21-01-2018
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.925.413 Messages
21.348 Fils de discussion
21.188 Membres
Dernier membre: Mipierre

21 Janvier 2018 à 15:30:06
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8 9
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: On n'arrive plus à les faire manger  (Lu 4651 fois)
*Audrey*
Marraine des aoûtiennes 2015
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 19.346


Juinette 2010


« Répondre #90 le: 29 Mars 2012 à 20:55:25 »

Merci Isa pour ton expérience ....

Je sais grosso modo tout ce que nous a développé ...
Et en plus j'ai fait ma formation d'ass. mat. quand j'étais enceinte mais entre la théorie et la pratique, y'a quand même un fossé .... surtout quand on y est confronté 

Le problème c'est qu'ici zhom a un régime alimentaire spécial voir même abérrant grâce à une super maman qui a cédé à tous ces caprices. Résultat aujourd'hui il ne mange que très peu de choses et ne souhaite absolument pas goûté ce qu'il ne connait pas. Etrangement, il n'a aucun pb de poids et de santé (mais je précise que je ne me berce pas d'illusions pour l'avenir....)
Pour les zouzous, Salomé a toujours eu beaucoup de mal avec les morceaux alors que c'était plutôt bien parti .... Ma pédiatre pense que cela peut venir, entre autre, aux multiples intubations qu'elle a du subir toute petite et elle possède également une sacrée paire d'amydales qui favorisent certains haut le coeur ... Je le vois bien même avec les aliments qu'elle aime, elle les sucote, les désintègre en les collant contre son palais avec sa langue ... Et puis on est en plein dans la phase d'opposition enfin surtout mon fils qui jusqu'à présent mangeait de tout sans souci alors que depuis qq temps il rechigne et pleure quand il voit que le contenu de son assiette lui déplait.

Ce qui fait qu'en ce moment, en plus de préparer 2 choses différentes pour zhom et moi il faut que je me "prenne la tête" avec les repas des loulous, un qui mange les morceaux, l'autre pas. L'un qui aime ceci et l'autre qui n'en veut plus.

Du coup, je me suis retrouvée complètement perdue devant ces nouveaux comportements, lié à cela une certaine fatigue .....

Maintenant, j'applique le "tu n'aimes pas mon coeur, pas de souci mais tu n'auras pas autre chose en remplacement..."  Par contre, là où je suis  Huh? Huh? Huh? c'est que toi tu dis que si l'enfant ne mange pas son plat, tu donnes 0 yaourt ou autres laitages et 0 fruits. Certains disent qu'au contraire, il faut quand même continuer le repas comme si de rien n'était .... D'un côté, je suis ok avec toi car je trouve que c'est un peu facile de se nourrir que de laitages, de compote et de bib ....

Du coup, je ne sais plus trop sur quel pied danser  Tire la langue   
Journalisée

J & S - 2010
jumeaux 2007 et leur soeurette ;-)
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 10.022


H. 2005, G. + F. août 2007


WWW
« Répondre #91 le: 29 Mars 2012 à 21:08:56 »

Tu montres clairement que tu sens une différence entre tes enfants.

Pour une, il y a de réelles difficultés à avaler certains aliments... Ce que je faisais, je préparai la même base pour tous ; je mettais dans chaque assiette les proportions adaptées à chacun (et la même chose pour tout le monde, y compris zhom qui a aussi été un enfant difficile côté alimentation, maigrichon, donc la maman lui préparait autre chose quand le contenu de son assiette ne lui plaisait pas... Mine de rien, en utilisant la même technique que pour les enfants, j'arrive à lui faire accepter la salade qui pour lui est une nourriture d'escargots et de vache, faut juste qu'elle soit coupée fin et associée à autre chose si je ne veux pas de remarque désobligeante...) ; tant que G a eu du mal à manger, je lui proposai des morceaux semblables à son frère, dès que je voyais que ça ne passait plus je mettais dans un bocal avec un peu de bouillon ou tout autre liquide, je mixais finement, et lui donnait au bib. Aujourd'hui à 4 ans 1/2 passé, il mange à peu près tout sans difficulté, et c'est largement le plus gourmet des 3.

Pour l'autre, c'est plutôt "je teste"...
Journalisée

Maryvonne - 2 avril journée bleue !

conseil : si PREMATURITE / si un parent porte des LUNETTES (lentilles) faites contrôler la vue de vos enfants dès 6 mois. Pour les autres vers 9 mois : Contrôle vue + sous GOUTTES par un OPHTALMO

"Le contraire d'égal n'est pas inégal mais différent" Jacquard
Impacienza
Marraine des juinettes 2014
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.072


et ses 3 pépettes


« Répondre #92 le: 30 Mars 2012 à 11:18:12 »

Bonjour.
Je me permets de venir poster ici. Je suis assmat et maman de 2 filles de 6 ans. Et aussi bien en tant que maman qu'assmat, j'ai traversé des crises alimentaires à m'en arracher les cheveux.

Je vous fais juste part de mon expérience (durement acquise  Clin d'oeil ) et si cela peut vous aider ...

Un point sur les oeufs. L'oeuf c'est 1 fois par semaine. L'idée de la galette est bonne mais vous risquez de dépasser les quantités. C'est de la protéine, certes, mais aussi du cholestérol et il faut
que le foie ait le temps de l'assimiler.

Les 2 ans, c'est crucial. Pas pour rien qu’on l’appelle la phase d’opposition.
En tant que parent, on se met la rate au court-bouillon parce que soudain ils refusent ce qu'on prépare avec tant d'amour, alors qu'ils se jetaient sur ces mêmes plats quelques mois auparavant.
Je lis que vous faites preuve d'ingéniosité pour arriver à les faire manger, jusqu'à la fois suivante.

Alors je vais vous faire hurler ... et réfléchir.

Le fait que nos enfants refusent de manger nous renvoient une image de mauvais parent  nourricier. Alors on stresse, et on se met en quatre pour faire des petits plats qu'ils vont manger 1 fois, voire pas du tout et on va culpabiliser encore plus !

Mais le problème ne vient pas de vos petits plats, ni de vous (sauf si vous vous mettez à hurler et essayer de les faire manger de force), le problème vient de cette fichue phase d'opposition, ni plus ni moins.

Vous créez, à vous en rendre malade, pour qu’ils mangent enfin. Quand ils vont renter à l’école et aller à la cantine … il y aura quelqu’un pour leur cuisiner à la carte ? Non !
Ce simple exemple pour vous dire que vous faites fausse route. Si vous acceptez d’être convaincue, voici un exemple professionnel :

J’ai gardé une fillette (age de mes filles) en péri en même temps que sa sœur. Sa maman me racontait qu’elle mangeait de tout jusqu’à ces fameux 2 ans. Là, terminé, aucun légume, zéro pointé, et la viande … quand elle était bien lunée. Les menus c’était pâtes au camembert 7jrs/7 où des patates (elle m’a fait une crise de constipation carabinée). J’ai essayé de biaiser en passant par le boulgour, puis le mélange boulgour/quinoa (refus), la semoule avec des microns de petits légumes (refus). Rien rien rien rien rien avec des légumes ou des céréales. La viande touchait les pates, elle s’arrêtait de manger. Bonjour l’ambiance du mercredi . C’était croque mr ou crêpes fourrées (maison, sans salade et surtout sans garniture « légume » dedans ). Je n’ai jamais réussi à la faire manger correctement car elle savait qu’elle allait se « rattraper » le soir car la maman n’a jamais voulu suivre. Au point que l’été dernier, la fillette n’a plus voulu aller au centre aéré car les enfants se moquaient d’elle car elle ne mangeait rien (c’est méchant les enfants, ça remarque tout) idem actuellement à la cantine …
Vous voyez donc où peut vous conduire à leur faire manger un même « plat » sous la même forme tous les jours …

Donc quand je lis que vous faites preuve d’ingéniosité à la limite de la torture mentale (pour vous) pour qu’i ls mangent sans forcément un résultat positif … je vous conseille d’arrêter là tout de suite.
1-Un enfant ne se laissera pas mourir de faim
2-Ne le laissez pas vous manipuler ainsi car vous mettez le doigt dans un engrenage, pire, vous risquez d’induire des pathologies comportementales.

En formation (avec psy et nutritionnistes), la façon de procéder est claire : il y a un plat, le même pour tous, en quantité adaptée à l’âge de l’enfant (voir une cuillérée en moins pour qu’il en voie « le bout » quitte à le resservir s’il aime – je parle au singulier car chaque enfant est différent). Il refuse de manger, on ne s’énerve pas, on n’insiste pas, on ne force pas, on ne les presse pas. Vous restez zen ! D’où l’intérêt de manger en même temps qu’eux car les enfants agissent beaucoup par mimétisme.
Il refuse ? Il aura faim au repas du soir (on n’augmente pas pour autant la quantité au goûter) où au petit dej. Arrivé à un moment, rapidement, il comprendra qu’il doit manger ce qu’il a dans son assiette et qu’il n’est pas au restaurant. On ne supplémente pas par plus de yaourts sucrés, des gâteaux etc.
Il refuse, que faites-vous ? A 2 ans, il y a encore la sieste d’après-midi. Vous terminez votre repas, il n’a pas mangé son assiette direction la sieste. S’il a mangé une partie, il a droit à une portion de fromage (pas 2, on ne compense pas) idem pour une petite compote ou petit fruit en dessert. Ensuite, direction la sieste. Pour le diner, même procédure.
Si vous allez à la confrontation, ils refuseront de plus belle car les enfants comprennent vite que l’alimentation est un enjeu majeur et que les parents sont prêts à marcher sur les mains pour qu’ils mangent. Et là, on entre soit dans l’affrontement (les parents perdent) ou la capitulation (les parents perdent).
Le tout est de les amener à manger sans leur faire perdre la face.
Au niveau du langage c’est « tu n’as pas faim » où « tu es fatigué » pour conduire l’enfant à descendre de sa chaise. Bannir le « ce n’est pas bon » (on doit admettre aussi que l’enfant a un goût propre, mais il doit goûter son plat pour le dire, d’où l’intérêt de ne pas faire des plats à légume unique pour lui laisser le choix d’en laisser un de coté s’il ne l’aime pas)

Avant 2 ans, il peut y avoir des phases ou certains enfants ne veulent que du bib. Ca dure un temps. Certainement le besoin de sucion et l’affectif qui y est lié (dans les bras comme quand il était bb). Il y a également une pathologie : la néophobie (refus d’un aliment en particulier) qui demande de l’observation pour la repérer. Sans compter l’anorexie (qui existe petit).

Pour celles dont les enfants sont chez une assmat, il y a des stratégies et beaucoup de communication à mettre en place ensemble.
Désolée d’avoir été un peu longue.
Je suis à votre disposition si vous avez des questions.

+111111111111111111111111
Journalisée

Maman de 3 jumelles nées le 27/10/09 à 35 SA.
Marraine à la retraite !
Impacienza
Marraine des juinettes 2014
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.072


et ses 3 pépettes


« Répondre #93 le: 30 Mars 2012 à 11:21:53 »


Pour ton histoire de jus de fruit : un enfant qui est privé : bonbon, jus, crounch apéro se jettera dessus à la moindre occasion (la honte un peu quand vous êtes invités ... genre ils n'ont pas mangé depuis 15jrs ...  ) à l'image de sa frustration. En effet, s'il en le droit d'en boire chez lui  pas à l'excès mais sans privation, on n'aura peut-être pas l'effet "boulimie".

alors les miennes ne sont nullement privées de gateaux apero, bonbons, etc. mais elles se jettent quand meme dessus comme des morfales et nous foutent la honte avec ca
« Dernière édition: 30 Mars 2012 à 11:27:01 par Impacienza » Journalisée

Maman de 3 jumelles nées le 27/10/09 à 35 SA.
Marraine à la retraite !
Impacienza
Marraine des juinettes 2014
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.072


et ses 3 pépettes


« Répondre #94 le: 30 Mars 2012 à 11:25:30 »

Merci Isa !
Alors ils mangent peu le plat préparé ok ... mais tu continues le repas avec tout ce qui était prévu ? (fruit, yahourts) ?  Par ce que ma belle-soeur a du faire ça et maintenant elle a des enfants qui bouffent rien, peu de fruits, légumes mais des yahourts des fromages industriels (kir*) et compote.
Bon, après chez moi c'est pas tous les jours ... ouf !
Peu n'est pas qu'une cuillérée non plus. Les 3/4 ok. S'il reste 1 cuillérée froide et figée dans l'assiette, on passe à la suite parce qu'ils ont mangé le principal. Et c'est 1 petit yaourt et 1 petit fruit (n'oublions pas qu'ils n'ont que 2 ans).

Je comprends ton interrogation car là, c'est clair, ils ont compris comment ça marche et que maman va céder sur la suite et par complémenter avec ce qu'ils aiment. C'est la dérive dans laquelle il ne faut pas tomber.

En formation, nous nous sommes heurtées à une des psy qui, pire encore, disait de proposer aux enfants, entrée, plat et même s’ils les refusaient à chaque fois, disait de leur donner fromage et dessert et que les enfants allaient finir pas manger le plat principal. Une aberration, comme quoi même des pro peuvent s’égarer (elle n’avait pas d’enfants …). La nutritionniste nous a confirmé que cela conduisait à la  situation de ta bs.

C’est à chacun de voir le volume ingéré et ce qui reste pour accepter de passer à la suite. Est-ce qu’il faut absolument qu’ils aient tout mangé et leur faire un caca nerveux pour la cuillérée qui reste dans l’assiette ??  Comme le disait Marie-Yvonne, il faut tenir compte de leur niveau de fatigue, maladie …

Pour le reste de ton  observation, c'est le problème du mou et du "pré-maché" de l'industrie alimentaire.
ma pediatre m'a dit d'exiger 3 ou 4 cuilleres pour passer a la suite. Si refus total du plat, pas de suite. Mais j'avoue que j'exige quand meme 1 tiers de la portion... si elles refusent, je leur demande de descendre de table et d'aller se coucher. En general, elles hurlent, car elles ne veulent pas aller se coucher tout de suite sans leur(s) soeur(s), et du coup, elles font l'effort de manger qq cuilleres. En general, elles nous demandent de l'aide, car apparemment, manger seules quand on a pas envie de ce qu'il y a dans l'assiette, c'est pas humain
« Dernière édition: 30 Mars 2012 à 11:27:33 par Impacienza » Journalisée

Maman de 3 jumelles nées le 27/10/09 à 35 SA.
Marraine à la retraite !
Isa45
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.986


WWW
« Répondre #95 le: 30 Mars 2012 à 17:55:38 »

Maintenant, j'applique le "tu n'aimes pas mon coeur, pas de souci mais tu n'auras pas autre chose en remplacement..."  Par contre, là où je suis  Huh? Huh? Huh? c'est que toi tu dis que si l'enfant ne mange pas son plat, tu donnes 0 yaourt ou autres laitages et 0 fruits. Certains disent qu'au contraire, il faut quand même continuer le repas comme si de rien n'était .... D'un côté, je suis ok avec toi car je trouve que c'est un peu facile de se nourrir que de laitages, de compote et de bib ....

Du coup, je ne sais plus trop sur quel pied danser  Tire la langue   
en effet, suivant les pédiatres, pédopsy et nutritionniste, 2 méthodes s'affrontent.
Ppour y avoir été confrontée, le "je ne mange pas mais j'ai le droit à la suite" (super du fromage et du sucré ...) est pervers et de mon vécu, cette méthode  ne marche pas car un enfant est capable de très bien vivre sur cette "réserve" et il sait qu'il va finalement avoir quelque chose qui lui plait et donc il s'adaptera et au final ne mangera que ce qu'il aime (ne pas s'étonner s'il réclame une triple portion de pates le jour où on en fait).
Oui, ça a l'air dur de demander à un enfant de quitter la table le ventre vide, mais je vous rassure, ça ne va pas durer longtemps.
Il est important de vous rappeler qu'ils sont en mode contestation. J'ai vu une de mes filles refuser des frites, des pates, des patates (et pourtant ce ne sont pas les ingrédients que je cuisine le plus) !

Il y a une belle astuce pour contourner le "je ne mange pas", c'est le cure-dent. C'est fantastique, miraculeux ! Vous en avez en plastique si vous avez peur qu'ils se piquent avec ceux en bois (il suffit de leur expliquer mais en général ça se passe bien, en plus c'est le genre de chose qui est généralement réservé aux adultes)

Journalisée

Isa, administratrice J&+45
Maman de Cassandre & Astrid, 8 ans
En CP - C : apprentissage du son "ou". "c'est quoi un matou ? - un chat. Ben j'écris chat alors !"
"La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir". A.Einst
Platypuce
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.928



« Répondre #96 le: 30 Mars 2012 à 20:37:48 »

J'ai parcouru rapidement...
Je me souviens de la période où j'ai ouvert ce fil.... A l'époque j'avais l'impression de revenir en néonat avec ma bataille pour les faire accepter le sein et bien sûr... rentrer à la maison ! J'avais vraiment un gros malaise par rapport aux repas.
Aujourd'hui le repas se passe mieux, même si ce n'est pas toujours extra ! Mais j'ai trouvé ma ligne de conduite et j'ai appris à me gérer, ne plus m'emporter.
Si elles ne mangent rien du tout pour le plat, on ne présent rien d'autre et on passe au bain (elles sont chez la nounou la semaine) ou à la sieste.
Si elles mangent peu, elles ont un laitage, un fruit, ça dépend de ce qu'elles ont mangé.
Si elles mangent bien, elles peuvent choisir un yaourt (souvent au choco...) et un fruit.
Je ne force plus, je n'augmente aucune ration suite à une grève de la faim.
Si le soir elles ne sont pas en forme et qu'elles refusent tout, je fais un bib de lait, ça passe toujours ! Clin d'oeil
Pour info elles ne terminent que très rarement leur assiette. Je sais qu'elles n'ont pas un gros appétit. D'ailleurs lorsqu'elles n'ont plus faim, il leur arrive de ne pas vouloir leur dessert.
Je retrouve vraiment leur comportement alimentaire pendant l'allaitement. Du coup, je continue sur la même ligne : la confiance !

Sinon j'avais une question pour les enfants qui prennent encore du lait le matin : le bib, jusqu'à quel âge ? Elles prennent toujours 250ml de lait au bib à presque 28 mois.
Journalisée

"L'amour ça ne se partage pas, ça se multiplie à l'infini"
Heureuse Maman d'Elise et Mathilde depuis le 8 décembre 2009
*Audrey*
Marraine des aoûtiennes 2015
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 19.346


Juinette 2010


« Répondre #97 le: 30 Mars 2012 à 20:40:11 »

Tu montres clairement que tu sens une différence entre tes enfants.

Pour une, il y a de réelles difficultés à avaler certains aliments... Ce que je faisais, je préparai la même base pour tous ; je mettais dans chaque assiette les proportions adaptées à chacun (et la même chose pour tout le monde, y compris zhom qui a aussi été un enfant difficile côté alimentation, maigrichon, donc la maman lui préparait autre chose quand le contenu de son assiette ne lui plaisait pas... Mine de rien, en utilisant la même technique que pour les enfants, j'arrive à lui faire accepter la salade qui pour lui est une nourriture d'escargots et de vache, faut juste qu'elle soit coupée fin et associée à autre chose si je ne veux pas de remarque désobligeante...) ; tant que G a eu du mal à manger, je lui proposai des morceaux semblables à son frère, dès que je voyais que ça ne passait plus je mettais dans un bocal avec un peu de bouillon ou tout autre liquide, je mixais finement, et lui donnait au bib. Aujourd'hui à 4 ans 1/2 passé, il mange à peu près tout sans difficulté, et c'est largement le plus gourmet des 3.

Pour l'autre, c'est plutôt "je teste"...

Alors oui, il y a une différence mais j'ai oublié de le preciser, melle sait bien ce qu'elle a envie et aime manger  Tire la langue
Ce qui ne passe pas je lui mouline simplement, je ne lui donne pas au bib  Clin d'oeil

Pour ce qui est de Mr, je pense que je serais au fond du trou avant qu'il ne goute ne serait ce qu'un microscopique morceau de salade  

Merci pour ta réponse  Bisou
Journalisée

J & S - 2010
*Audrey*
Marraine des aoûtiennes 2015
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 19.346


Juinette 2010


« Répondre #98 le: 30 Mars 2012 à 20:42:00 »


Pour ton histoire de jus de fruit : un enfant qui est privé : bonbon, jus, crounch apéro se jettera dessus à la moindre occasion (la honte un peu quand vous êtes invités ... genre ils n'ont pas mangé depuis 15jrs ...  ) à l'image de sa frustration. En effet, s'il en le droit d'en boire chez lui  pas à l'excès mais sans privation, on n'aura peut-être pas l'effet "boulimie".

alors les miennes ne sont nullement privées de gateaux apero, bonbons, etc. mais elles se jettent quand meme dessus comme des morfales et nous foutent la honte avec ca

Ici, aussi il connaissent chocolat, gateaux et gateaux apéro, et se jettent aussi dessus comme les puces d'Impa  Par contre, j'ai pas encore commencé les bonbons d'autant plus que c'est qq chose que je n'achète quasiment pas .... 
Journalisée

J & S - 2010
*Audrey*
Marraine des aoûtiennes 2015
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 19.346


Juinette 2010


« Répondre #99 le: 30 Mars 2012 à 20:47:46 »

Maintenant, j'applique le "tu n'aimes pas mon coeur, pas de souci mais tu n'auras pas autre chose en remplacement..."  Par contre, là où je suis  Huh? Huh? Huh? c'est que toi tu dis que si l'enfant ne mange pas son plat, tu donnes 0 yaourt ou autres laitages et 0 fruits. Certains disent qu'au contraire, il faut quand même continuer le repas comme si de rien n'était .... D'un côté, je suis ok avec toi car je trouve que c'est un peu facile de se nourrir que de laitages, de compote et de bib ....

Du coup, je ne sais plus trop sur quel pied danser  Tire la langue   
en effet, suivant les pédiatres, pédopsy et nutritionniste, 2 méthodes s'affrontent.
Ppour y avoir été confrontée, le "je ne mange pas mais j'ai le droit à la suite" (super du fromage et du sucré ...) est pervers et de mon vécu, cette méthode  ne marche pas car un enfant est capable de très bien vivre sur cette "réserve" et il sait qu'il va finalement avoir quelque chose qui lui plait et donc il s'adaptera et au final ne mangera que ce qu'il aime (ne pas s'étonner s'il réclame une triple portion de pates le jour où on en fait).
Oui, ça a l'air dur de demander à un enfant de quitter la table le ventre vide, mais je vous rassure, ça ne va pas durer longtemps.
Il est important de vous rappeler qu'ils sont en mode contestation. J'ai vu une de mes filles refuser des frites, des pates, des patates (et pourtant ce ne sont pas les ingrédients que je cuisine le plus) !

Il y a une belle astuce pour contourner le "je ne mange pas", c'est le cure-dent. C'est fantastique, miraculeux ! Vous en avez en plastique si vous avez peur qu'ils se piquent avec ceux en bois (il suffit de leur expliquer mais en général ça se passe bien, en plus c'est le genre de chose qui est généralement réservé aux adultes)



Merci Isa ...
Du coup, je vais revenir selon ton bon conseil à ta méthode. Je l'avais déjà testé mais après avoir lu plusieurs avis sur le sujet j'avais opté pour l'autre position ....

Ici, on avance petit à petit avec Salomé surtout mais je ne vais pas crier victoire trop vite et trop fort de peur qu'elle m'entende 
Aujourd'hui, elle a mangé des "grosses" pâtes, avant dès que ça touchait sa langue, ça ressortait illico ! Une dizaine de petits pois pour elle et pour son frère, un miracle  Par contre, Josselin a littéralement dédaigné la purée de choux fleurs, lui qui s'en délectait avant ....
Petit à petit, on va y arriver, on y croit 
Journalisée

J & S - 2010
*Audrey*
Marraine des aoûtiennes 2015
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 19.346


Juinette 2010


« Répondre #100 le: 30 Mars 2012 à 20:50:55 »


Sinon j'avais une question pour les enfants qui prennent encore du lait le matin : le bib, jusqu'à quel âge ? Elles prennent toujours 250ml de lait au bib à presque 28 mois.

Alors là, je ne peux pas trop t'aider .... Ici à presque 23 mois bib de 250ml aussi... Je sais que mon neveu qui a 3,5 ans boit un bib de 330 ml chez ses parents le matin alors que chez sa GM qui fait office de nounou, il déjeune dans un bol avec des tartines ....
Journalisée

J & S - 2010
Impacienza
Marraine des juinettes 2014
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.072


et ses 3 pépettes


« Répondre #101 le: 30 Mars 2012 à 21:36:34 »


Sinon j'avais une question pour les enfants qui prennent encore du lait le matin : le bib, jusqu'à quel âge ? Elles prennent toujours 250ml de lait au bib à presque 28 mois.

Alors là, je ne peux pas trop t'aider .... Ici à presque 23 mois bib de 250ml aussi... Je sais que mon neveu qui a 3,5 ans boit un bib de 330 ml chez ses parents le matin alors que chez sa GM qui fait office de nounou, il déjeune dans un bol avec des tartines ....
je pense continuer le bib le matin jusqu'a ce qu'elles l'acceptent... Par contre, moi, à 29 mois, elles boivent 300 ml avec 2 à 3 cuilleres de bledine
Journalisée

Maman de 3 jumelles nées le 27/10/09 à 35 SA.
Marraine à la retraite !
Nat3973
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.267



« Répondre #102 le: 30 Mars 2012 à 23:52:29 »

Sinon j'avais une question pour les enfants qui prennent encore du lait le matin : le bib, jusqu'à quel âge ? Elles prennent toujours 250ml de lait au bib à presque 28 mois.

Ici, ils ont eu droit à leur bib le matin assez tard... j'avoue que c'était aussi pratique pour moi, et ça allait plus vite la matin quand j'allais au boulot. J'ai proposé parfois le bol. Ils n'adheraient pas... Ce n'était pas très important à mes yeux.
J'ai "oublié" le bib une première fois en partant en vacances. Ils avaient 4 ans. J'ai du acheter des bibs à la pharmacie "du coin" parce qu'ils ne déjeunaient plus rien.
Et cette année, nous sommes partis avec une amie qui a des enfants du meme age. Ils n'ont pas voulu continuer à boire au bib devant les copains. Ici, donc, arret du bib à 5 ans 1/2.
Par contre, quand ils sont en week end chez leur papa, ils déjeunent encore au biberon  Triste mais je n'ai pas envie de gerer ce qui se passe la bas... 
Journalisée

Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité...
  

La vie est faite de  détails, mais un détail peu changer la vie...
Platypuce
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.928



« Répondre #103 le: 31 Mars 2012 à 13:47:47 »

C'est certains que le bib c'est pratique le matin en semaine. D'ailleurs, depuis que mon homme n'est plus en télétravail, on gagne du tps en leur donnant le bib au lit...  Roulement des yeux Après habillage et seulement ensuite elles descendent.
Le p'tit déj c'est 250 ml de lait puis du pain, des céréales... ça dépend des jours et surtout de l'appétit ! comme d"hab !
C'est vrai que je n'ai que 2 enfants et elles ne déjeunent pas avec nous. Il n'y a donc pas de situation qui peuvent leur donner envie de tester le bol ou la tasse à la paille.
La transition se fera sûrement lorsqu'elles iront dormir chez d'autres personnes.
Journalisée

"L'amour ça ne se partage pas, ça se multiplie à l'infini"
Heureuse Maman d'Elise et Mathilde depuis le 8 décembre 2009
lilieforever
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 163



WWW
« Répondre #104 le: 17 Avril 2012 à 23:46:03 »

Bonjour à tous et à toutes,

J'ai la flemme de tout lire, désolée!   Triste

Voilà mes bébés ont 1 an. Mon fils est assez menu, il termine très souvent tout ce qu'on lui donne à manger, le pot de 200 gr avec morceaux et son yahourt le midi sans souci. D'ailleurs, je ne sais pas comment il fait pour ne pas prendre un seule gramme!!! Son poids stagne!!! Bref.

Le hic c'est sa soeur. Elle est bien portante, elle prend très facilement du poids malgré le fait qu'elle soit difficile.  C'est le midi qui pose problème. Le pot avec petits morceaux veut mieux le laisser au placard alors elle est toujours à la purée bien lisse. Mais bon voilà, ca fait plus d'un mois qu'elle ne veut plus 1 seule cuillère de purée le midi, au mieux c'est 5 cuillères et pas plus. La seule chose qu'elle accepte de manger le midi c'est le biberon. Enfin, elle boit, elle mange pas le bib hihi!!! En gros c'est environ 150 ml lait avec céréales légumes et elle prend ensuite en guise de dessert 90 ml lait avec céréales vanille.

Cela vous arrive t-il aussi? L'après midi elle accepte bien la cuillère, toujours 2 ptits suisses, avec parfois de la compote.

Elle a toujours été difficile. C'est grave si elle ne veut plus s'alimenter en purée? Que faites vous?

merci pour votre aide
Journalisée

Maman de N & C nés le 12 avril 2011
http://baby-clothes.blog4ever.com
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8 9
Imprimer
Partager :

Aller à: