02-04-2020
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.940.775 Messages
21.538 Fils de discussion
21.628 Membres
Dernier membre: Jums2020

02 Avril 2020 à 20:27:13
Pages: [1]
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: de l'art et de la manière de se retrouver cataloguer par des profs...  (Lu 1402 fois)
flo31
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.050



« le: 18 Juin 2014 à 09:26:08 »

Bon, on va dire qu'il était temps que l'année se termine.
S a fait une excellente 6ème mais les résultats scolaires ne font pas tout. Elle était dans une classe que les profs n'appréciaient pas. La prof principale leur a dit qu'ils seraient tous séparés pour l'année prochaine.
En soi, c'est pas un mal, loin de là !
Mon problème, c'est que S s'est retrouvée dans la même classe qu'un certain nb de filles du quartier qui sont des fouteuses de m***. Ce ne sont pas, pour la plupart, des supers copines mais comme elles étaient déjà en classe ensemble en CM2, ellessont quand même un peu copines. Ces filles, je les ai vues faire l'année dernière lorsque j'ai accompagné des sorties scolaires, des petites pestes. En septembre, quand j'ai découvert que S était avec elles, j'ai sacrément tordu du nez.
... et j'avais raison !
J'ai essayé d'expliquer à ma fille (  Roulement des yeux ) qu'à traîner avec ces filles-là, elle allait immanquablement être associées à elles dans l'esprit tant des autres élèves que des profs, elle n'a pas voulu l'entendre.
On arrive à la fin de l'année et elle se fait remonter les bretelles par sa prof d'EPS pour une conner** faite pas une autre mais à laquelle la prof l'a associée du fait qu'elles soient copines. S l'a mal pris, elle m'a dit que ça l'avait énervée. J'en ai reparlé avec elle, je crois qu'elle commence enfin à comprendre pourquoi certains profs semblent lui en vouloir.
La prof dEPS (prof principale) lui a dit, ainsi qu'aux autres filles en question, qu'elles seraient toutes séparées l'année prochaine. Tant mieux. Par contre, ce qui me gêne beaucoup, c'est qu'elle se retrouve marquée au fer rouge comme étant une des filles de ce groupe qu'il a fallu exploser. J'espère qu'ils auront l'intelligence de voir au-delà de sa 6ème de provenance !!!    Elle ne comprend pas car elle ne s'est jamais mal comportée. Mais voilà, certains copinages ne rendent pas service !!!

Parmi ces filles, il y a la soi-disant uper copine qui n'arrêt pas de lui faire des crasses depuis 2 ans mais ma fille ne tient jamais sa résolution de ne plus aller avec elle. Elle va l'éviter un certain temps et puis finit par retourner avec l'autre tête baissée.  ... jusqu'à la fois suivante. J'espère donc vraiment qu'elles ne seront plus ensemble l'année prochaine !!!
Journalisée

S 2002 - N & D 2005
Mais tout peut changer. Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie. (Etienne Daho)
Azerty
muguette/juinette 2008
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.847


1+1+1+2


« Répondre #1 le: 18 Juin 2014 à 15:37:48 »

Les profs du secondaire je sais pas trop mais j´imagine que c'est comme au primaire, y'en a des intelligents et des c**s. Franchement tu crois qu'ils épluchent le cv de tous leurs élèves pour savoir qui était dans quelle classe, qui trainait avec qui? Si ta fille ne se fait pas remarquer à la rentrée avec ses nouveaux profs , ils ne chercheront pas. Si elle a d'anciens profs, ils verront rapidement qu'elle etait juste influencée négativement par le groupe.

J'ai déjà eu un élève catégorisé comme le meneur d'un petit groupe de terrible en PS. Le groupe a ete dispatché. On m'a mis celui là seul. Une collègue en a eu 2 du dit-groupe . L'enfant ne m'a jamais posé de problème. Par contre les parents fuyaient systématiquement ( genre je balance le gosse le matin et je file en vitesse ni vu ni connu et pareil pour le reprendre le soir) et au bout d'un mois, le papa est venu me voir :" comment ça se passe avec N? "
"Trés bien, faut l'avoir à l'oeil car il est tenté de faire des bêtises mais sinon impeccable."
"Ah bon, parce que l'an dernier, tous les jours les maitresses nous racontaient toutes les bêtises qu'ils faisait en classe..."

Bref les profs sont bien conscients de l'effet de groupe et s'ils en séparent les éléments c'est bien pour casser cet effet et que ça se passe mieux pour tous. Ils seront les premiers à s'autosatisfaire de leur décision .
Journalisée

Un grand 1m82 né à 40sa+4; une grande 1m71 née à 40sa; un moyen 1m75 né à 39sa+5 et 2 petits d'1m52 et 1m58 nés à 38sa-1.
Et en tout : plus de 300kg d'amour !!
flo31
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.050



« Répondre #2 le: 18 Juin 2014 à 16:37:38 »

Tout ça, je le sais !  Clin d'oeil
Là, ce qui m'agace, c'est qu'elle soit assimilée à ses filles-là simplement parce qu'elles se parlent au collège, dans les couloirs. S n'est ni sous influence ni meneuse, elle a juste le malheur de leur parler, d'être une "copine".
S a bien trop la trouille des représailles des profs et d'être mal considérée pour se mêler aux bêtises de ces filles. Elle est, d'ailleurs, souvent rentrée en racontant ce qu'elles font et en disant que leur attitude est nulle. Par contre, comme elles sont toutes du même quartier que nous, elles arrivent ensemble et partent ensemble car prennent le même bus. Du coup, elles se parlent et sont ensemble dans le bus.
La mienne a conscience de tout ça mais n'arrive pas pour autant à prendre le large.
Une prof lui a dit qu'elle l'avait déçue, qu'elle ne le coyait pas comme ça (...) , simplement parce qu'elle était au mauvais endroit, au mauvais moment, avec la mauvaise personne: comment peut-elle lui dire ça alors que de toute l'année elle n'avait de cesse de la féliciter ?
Là, elle a la trouille que ça la suive jusquau lycée. Je l'ai rassurée mais elle reste inquiète. Elle me disait qu'en plus elle en avait marre parce que les profs lui collent presque toujours les enquiquineurs comme voisins de classe... et comme il y en a pas mal dans sa classe, elle est rarement tranquille.

En fait, je pense que ça me peine pour elle parce que j'ai vécu une histoire un peu similaire au lycée. En 1ère, j'avais une prof assez particulière en histoire-go. Elle saquait les filles et surnotait les garçons (dont elle semblait avoir plus ou moins peur). Un jour, je suis arrivée en cours juste derrière elle, c'est à dire pile à l'heure. A partir de là, j'ai été considérée comme une moins que rien par cette prof. C'était au point où mes parents ont pris rv avec elle (en 1ère, c'est quand même pas courant !). C'est elle-même qui leur a parlé de ce soi-disant retard et de ce que ça avait impliqué.  Mes parents lui ont expliqué que j'avais environ 45min de bus (en ville) pour arriver au lycée et que c'était la 1ère fois que j'arrivais pile à l'heure simplement à cause des aléas de la circulation. Elle leur a répondu qu'il fallait que je prenne le bus précédent (à 6h30 du mat) ... qui lui m'aurait laissée devant les portes closes du lycée avec presque 1h d'avance !!!
De là, les jugements portés à la hâte m'exaspèrent. Cet incident avec cette prof m'a suivi tout au long de cette année scolaire...
Journalisée

S 2002 - N & D 2005
Mais tout peut changer. Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie. (Etienne Daho)
Pages: [1]
Imprimer
Partager :

Aller à: