28-05-2020
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.941.496 Messages
21.547 Fils de discussion
21.687 Membres
Dernier membre: NJN

28 Mai 2020 à 19:48:17
Pages: [1]
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: séparation en cours de 6ème  (Lu 1796 fois)
Anne22
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


« le: 26 Novembre 2013 à 15:53:59 »

Bonjour,
Mes deux garçons de 11 ans ont toujours été dans la même classe à l'école, sauf deux années (en CM1 et en 2ème année de maternelle).
En CM1 ils étaient séparés et ce fût une bonne année pour tous les deux. En CM2 ils se sont retrouvés dans la même classe (il n’y avait qu’une classe de CM2) et là ça a été très dur. J1 ne quittait pas son frère et J2 en avait marre d’être toujours « collé ». De ce fait, il le rejetait et les copains se mettaient à faire de même. J1 a pas mal souffert d’être rejeté, plusieurs fois il a dit qu’il n’avait pas de copains et qu’il était triste.
Ils sont en classe bilingue et de ce fait il n’y a qu’une classe bilingue au collège. Ils ont donc débuté leur 6ème ensemble en septembre. L’année commençait bien. Au retour des vacances de Toussaint. Les résultats scolaires de J1 se sont mis à baisser considérablement. Il était toujours au dessus de la moyenne de la classe et dès novembre pratiquement toutes ses notes étaient en dessous de la moyenne de la classe. Je l’ai grondé plusieurs fois de cette baisse, et il s’est mis à pleurer à chaque fois, il n’avait pas l’air bien, j’ai pensé que c’était l’adolescence.
Il y a 10 jours il est rentré de son activité sportive (extra scolaire) en pleurant, le prof n’avait pas été content de lui. Il a pleuré beaucoup pendant le diner et c’est là qu’il m’a dit qu’il n’avait pas de copains en 6ème et qu’on ne l’aimait pas (en 6ème il y a la moitié de sa classe qui était avec lui déjà en CM2). J’avais espéré qu’il sympathiserait avec les nouveaux de sa classe, mais visiblement il ne restait qu’avec ceux qu’ils connaissaient, et son frère bien entendu. Mes fils avaient la possibilité d’être séparés pour 4 heures par semaine en groupe, J1 avait refusé, et je n’avais pas osé insister, j’aurai peut-être dû.
Le week-end suivant le chagrin de J1 concernant ses copains, le sport… nous nous sommes dit avec mon mari qu’il faudrait peut être le changer de collège et le mettre celui près de chez nous. Cela signifierai ne plus être en bilingue, ne plus être avec son frère, quitter ses camarades depuis la maternelle. J1 a presque automatiquement dit oui. Il m’a dit que si ses copains étaient contents qu’il parte il partirait et que s’ils étaient tristes, il resterait.
Après le week-end j’ai donc pris rdv avec le principal de l’autre collège près de chez moi, j’y suis allée avec J1. Il a été séduit par cette idée et le lendemain il me disait qu’il voulait y aller et quitter son 1er collège. Il a fait toute sa semaine sereinement car dans sa tête il changeait de collège et ça allait être super.
Hier c’était le 1er jour, je l’ai récupéré en pleurs. Les profs ne sont pas drôles, les garçons de sa classe sont sympas mais moins marrants qu’à l’autre collège, le self est moins bon, il n’a rien compris dans certaines matières (les cours ne sont pas forcément dans le même ordre). Il a pleuré une bonne partie de la soirée. Il s’est levé ce matin avec la larme à l’œil. Il m’a fait appeler par l’école à midi car il avait mal aux yeux. J’ai eu pitié et je l’ai ramené déjeuner à la maison. Il m’a dit qu’il ne voulait pas parler à ses nouveaux copains car il avait toujours envie de pleurer, qu’il attendait qu’une chose c’est de retourner dans son autre collège et qu’en attendant il voulait même suivre des cours par correspondance.
Je dois préciser que mes garçons s’entendent bien mais se comparent toujours pour tout : les notes, le nombre de frites qu’ils mangent…
Je suis très malheureuse de son mal être et je ne sais plus comment l’aider et je me pose des questions. Nous n’avons pas demandé de conseils, tout c’est fait très vite. Le principal du nouveau collège nous avait dit qu’il voulait une réponse rapide. C’était J1 qui a demandé à changer de collège, nous avons respecté son choix pour qu’il soit plus épanoui.
Que dois-je faire ou qu’aurai-je dû faire ?
Aurai-je dû le laisser dans l’autre collège, mais dans une classe différente ?
Aurai-je du le laisser dans la même classe avec en le séparant pour les groupes ?
Dois-je le laisser dans ce nouveau collège ou le ramener dans l’autre ? Avez-vous vécu cela pour votre enfant ? Est-ce que l'adaptation va être longue ? Merci de vos réponses
Journalisée
flo31
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.050



« Répondre #1 le: 26 Novembre 2013 à 18:31:19 »

Je pense que ton fils a tout simplement trop idéalisé ce changement d'établissement, comme si tous ces problèmes allaient être résolus ainsi. Il n'a pas envisagé que ça puisse prendre du temps de s'adapter à un nouvel établissemnt, une nouvelle classe, de nouveaux profs ... surtout en 6ème où il y a déjà une rupture avec le primaire.
A mon avis, il n'est plus temps de regretter ou de s'interroger sur la pertinence de la décision. C'est fait, il faut maintenant l'accompagner au mieux dans ce changement: discuter avec lui pour qu'il comprenne que tout ne se règle pas par magie, lui dire que parfois il faut laisser du temps au temps.
Je pense aussi qu'il serait bien de rencontrer rapidement le/la prof principal(e) pour expliquer le problème et que ton fils puisse être bien aidé par les enseignants et les autres acteurs de la vie au collège.
En parallèle, il serait peut-être bien que ton fils puisse poser son mal-être chez un professionnel (psy), qui pourra aussi l'aider à aller de l'avant.
Faire machine arrière, je ne pense pas que ce soit la solution. Rien ne serait réglé pour autant. Là, il faut qu'il soit accompagné pour que sa vie de collégien reprenne une tournure plus agréable.  Clin d'oeil
Journalisée

S 2002 - N & D 2005
Mais tout peut changer. Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie. (Etienne Daho)
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #2 le: 26 Novembre 2013 à 21:44:21 »

Bonjour et bienvenue  Souriant

J'entends bien tes questions mais il est très difficile de donner conseils "comme çà".
J'abonde dans les sens de Flo, il n'y a pas qu'un problème scolaire. L'aide d'un professionnel est souhaitable. Brut de décoffrage, je dirais que ton fils a un manque de confiance en soi.


Citation
mes garçons s’entendent bien mais se comparent toujours pour tout : les notes, le nombre de frites qu’ils mangent

c'est le lot de tout enfant, qui plus est encore de jumeaux puisque le comparatif est toujours dispo. C'est à nous parents de leur apprendre à stopper ces comparaisons purement arbitraires et complètement futiles.
Donc zen, tes enfants sont "normaux"  Clin d'oeil

Et zen aussi, tu as agi de bonne foi, pour aider ton fils. Il voulait quitter une situation qui le faisait souffrir sans peut être comprendre que l'air n'est pas forcément meilleur ailleurs. Quelle mère n'aurait pas voulu aider son fils  Clin d'oeil

Et J2, comment vit-il le départ de son frère? les pleurs de son frère?
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Azerty
muguette/juinette 2008
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.949


1+1+1+2


« Répondre #3 le: 26 Novembre 2013 à 22:14:44 »

Ne cherche pas ce que tu aurais dû faire ou pas. C'est fait. Vous en aviez discuté avant et effectivement ton fils a du croire que tout irait bien ailleurs ( l'herbe est toujours plus verte ailleurs ) . Maintenant il faut l'aider à se sentir bien où il est. L'aider à s'adapter. C'est le début, normal que ce ne soit pas facile de tout prendre en cours de route mais ça va aller.
Renseigne toi sur la possibilité de rencontrer le psychologue scolaire, ça pourrait peut être vous aider pour l'intégration et aider ton fils à se sentir mieux car il m'a l'air de manquer de confiance en lui  avoir un sentiment d'infériorité par rapport à son frère?
Journalisée

Un grand 1m82 né à 40sa+4; une grande 1m71 née à 40sa; un moyen 1m75 né à 39sa+5 et 2 petits d'1m52 et 1m58 nés à 38sa-1.
Et en tout : plus de 300kg d'amour !!
Anne22
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


« Répondre #4 le: 27 Novembre 2013 à 08:46:47 »

Merci pour vos messages. Je vois cet après-midi une psychologue. J2 a l'air "indifférent"
Journalisée
Anne22
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


« Répondre #5 le: 27 Novembre 2013 à 08:51:16 »

J2 a l'air "indifférent" au départ de son frère, il ne dit rien. Mais il reste dans sa classe, avec ses copains alors c'est plus facile. Il faut aussi préciser qu'ils sont depuis la maternelle dans une école où l'on ne parle que breton, et dans leur 6ème c'était pareil pour la plupart des cours. Là, J1 qui vient de changer de collège perd son frère, les copains depuis la maternelle et le breton. Il n'a jamais voulu arrêter le breton, il voulait juste être mieux dans sa peau. J'espère que le psy de cet après-midi va bien nous aider car c'est très dur en ce moment à la maison et J1 vient de partir pour son 3ème jour de nouveau collège, la larme à l'oeil. Bonne journée.
Journalisée
PetitPoney
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8.036



« Répondre #6 le: 28 Novembre 2013 à 10:48:44 »

Je dirais comme les copines.

Quels que soient les choix qu'il fasse dans la vie, il faut qu'il comprenne qu'il y aura très souvent du positif et du négatif. Il faut apprendre à accepter l'idée d'un compromis. Oui, il perd le breton, mais il y gagne aussi dans le sens où il va se faire de nouveaux copains, qui n'ont pas a priori l'idée ni l'envie de le rejeter. Oui c'est "le nouveau" mais ça va vite passer. Je vous souhaite du courage, les gros changements ont toujours leur lot de difficulté, mais avec de la ténacité ça va venir Bisou
Journalisée
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #7 le: 28 Novembre 2013 à 13:57:33 »

Alors ce RDV?
L'indifférence de J2 m’interpelle. Chez moi, les 3 frangins se bagarrent parfois comme des chiffonniers mais dès qu'un des 3 est mal en point, les 2 autres s'en inquiètent   
Avez-vous, vous les parents, des moments (une sortie, un ciné, un ??) avec un seul des jumeaux?
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Anne22
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


« Répondre #8 le: 22 Janvier 2014 à 09:59:27 »

Bonjour,
J2 nous a fait comprendre qu'il appréciait d'être séparé en classe de son frère. Et qu'il était très content de le revoir le soir, qu'ils s'entendaient mieux...
Je pense que la séparation est bien pour les deux. J1 s'est fait son premier copain à lui tout seul.
De rencontrer la psychologue lui a fait beaucoup de bien, il a pu parler librement. Il y a déjà eu 4 rencontres et une autre tout à l'heure.
Je pense que J1 s'adapte à son nouveau  collège. Il continue cependant à dire qu'il souhaite retourner dans son précédent collège en 5ème. Nous avons encore le temps d'y penser, mais je ne sais pas si ce serait une bonne solution.
Journalisée
flo31
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.050



« Répondre #9 le: 22 Janvier 2014 à 12:04:23 »

Il serait dommage que ce soit juste parce qu'il ne s'autorise pas à être bien dans son nouveau collège. Mais la présence du copain au quotidien fera peut-être bouger les choses.
En plus, si les relations entre tes fils sont meilleures, ça aura peut-être aussi des répercutions, à terme, sur son bien-être au collège.
Journalisée

S 2002 - N & D 2005
Mais tout peut changer. Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie. (Etienne Daho)
Pages: [1]
Imprimer
Partager :

Aller à: