29-03-2020
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.940.740 Messages
21.538 Fils de discussion
21.627 Membres
Dernier membre: Mathildehy

29 Mars 2020 à 10:44:04
Pages: [1] 2
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: Allaitement, les débuts avec des jumeaux  (Lu 2936 fois)
Manade
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 240



« le: 02 Mars 2010 à 17:15:02 »

Bonjour,

je voulais savoir comment s'étaient passés les débuts de votre allaitement avec des jumeaux, surtout en cas de prématurité. Qui a pu faire un allaitement intégral? Dans quelles conditions, si néonat ou pire, soins intensifs ou réa? Où avez-vous trouvé de bons conseils en Isère ? Avez-vous trouvé du soutien auprès des PMI, association(s) ou autres? Avez-vous eu à "gérer" un ou des aînés en même temps?

J'ai déjà vécu un allaitement très difficile avec un seul en néonat, mon aîné, alors là je me pose beaucoup de questions pour deux... Et en même temps, j'ai tellement envie de pouvoir le faire avec les deux loustics qui s'annoncent!

J'attends avec impatience vos témoignages. Merci!
Journalisée

Adeline et...

Le feu (Basile, avr 2005)
L'eau (Anatole, juil 2007)
La terre (Isidore, juin 2010)
L'air (Hippolyte, juin 2010)
FaB
Un papa! ici?
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 281



WWW
« Répondre #1 le: 02 Mars 2010 à 23:16:33 »

Bonsoir,

Avec ma femme, nous avons voulu que chacun de nos enfants puissent être allaiter le plus longtemps possible.

Pour les 2 premiers, chaque fois elle a fait des hémorragies, notamment pour notre deuxième où elle a été transfusée. L'allaitement s'est tout de même mis en place, difficilement mais mis en place. Le personnel de l'hopital de Voiron était assez moteur et de bon soutien pour aider à la mise en place de l'allaitement.

Pour les jujus, changement d'hopital : La Tronche, magnifique hopital avec malheureusement les mêmes sage-femmes!
Petit retour en arrière :
Ma femme a fait (comme d'hab') une hémorragie  et a été prise en charge en urgence. J'ai confié les jujus tous neufs à la maternité en expliquant clairement que je ne voulais pas qu'ils aient de biberons et qu'ils leur donnent à la tasse.
Je passe sur les détails (si si ca vaut mieux), ma femme n'est revenu que plus de 24 heures après
épuisée et limite déshydratée (super!!).
Au passage j'apprends quand je récupère les jujus qu'ils ont eu à manger... à la seringue!

Nous avons donc commencé l'allaitement avec des bébés qui n'avaient pas eu à ouvrir la bouche pour manger (la seringue c'est naze!) et une maman très motivée mais déshydratée et qui n'avait pas stimulé la lactation pendant les premières 24 heures....
Alors cela a été compliqué à mettre en place. Nous avons dans notre entourage une copine qui nous a conseillé (elle n'est pas maman de jumeaux mais connait très bien l'allaitement). Si on n'a pas ça dans son répertoire téléphonique, la voix lactée et les autres assocs comme cela sont de très bons conseils. Deplus, dans l'hopital il faut insister lourdement, montrer la motivation et trouver des alliés dans le personnel pour plaider notre cause et retarder au plus tard les sage-femmes (vieilles peaux!) qui veulent leur filer un bib pour que la prise de poids se fasse....

Pour revenir à nos jujus, l'amie en question nous a parlé d'une méthode d'allaitement : l'allaitement au DAL :
http://www.allaitement-jumeaux.com/espace-association/produits-allaitement/dal-sns-materiel.php
Cette méthode nous a servi dans notre cas pour les compléments au début. Cela a également permis que le personnel nous écoute et nous prenne un peu au sérieux, car ils connaissaient mais seulement de nom et n'avais jugé bon de nous en parler.
Nous avons beaucoup douté, notamment de l'efficacité de l'allaitement maternel et nous nous sommes très vites fait l'idée que devions faire un allaitement mixte (alternance des BB).

Pour répondre aux questions :
- allaitement intégral : c'est peut-être possible mais il faut un accouchement nickel.
- néonat ou pire : il faut un super papa, une maman à fond et un personnel médical motivé.
- pour les conseils, la voix lactée, lecc..; je sais plus de toute façon elle ont des affiches dans toutes les entrée de maternités
- PMI : non c'est le PMU, boire des bières (sans alcool) favorise les montées de lait!!!
- PMI bis : cela ne nous a pas servi.
- pour les ainés, ils trouvent leur nouveaux repères et sont généralement et globalement contents quand tout le monde rentre à la maison : la maman et les petits frères. Si la question concerne de la jalousie pendant l'allaitement, je ne crois pas que ce soit possible. C'est plus tot des questions, de la curiosité et de l'intérêt.

Voilà voilà,
J'espère ne pas avoir décrit un tableau trop sombre. Je crois que beaucoup de choses sont possibles et qu'il faut souvent plus d'énergies à le faire accepter par les gens que pour le mettre en place réellement.

Bonne grossesse Adeline,
Repose toi bien et mange du fer et magnésium!!

@+
Journalisée

Mélodie 12/2003 Mathis 12/2006, Alexis et Clément 04/2009
Membre du Conseil d'Administration de J&+ 38
http://www.jumeauxetplus38.fr/
http://www.facebook.com/jumeauxetplus38
drine35
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 226


« Répondre #2 le: 03 Mars 2010 à 12:42:08 »

Ouh la la, mais tu vas lui faire peur !!!

Un tableau bien moins sombre pour moi mais je pense avoir bénéficié de meilleures conditions pour démarrer (mais pas en Isère, désolée...)

Donc mes doudous sont nés à 29 SA + 6, ils ont aujourd'hui 4mois et demi en âge civil et sont nourris exclusivement au lait de Maman depuis le début, au bémol près des premiers jours le temps que la lactation se mette en place évidemment (en attendant lait maternel issu du lactarium) Clin d'oeil
Ah les joies du tire-lait double pompage, je m'en souviendrais longtemps !!!

Evidemment ils ont d'abord été alimentés via une sonde gastrique, et on a commencé à les mettre au sein à chaque fois que c'était possible dès que la stimulation des réflexes de succion a été concluante.
Quand ils ont été capables de prendre plus de la moitié de leur "ration" tous seuls au sein, j'ai donné le go pour que les puéricultrices donnent des bibs quand je n'étais pas là => je vais en faire hurler quelques un(e)s mais le bib n'ayant pas posé de souci pour mon aîné (allaité jusqu'à 11 mois), l'allaitement se mettant en place facilement et moi me disant que j'aurais bien besoin de temps en temps que mon mari m'aide, ça me paraissait important de le faire avant de rentrer à la maison.
Donc voilà, aucun souci là-dessus pour mes doudous à moi !

Après quelques soucis de prise de poids au retour à la maison, le pédiatre nous a conseillé d'alterner sein & bib pour être sûr que les petits prennent bien au moins une fois sur 2.
On a fait ça 4 semaines, jusqu'à ce que mon mari reprenne le boulot et aujourd'hui les biberons c'est seulement pour la tétée du soir ou quand il y a du monde à la maison.

Voilà pour mon allaitement... Perso j'ai jeté un oeil sur les infos du site allaitement jumeaux donné par Fab, très utile et c'est tout, j'y ai trouvé ce dont j'avais besoin mais j'étais assez zen par rapport à l'allaitement donc je n'ai pas eu beaucoup besoin d'aide ou de conseils. Et l'équipe de l'hôpital était très bien par rapport à ça.

Waou que je suis bavarde ! Il faut que je m'en aille mais je reviendrais plus tard pour quelques mots sur mon grand garçon  Clin d'oeil

Journalisée

Maman de Quentin, né le 28/10/2006 et de Hugo et Léanne, nés le 10/10/2009 à 29 SA + 6
Cunégonde
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.537



« Répondre #3 le: 03 Mars 2010 à 12:48:36 »

Salut !

Mes garçons sont nés à Voiron à 35sa, mais n'ont pas eu besoin de néonat.
J'ai dû fortement réclamé auprès de la puer pour qu'on me laisse les mettre au sein rapidement (et finalement, je me souviens pas si j'ai attendu le retour de la puer ou si c'est mon mari qui a fini par me les mettre dans les bras  ). J'ai pu les mettre au sein en salle d'accouchement, mais, de retour dans la chambre, j'ai fait une belle hémorragie qui m'a valu de retourner au bloc   .

Heureusement, la SF qui s'est occupé de mes bébés pendant ce temps (avec leur papa bien sûr) a bien respecté mon désir d'allaitement et les a nourris à la tasse.

Quand je suis revenue du bloc, mon mari dormait dans "mon" lit (mais ça c'est une autre histoire  ) et mes bébés réclamaient ardûment leur repas, j'ai pu les remettre au sein (pas très confort quand même, la perf dans le bras  ), et les ai allaité exclusivement.

Au vu de leur prise de poids, les SF me demandaient régulièrement lequel avait des compléments (ah, parce qu'en +, il faut en choisir un Huh?), si je les pesais avant/après tétée pour compléter avec des bibs, etc ... Ben NON ! Je leur donnais simplement le sein, et tout allait bien ! Pas besoin de se mettre martèle en tête !

Je vous raconte pas la tête d'une des SF qui, en entrant un jour dans la chambre (merci de frapper !), me trouve avec ma grande au sein !!! Heu oui... j'ai oublié de vous dire que l'allaitement de la grande a dû être interrompu une partie de la grossesse (contractions et douleurs +++ à chaque tétée ). Elle a fait des yeux grands comme des soucoupes volantes, et je suis devenue l'attraction des SF et puer : la maman des jujus qui co-allaitait ses enfants, et dont les bébés reprenaient déjà du poids !!!  Cool

De là, elles m'ont laissée tranquille. Sauf pour les tétées de nuit (vive le roulement permanent du personnel) : il fallait que je note sur une feuille les heures de tétées et de changes, et que j'accroche la feuille sur la porte de la chambre, comme ça, si tout le monde dormait bien depuis plus de 3 heures, elle venaient nous réveiller pour une tétée que personne n'avait réclamée !   Du coup, j'ai vite noté des horaires bidons, et je suivais tranquillement le rythme calme de mes bébés (qui dormaient super bien entre deux tétées, contrairement aux petites jumelles d'une chambre à côté).

Je les ai allaité 11 mois, en co-allaitement avec la grande (presque 17 mois à la naissance des garçons), jusqu'à ce qu'ils se désintéressent du sein (les 3 dans la même semaine !).

Aujourd'hui, à 2 ans "et mi", Milya recommence à réclamer le sein régulièrement, et du coup, ça intrigue les garçons qui cherchent à s'y remettre aussi (mais avec l'habitude qu'ils ont prise du bib, ça marche pas, et ça donne des moments vraiment cocasses !!!  ).

J'étais allée à une rencontre de la LLL (à Chambéry) pendant la grossesse, et ça m'avait bien aidée (j'avais surtout des questions sur l'allaitement pdt une grossesse, et le co-allaitement).
Et surtout, surtout, j'ai été suivie en pré-natal par une SF libéral (super ! je l'adore !!!), et elle m'a suivie aussi après l'accouchement, et, coup de bol, elle a un diplôme en allaitement (je ne compte plus le nombre de fois où je l'ai sollicitée) !!!  Cool
Elle m'a aidée à trouver une solution quand les garçons "stagnaient" côté poids, sans passer par les éternels compléments que la toubib voulaient me filer (je mettais la grande au sein en début de tétée, pour que les garçons aient plus vite du lait gras et nourrissant).

Aujourd'hui, on leur soupçonne fortement une intolérance au lactose (est-ce que leur problème de stagnation de poids venait de là ?), je vais la recontacter pour remettre en route l'allaitement, et éviter au max les laits trafiqués de la pharmacie (en +, ça va faire super plaisir à la grande d'avoir à nouveau le droit de commencer toutes les tétées   ).

Voilà, c'est sûr, j'ai eu beaucoup de chance (avec la 1ère SF de la mat surtout), mais même avec un accouchement pas tout à fait nickel (8h de séparation pour hémorragie), l'allaitement est possible. Faut juste pas avoir peur d'affirmer ses choix au personnel médical de la mat (et pour ça, rien ne vaut d'avoir un super contact avec du personnel médical extérieur), leur faire comprendre que nos choix sont éclairés, réfléchis et ouverts (ils aiment bien avoir l'impression de pouvoir donner leur consentement  Roulement des yeux).

Manade, je t'ai pas beaucoup aidée (même pas du tout  ) pour ce qui est de l'expérience de néonat ou pire, mais je t'envoie plein de  Bisou pour que ta grossesse se passe bien, que tes petits bouts arrivent en pleine forme et qu'ils trouvent "tout seuls" le chemin de tes seins pour devenir de grand (grandes  Huh?) loustics !!!!

Et effectivement, je rejoins Fab quand il dit
que beaucoup de choses sont possibles et qu'il faut souvent plus d'énergies à le faire accepter par les gens que pour le mettre en place réellement

Repose toi et prends bien soin de toi !!!
Journalisée
Kathryn2
FAF épanouie ^^
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12.731


Paul et Ugo, mes oursons d'amour !


« Répondre #4 le: 03 Mars 2010 à 13:05:04 »

coucou,

moi je vais faire plus court avec une histoire des plus faciles Clin d'oeil :

accouchement à 38SA+5 par césa en urgence (césa programmée le lendemain mais perte des eaux la veille ^^) décidée car risque d'accrochage par les mentons.

naissance à 5h22 et 5h24 et mise au sein en salle de réveil à 6h00.

Reprise de poids à j+2 et reprise du poids de naissance à j+5 Clin d'oeil

Aucun souci d'allaitement avant leurs 4 mois où j'ai fait un engorgement mais c'est vite rentrer dans l'ordre. 

à bientôt 4 ans, on a encore une tétée systématique le matin au réveil et parfois en journée pendant un câlin...

Voilà, c'est un expérience à replacer au milieu des autres. Chacun son histoire, donc tu construiras la tienne en fonction de comment tout va se passer pour vous Clin d'oeil

Biz
Journalisée

Kat

maman de Paul et Ugo, 9 ans..., sevrage naturel à 4 ans et demi, cododotés pendant 3 ans... toutes les bonnes choses ont une fin ... pour laisser la place à d'autres Sourire
FaB
Un papa! ici?
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 281



WWW
« Répondre #5 le: 03 Mars 2010 à 13:12:06 »

Hello,

Solen, je suis très impressionné par ton témoignage! Je trouve ça chouette un allaitement réussi comme cela.

Citation
Chacun son histoire, donc tu construiras la tienne en fonction de comment tout va se passer pour vous
Tout à fait d'accord, Kathryn2.

Je rajouterai qu'il faut y croire!

@+
Journalisée

Mélodie 12/2003 Mathis 12/2006, Alexis et Clément 04/2009
Membre du Conseil d'Administration de J&+ 38
http://www.jumeauxetplus38.fr/
http://www.facebook.com/jumeauxetplus38
Sylvie1975
Jeune Membre
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 76



« Répondre #6 le: 03 Mars 2010 à 14:24:32 »

Ben vous avez eu toutes eu du courage, pour ma part, je ne me sens pas du tout prête pour l'allaitement, triste à dire mais je ne ressentirai aucun plaisir à cela, je dirai même que l'idée me révulse   

J'opte pour la solution du biberon, à vous lire je me sens un peu honteuse quand même...


Journalisée

Mes Amours, Lilou et Dylan sont nés le 17 Mars 2010 !!!
Kathryn2
FAF épanouie ^^
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12.731


Paul et Ugo, mes oursons d'amour !


« Répondre #7 le: 03 Mars 2010 à 14:27:58 »

Ben vous avez eu toutes eu du courage, pour ma part, je ne me sens pas du tout prête pour l'allaitement, triste à dire mais je ne ressentirai aucun plaisir à cela, je dirai même que l'idée me révulse   

J'opte pour la solution du biberon, à vous lire je me sens un peu honteuse quand même...


faut pas se sentir honteuse Clin d'oeil

tu aimes tes enfants et tu leur passes ce message autrement que par l'allaitement au sein, c'est l'essentiel...

Plein de biz
Journalisée

Kat

maman de Paul et Ugo, 9 ans..., sevrage naturel à 4 ans et demi, cododotés pendant 3 ans... toutes les bonnes choses ont une fin ... pour laisser la place à d'autres Sourire
sayomaya
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 271



WWW
« Répondre #8 le: 03 Mars 2010 à 17:41:45 »

Personnellement, je savais avant la naissance de mes loulous que j'opterai pour l'allaitement mixte: je ne voulais pas que l'allaitement soit une contrainte pour moi. Après une césarienne sous anesthésie générale, on m'a mis les bébés au sein en salle de réveil. Ensuite, pendant la semaine d'hospitalisation, l'organisation était la suivante: un bébé au sein pendant que l'autre avait un bib de lait maternisé. Et on alternait. Pendant ma nuit, bébés à la nurserie et on m'en apportait un pour le sein pendant que le personnel donnait le bib à l'autre. J'ai ainsi pu me reposer un peu et faire participer le papa. Nous avons fonctionné comme ça pendant 3 mois. Ensuite, lait maternisé à tous les repas.

Sinon, au CHU, je suis tombée sur une super sage-femme qui était pro-allaitement. Ma fille (47 cm et 2,7kg) a perdu beaucoup de poids les 2 1er jours car elle refusait de s'alimenter (que ce soit le sein ou le bib). Elle était très encombrée. La sage-femme a parlé à Maëlle comme à un sportif, elle lui caresait la tête pour l'encourager. Cela a fini par porter ses fruits au bout du 3ème jour: elle a fini par accepter le sein et  donc échapper à l'aspiration!

Perso, je trouve que l'on juge très vite les mamans qui ne veulent pas allaité. C'est un peu une mode: c'est super d'allaiter. En même temps, je comprends les mamans qui ne veulent pas le faire: le regard des autres, la pudeur, l'organisation (même si c'est plus simple car pas de bib, quand on est en balade et qu'il fait froid, pas facile de s'arrêter sur un banc pou rallaiter sans prendre froid  Clin d'oeil...). Bref, tout cela est très perso et ne doit pas subir le jugement d'autrui.

Bon courage, les mamans!
Journalisée

Maman de Maëlle et Yaniss, 8,5 ans!
www.jumeauxetplus38.fr
Cunégonde
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.537



« Répondre #9 le: 03 Mars 2010 à 20:19:25 »

Ben vous avez eu toutes eu du courage

ben... je crois pas qu'il s'agisse de courage, on a fait un choix, qui a ses avantages et ses inconvénients  Clin d'oeil

J'opte pour la solution du biberon, à vous lire je me sens un peu honteuse quand même... Embarassé

ben faut surtout pas ! L'essentiel, c'est l'amour que tu donnes à tes enfants, et ça se fait aussi avec un bib, une petite cuillère, un change en plein milieu de la nuit, une berceuse pour s'endormir, une "histoi du soir", des tas de gros câlins (et des réprimandes aussi, parfois), etc...

Et puis, franchement, je devrais me sentir honteuse aussi, alors !
Imagine un peu : pas de corvée de biberons à laver (parce que même si c'est Monsieur qui doit faire la vaisselle, les biberons c'est bibi !!), pas besoin de faire des stocks de lait (ça aussi, c'est bibi !), et exit la stérilisation ! Une vraie flemmarde, j'vous dis !!! 
Et égoïste avec ça !!! Voulais même pas partager mes bébés avec leur papa pour les repas !!!  je me demande pourquoi il est resté quand même ... Ah ! J'ai trouvé : se lever la nuit pour les tétées, c'était bibi aussi ! 

Cela dit, chacun est libre de ses choix, d'en changer en cours de route, et de faire comme il veut !!!
Et les mauvaises langues : au placard ! Non mais !

Si on ne veut pas allaiter, il ne faut pas se laisser culpabiliser, les langues de vipères sont légion, et ne sont surtout pas à votre place !
Et si on veut allaiter, ben... pareil ! Faut pas se laisser décourager ! (faut savoir que, sauf pb physiologique ou médical rare, toute maman PEUT allaiter si elle le désire)

Courage les filles !!!!

 Bisou
Journalisée
Sylvie1975
Jeune Membre
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 76



« Répondre #10 le: 04 Mars 2010 à 07:40:23 »

Oui vous avez raison, je n'ai pas à me sentir honteuse, et c'est vrai que je trouve cela génial de pouvoir partager ce moment avec le papa, il pourra lui aussi leur donner le biberon  Sourire
Journalisée

Mes Amours, Lilou et Dylan sont nés le 17 Mars 2010 !!!
FaB
Un papa! ici?
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 281



WWW
« Répondre #11 le: 04 Mars 2010 à 12:02:45 »

Pfff,

De toute façon, en permanence, on cherche à nous imposer des tas de choses. Quand on veut allaiter, on nous dit pour telle ou telle raison qu'on est fous et quand on ne veut pas, on nous dit qu'il faudrait parce qu'il faut! C'est insupportable.

Il n'y a pas de jugement à apporter sur les choix de chacun!

C'est à ce titre là que nous avons choisi : nous n'utilisons pas des turbulettes mais des draps pour faire dormir les jujus!!! non mais oh!!!!
Journalisée

Mélodie 12/2003 Mathis 12/2006, Alexis et Clément 04/2009
Membre du Conseil d'Administration de J&+ 38
http://www.jumeauxetplus38.fr/
http://www.facebook.com/jumeauxetplus38
Lionel-AD38
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6


WWW
« Répondre #12 le: 04 Mars 2010 à 22:07:36 »

Hello,
J'apporte aussi mon petit témoignage sur le sujet (papa de Maëlle et Yaniss 5ans).

C'est vrai que l'allaitement mixte fait aussi profiter le Papa dans ces moments d'échanges avec nos enfants.
Quel souvenir de se retrouver tous les deux assis dans le lit à donner à manger, chacun à un des jumeaux (ma femme au sein et moi avec un bib) à toutes les heures de la nuit.
Ces moments restent graver ... J'ai même pris une photo (on a tous les deux une tête affreuse mais il y en a deux au moins qui semblent apprécier le repas).

Donc les papas n'hésitez pas à participer à ces moments 

Lionel
Journalisée

Manade
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 240



« Répondre #13 le: 05 Mars 2010 à 09:46:30 »

Merci pour vos réponses, que ce soit des expériences avec ou sans néo-nat, avec ou sans césarienne, de papas ou de mamans. c'est cool de voir que chacun bidouille... Et réussit, finalement! Ouf, je vais peut-être m'en sortir moi aussi!

Je ne suis vraiment pas une extrémiste de l'allaitement, je me dis aussi en effet qu'on peut choisir ce que l'on sent pour son/ses bébé(s), et que le meilleur pour eux c'est ce qu'on donne avec amour et avec le papa s'il le peut!
Mais mon expérience en néo-nat pour le premier m'a "révélée" en quelque sorte à moi-même: je voulais allaiter parce que ça me semblait bien (sans +), mais je ne m'y étais pas préparée spécialement: j'ai perdu les eaux à 7 mois de manière complètement surprenante, inattendue, j'ai accouché 5 jours après, et durant le séjour en néo-nat, c'est l'espoir de l'allaitement et seulement lui qui m'a aidé à me sentir mère, pour réparer la séparation: je voyais les puéricultrices plus à l'aise que moi, la maman, avec mon bébé, elles avaient des gestes plus sûrs, je me disais que je ne saurais pas rassurer mon petit Basile, qu'il se sentirait mieux avec une puer qui "a l'habitude"... bref, c'est pendant cette période-là et les semaines qui ont suivi que je me suis rendue compte à quel point lui donner MON lait de maman m'aidait à faire naître la maman en moi, c'est la seule chose pour laquelle je me sentais utile, et qui a aidé à construire le lien maman-enfant...
Du coup, pour me deuxième (pas de néo-nat, naissance à 38SA), mise au sein en salle de naissance: il n'a rien tété, presque pas ouvert la bouche, mais je m'en fichais complètement! Rien que le bonheur de savoir que j'allais pouvoir essayer l'allaitement NATURELLEMENT me mettait en joie, pas de séparation, pas d'angoisse: j'étais LA maman! Le parent nourricier!!
Horrible montée de lait, engorgements à répétition, baisse de lactation, en six mois j'ai tout connu, mais j'étais LA maman! Je remplissais enfin mon rôle, et le papa s'occupait aussi du bébé : pendant les tétées avec des massages ou des caresses, pdt les changes, pendant les bains, des câlins en écharpe ("ça fait ça comme impression quand vous êtes enceintes, vous les femmes?").

C'est ce que je voudrais réussir pour les jumeaux, et pas uniquement pour les bienfaits santé du lait maternel: c'est surtout pour la construction du lien, je me sens rassurée en tant que maman et cela s'est ressenti je pense sur Anatole (mon deuxième) qui semble moins connaître le sentiment d'insécurité que mon premier (je ne sais pas si tout vient de l'allaitement difficile du premier, mais le lien a été dur à construire;
 ça, par contre, je pense que ça a eu des répercussions...)

En tout cas, je prends vos conseils (la tasse, le DAL) mais surtout votre énergie pour commencer à me préparer à être forte dans mes choix, à ne pas me laisser conter fleurette ou donner des conseils que je n'ai pas demandés...
Je prends aussi vos trucs: les faux horaires  Clin d'oeil notés à la maternité, le lait riche (pas en début de tétée) pour la prise de poids (bien que mes aînés ne soient plus au sein depuis longtemps; ce sera merci tire-lait!), la rechercher de bonnes âmes (SF ou autres amies ou assoces) à connaître maintenant pour avoir du soutien après le retour à la maison, les photos rigolotes pour marquer ces moments et se donner de la confiance (face à ce monde hostile et aux multitudes de RALC qui s'annoncent...), etc!

Bon, j'arrête moi aussi d'écrire un roman (pas facile pour une prof de français...) et me prépare à me rallonger avant une séance chez le dentiste (beurk...)

Si d'autres idées de votre part, je prends! Je prends tout ce qui me rassure!! Merci encore!
Journalisée

Adeline et...

Le feu (Basile, avr 2005)
L'eau (Anatole, juil 2007)
La terre (Isidore, juin 2010)
L'air (Hippolyte, juin 2010)
fidji80
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1


« Répondre #14 le: 17 Mars 2010 à 12:15:44 »

Je vais essayer de faire court pour raconter mon expérience. Mes jumelles ont 3mois 1/2, elles sont nées à 39SA + 3j, donc de beaux bébés (3,2 et 3,04 kg). Après un déclenchement qui n'a pas marché, j'ai eu une cesarienne, donc pas de mise au sein rapide. En salle de réveil on a pu les mettre au sein, elles ont eu très vite le réflexe de tétée. Mais a cause d'une hémorragie, j'ai du partir faire une embolisation, donc je n'ai pu les rejoindre que 8h après.
J'ai répète et répété que je voulais allaiter et donc qu'il ne fallait pas les nourrir au bib. Comme je ne suis pas resté en réa, elles ont dormi jusqu'à mon arrivée et j'ai pu les mettre au sein, dans une position totalement inconfortable car je devais rester allongé sur le dos pendant 24h.
Elles ont beaucoup perdu de poids, et franchi le seuil des -10%, alors on a commencé à nous parler de complément et de peser les tétées. On a suivi les conseils des puer, mais on ne rajoutait des compléments seulement après les tétées, donc comme elles étaient mises très régulièrement au sein et que l'on donnait les compléments à la seringue. J'ai eu ma montée de lait au bout de 3-4j et après seulement 24h avec des compléments, la pesée de tétée étaient correcte.
J'ai accouché à La Tronche, et comme partout il faut imposer ses choix. Comme le papa passait ces nuits avec moi, ils ne nous ont pas trop harcelé, à chaque tétée la nuit on les appelait pour faire un rapport, et on notait tout. C'était très médicalisé, car on pesait, on notait tout, on a aussi fait réveil toutes les 4h: mais çà nous a aidé, ce sont nos premières filles et çà nous a donné des repères.
Pour le retour à la maison, pas de souci, je les ai rapidement allaité toutes les deux en mémé temps, elles ont une bonne courbe de croissance. A 3sem elles ont fait une poussées de croissance, on n'arrivait pas à les calmer pendant la moitié de la nuit, mais un coup de fil à la Voie Lactée et on était rassuré çà m'a permis de ne pas céder au complément.
J'envisage de les allaiter au moins jusqu'a 6 mois, après on verra.

Bref l'allaitement ce n'est pas "si dure que çà", mais le premier mois il faut un peu s'accrocher et apres c que du bonheur, mais que ce soit avec un ou 2 bébés. D'apres l'echange d'experience avec ma soeur ou des amies, le fait d'en avoir deux n'étaient pas plus dure.

Faut pas s'en faire, moins on est stressé, plus on sait que çà va bien se passer, et mieux son les bébés.
Journalisée
Pages: [1] 2
Imprimer
Partager :

Aller à: