10-12-2019
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.939.743 Messages
21.550 Fils de discussion
21.573 Membres
Dernier membre: Mamac38

10 Décembre 2019 à 15:13:07
Pages: [1]
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: Jumeau esseulé  (Lu 2505 fois)
Méva
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 349



« le: 14 Novembre 2016 à 17:38:51 »

Bonjour à toutes,
Voilà je viens vers vous qui avez perdu un de vos jumeaux. Il y a bientôt 3 ans, j'ai perdu un de mes jumeaux à la naissance ; naissance très prématurée, STT, fissure poche,...

Avez vous entendu des paroles de votre enfant qui font penser qu'il a des souvenirs de cette vie in utero et de ce fait des souvenirs de son jumeau/jumelle?

Je vous raconte aujourd'hui.
Nous jouons aux playmobils. Ma grande de 9 ans a donné tous les prénoms de ses frères et sœurs, cousins et cousines à chaque personnage mais pas celui de notre petit A décédé.

Et en plein jeu, mon loulou vient et me dit  "c'est A qui a mal aux jambes" et me montre un playmobil en chaise roulante avec un plâtre.
J'ai été surprise car en fait A avait eu des brides amniotiques qui lui ont blessées les jambes et que nous avons découvert à l'accouchement.

Alors coïncidence ou souvenir in utero... Sachant que nous n'avions jamais parlé de ces blessures à notre loulou.

Avez vous vécu le même genre de scènes avec votre enfant?

Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #1 le: 14 Novembre 2016 à 18:45:25 »

oui, c'est possible...

Mon fils a 5 ans il se souvient de ce qui s'est passé dans mon ventre

Il me parle de temps en temps de son frère sans que je l'invite à le faire. Il ne le fait pas avec son père
Journalisée
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.955


Un peu bohème...


« Répondre #2 le: 15 Novembre 2016 à 10:48:12 »

Coucou,

ça ne concerne pas la gémellité, mais l’existence d'une soeur aînée décédée in-utéro à 5mois1/2, 7ans avant l'arrivée des zouaves.
Je n'ai jamais caché à mes enfants leur grande soeur, non plus que les difficultés de fertilité qui ont suivi. Mais je ne suis jamais rentrée dans les détails : tant qu'il n'y a pas de questions, c'est que ce n'est sans doute pas utile d'en parler.

Et bien j'ai été surprise de constater, au détour d'une conversation, entre copains , qu'ils en savaient beaucoup plus que ce à quoi j'ai pu leur répondre !!! Alors d'où ?
Les questions ont elles été posées ailleurs que dans le cadre familial ? Grands-parents, famille... ? Un besoin de chercher à confronté plusieurs points de vue sur une histoire familiale sensible ?

Une façon aussi pour ton loulou de te poser la question : qu'est-ce qui s'est passé ? Sachant que, sans en parler vraiment, tu peux toi-même montrer une sensibilité particulière quand on parle d'un soucis aux jambes ?

Alors peut-être, oui, un souvenir in-utéro... Ou simplement un inconscient qui a parlé de toi à lui ?

A +
Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 12ans) et d'un loustic (Taton, 6ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
almaclo
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 124


« Répondre #3 le: 18 Novembre 2016 à 19:07:46 »

C'est curieux, ça. Ne l'aurait-il pas entendu avec la famille?
Mon petit esseulé n'a jamais vraiment parlé de sa sœur, si ce n'est pour dire qu'elle ne lui laissait pas beaucoup de place dans mon ventre, mais je pense que ça, il me l'a entendu dire.
Journalisée

Almaclo, maman de Aliénor, née et décédée le 26 juillet 2006, Malo, son frère jumeau et Clovis né le 15 juin 2008.
stef03
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 41


« Répondre #4 le: 24 Novembre 2016 à 10:16:22 »

Bonjour,
Je n'ai jamais vécu ça avec mon fils. Nous parlons de son frère (pas tous les jours, mais s'il y a des questions on y répond), et donc il peut soit nous entendre, soit nous questionner. Dans ton cas, je chercherais plutôt ce genre d'explication. Ce n'est pas parce que tu ne lui en as pas parlé qu'il ne t'a pas entendu le dire à une tierce personne.
Les souvenirs in utero, pourquoi pas... mais en tout cas chez moi je n'ai rien constaté de ce genre.
Journalisée

Maman de Gabriel , 5 ans, et de son jumeau Raphaël, mon bébé pour toujours.
Belle-maman de Lou et Ambre, 9 ans.
Ju350
Juillette 2014 et Muguette/Juinette 2016
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.822


mes quatre monstres adorés


« Répondre #5 le: 24 Novembre 2016 à 18:06:42 »

Le soucis de la mémoire in utéro c'est que pour le moment ce n'est que théorique. Cependant des études fait sur des jumeaux issus de grossesse bibi et mono bi semble montrer que cela existe du moins dans les premières années.. Alors pourquoi pas pour vos loulous. Je pense que même si certaine chose viennent de ce qu'ils entendent, il peut aussi y avoir des réminiscence de la grossesse.
Journalisée

Al garçon né le 7 mai 2012 à 39 SA + 2 mon beau bébé de 3kg740.
Mes louloutes nées à 36+5 sa le 27 juin 2014
E 2kg850
Az 2kg830
T nous à  rejoint le 11 mai 2016 à 39 SA + 6. Un beau poupon de 3kg980
Méva
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 349



« Répondre #6 le: 25 Novembre 2016 à 10:32:22 »

Coucou les filles,

Problème de connexion chez nous depuis plusieurs jours...

Merci à toutes pour vos réponses. Je vois que c'est vraiment au cas par cas.
Pour nous, c'est vrai que l'on a été surpris car les brides amniotiques est un sujet que l'on a quasiment jamais abordé, peut être quand il est né et que nous en avons un peu parlé à l'entourage proche mais notre loulou était à l'hôpital. Depuis nous n'avions plus évoqué le sujet car ça reste un "détail".

Il faut dire que nous avons commencé les séances chez une psy depuis quelques semaines et peut être que cela fait remonter des choses chez lui.

Après c'est aussi une question d'interprétation... Je vois bien avec la psy, parfois je suis un peu septique ...

Par exemple la semaine passée, la psy constate que mon loulou répète "non c'est pas moi, qui fais des marques de crayons dans la boite"; il lui redit plusieurs fois avec un air un peu angoissé malgré le fait qu'on lui dise que ce n'est pas grave...
Alors la psy m'explique qu'elle pense qu'il ressent une forme de culpabilité suite à son STT et d'où son attitude...
Bon pourquoi pas... Je reste un peu septique...

C'est vrai qu'on ne saura jamais si c'est un réel ressenti, un concours de circonstance ou le souvenir d'une parole entendue,...En tout cas ça surprend toujours et nous replonge dans ces moments très compliqués que nous avons traversé ...

Merci encore pour vos réponses.
Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #7 le: 25 Novembre 2016 à 18:42:37 »

bonsoir Méva

Quand tu seras prêtes, je peux t'envoyer en mp le lien des livres sur les répercutons sur le cojumeau. Bien sûr, les psy ne connaissent pas puisque nous avons 20 ans voir plus, de retard sur le sujet

A bientôt

Sandra
Journalisée
Pages: [1]
Imprimer
Partager :

Aller à: