méchanceté mais pour réaliser le parcours que j'ai eu avant de les avoir moi même je me la répète avec "ce n'est qu'un temps quand ils vont grandir ça iras mieux (je l'espère tellement)". Moi aussi je me dit que si ils sont comme ça par moments difficiles ces à cause de moi et mes angoisses. Car quand je vais me coucher (ils dorment avec moi dans la chambre )bizarrement ils ce réveillent ou bougent pas mal comme pour exprimer quelques choses...

Moi le manque de ma mère est présent chaque jours je me dit qu'avec elle ça aurait été facile... j'aurais pu confier mes angoisses échanger avec elle etc telle une jeune mère avec ça mère...
Journalisée

Maman d'I et de E nées le 31/08/2016 à 39 semaines +2.


"Il n'y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façons d'être une bonne mère.
 de Jill Churchill"
Katti
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 804



« Répondre #9 le: 12 Décembre 2016 à 12:58:57 »

Beh tu vois Annah' sacré bon sujet tres bien abordé avdc sincerité, vu toutes les réponses ! Sourire
C'est dur en effet, pas inné pour beaucoup de filles. Moi je pense tout d'abord comme les autres qu'il n'y a pas de honte mais ensuite et surtout que ce grand questionnement c'est tout simplement l'addition d'une pression sociétale cauchemardesque qui me degoute, et souvent de la maniere dont s'est passee notre enfance avec nos parents, et du coup sur tout ce que ca nous renvoit en pleine tete comme moments difficiles, de doutes, de revelations...
Cette societe te fait croire que tu peux etre mere a temps plein au boulot et a la maison, une excellente amante, une femme avec un ventre plat, un grand sourire, une maison bien tenue, des enfants bien eduques qui ne pleurent jamais bien sur 😂, que tes enfants ne serontheureux que s'ils ont 4 cfivites par semaine et que si tu joues a la peinture aveceux tous les jours , que si tu fais a manger bio, que tu partages de belles choses sur FB, ......
STOOOOOOOP ! C'EST IMPOOSSSSSSSSIBLE !
Avant elles n'avaient pas la possibilité de  se poser autant de questions, de comparer sans arret les manieres de faire, elles faisaient, nos pauvres meres et grands meres, avancaient tant bien que mal sans tergiverser.
Les gens n'avaient pas le moyens de faire tout ce que lo' fait aujourd'hui, les activites par ex, du coup il y a pas mal de pressions de moins du meme genre que celles la. Elles se faisaient confiance certainement plus que nous. Avaient certainement moins de doutes.
Elles en ont chié c'est sur, mais d'une facon completeme't differente qu'aujourd'hui.
Mais aujourdhui tout nous fait douter, chaque geste quotidien est un questionnement.

On fait des enfants car il nous reste quand meme un instinct animal, on est fait pour se reproduire, nos hormones sont la, c'est comme ca depuis la nuit des temps. Sauf que malheureusement cette societe ne permet plus notre place "animale", puisque tout tourne autour du materiel.
C'est de plus en plus dur d'elever des enfants, je suis tout a fait d'accord  Sourire.
Roh je m'emballe, dslee, mais c'est juste pour te soutenir, peut etre que cette periode de questionnement est aussi tout a fait normale, qu'elle va te faire te poser les bonnes question sur toi, qui tu veux etre, et non pas sur l'image que tu veux renvoyer. Beaucoup de fatigue accumulee certainement trop nefaste pour reflechir sereinement. Mais qui que tu veuilles etre, au boulot a la maison, retrouve confiance en toi, recentre toi sur toi, essaie de te rencentrer sur l'essentiel ( facilea dire !). Je suis certaine que tu as les capacites d'affronter tous ces dilemnes, que simplement tu cherches. Je n'aime pas non plus jouer avec mes enfants, je prefere me ballader comme erquy. Je n'ai pas aime etre enceinte, ni allaiter. MAIS J'ASSUME !  Clin d'oeil
Je me dis que je leur transmets peut etre certainement beaucoup d'autres bonnes choses, la bonne humeur, la caractere, ou que sais je .
Ma mere n'a jamais joue avec moi, je n'ai pas l'impression que cela me manque.
Je me dis toujours que j'ai grandit avec moins que ce qu'ont mes efants, et que portant aujordhui ca va ps si mal.
Peut etre voir autour de ton vecu d'enfance pour trouver des pistes...
Tu as le droit de ne plus supporter, tu t'en demandes peut etre trop  Sourire.
En tous cas quand je vois mes freres continuer les conneries à 40ans, je suis pessimiste sur le fait qu'on puisse reelement se reposer un jour en tant que parents !  Clin d'oeil
 Bon courage pour traverser ce questionnement vraiment pas marrant !!!
Journalisée

Chaque jour un peu plus d'amour pour M@ et Ti, mes petits garçons nés le 5/11/14 à 37SA+2 !! Du bonheur et encore du bonheur...
Ju350
Juillette 2014 et Muguette/Juinette 2016
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.292


mes quatre monstres adorés


« Répondre #10 le: 13 Décembre 2016 à 10:39:54 »

IlyanaElouane, moi aussi ma maman me manque. Je l'ai certes perdu à un age plus avancé (ça fait 6 ans), mais je n'ai jamais eu la possibilité de partager mes grossesses et mes angoisses avec elle. Et je pense que ça joue aussi sur ma façon d'agir. Ma maman à beaucoup jouer avec moi petite (il y a assez de photo pour le prouver), mais je n'ai pas la patience qu'elle avait.

Katti, je pense que la société n'est actuelle n'est malheureusement pas la seule à mettre des pressions. Car le mythe de la mère parfaite remonte à loin. Une femme est sensé tenir sa maison et élevé ses enfants pendant que le mari fait un peu ce qu'il veut (malheureusement pas une caricature car entendu de la bouche de ma BM pendant ma dernière grossesse). J'ai parfois l'impression que malgré les progrès sur les droits de la femme certaine mentalité ne change pas et que du coup en tant que femme on se met nous même la pression pour prouver que l'on peut tous  faire.
Journalisée

Al garçon né le 7 mai 2012 à 39 SA + 2 mon beau bébé de 3kg740.
Mes louloutes nées à 36+5 sa le 27 juin 2014
E 2kg850
Az 2kg830
T nous à  rejoint le 11 mai 2016 à 39 SA + 6. Un beau poupon de 3kg980
Katti
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 804



« Répondre #11 le: 13 Décembre 2016 à 10:57:10 »

Je suis d'accord' en effet cela remonte a tres loin. Cependant aujourdhui , on en demande encore plus a une femme que de savoir tenir la maison et servir son mari, il faut bien plus, toujours plus. Et les moyens de communication actuels exacerbent cela en facilitant les comparaisons, en nous mettant continuellement dans le doute de savoir si on est capablesde faire, si on fait bien...

Le manque d'une mere doit etre en effet bien dur...  Bisou
Journalisée

Chaque jour un peu plus d'amour pour M@ et Ti, mes petits garçons nés le 5/11/14 à 37SA+2 !! Du bonheur et encore du bonheur...
IlyanaElouane
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 361


« Répondre #12 le: 13 Décembre 2016 à 11:21:51 »

Oh que oui le manque d'une mère est très difficile qu'elle que soit notre âge. ce matin je regardais l'émission les maternelles et il y avais comme reportage enfant battu (ce qui est mon cas par ma tante) comment devenir mère. Les témoignages étais le reflets de ce que je vis la peur, les angoisses et les cris alors que je veux tous l'inverse pour eux c'est triste.  Il faut que je pardonne sincerement pour avancer et etre épanouie dans ce merveilleux rôle pas évident je pensais l'avoir fait.  Je pense que notre passé joue sur notre présent et futur.
Moi dans ma tête c'etais je vais tous maîtriser meme avec 2 enfants heu ben je me suis trompée...
Journalisée

Maman d'I et de E nées le 31/08/2016 à 39 semaines +2.


"Il n'y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façons d'être une bonne mère.
 de Jill Churchill"
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.863


Un peu bohème...


« Répondre #13 le: 13 Décembre 2016 à 11:36:03 »

Je voulais rebondir sur ta dernière phrase, IlyanaElouane. Je trouve que c'est un énorme pas que de reconnaître que l'idéal... Reste de la théorie de l'ordre de l'utopie, même avec toute la meilleure volonté du monde. ça déculpabilise Souriant, et ça permet d'avancer Clin d'oeil.

Et crotte à l'image qu'il faut renvoyer. Elle nous paralyse.

A +
Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 11ans) et d'un loustic (Taton, 5ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
IlyanaElouane
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 361


« Répondre #14 le: 13 Décembre 2016 à 16:12:01 »

Oui quand je voyais des mamans mal habillé etc je me disais je ne serai jamais comme ça. Je suis pire je crois lol. Je me remet beaucoup en question peut être trop d'après mon mari. Je pense à ma mère qui nous a géré seul après le décès de mon père et relativise...
Bientôt la crèche on ma dit que je me sentirais mieux j'essaye d'y croire
Journalisée

Maman d'I et de E nées le 31/08/2016 à 39 semaines +2.


"Il n'y a aucune recette pour devenir une mère parfaite, mais il y a mille et une façons d'être une bonne mère.
 de Jill Churchill"
Pages: [1] 2 3 ... 6
Imprimer
Partager :

Aller à: