03-04-2020
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.940.776 Messages
21.538 Fils de discussion
21.628 Membres
Dernier membre: Jums2020

03 Avril 2020 à 03:51:07
Pages: [1] 2 3 ... 6
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: Famille recomposée et éducation nationale  (Lu 4590 fois)
stef03
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 41


« le: 17 Février 2016 à 09:36:25 »

Bonjour,
Ce post pour piquer un petit coup de gueule contre les instituteurs qui manquent totalement de psychologie...
Mes belles-filles de 7 ans (qui ne vivent pas chez nous) viennent d'avoir un devoir d'école : compléter votre arbre généalogique. Elles ont deux grands frères (d'un premier mariage de leur mère), et un petit frère (de leur papa et moi). Quand elles ont voulu faire figurer leurs frères sur l'arbre généalogique, l'institutrice leur a dit non, en leur disant à peu de chose près que ce n'était pas vraiment leurs frères, parce qu'ils n'avaient qu'un parent en commun ! Je suis choquée qu'il existe encore des enseignants qui ne prennent pas en compte la problématique des familles recomposées, nous sommes au XXIe siècle quand même !
Avez-vous déjà été confrontés à ce genre de problèmes?
Journalisée

Maman de Gabriel , 5 ans, et de son jumeau Raphaël, mon bébé pour toujours.
Belle-maman de Lou et Ambre, 9 ans.
Azerty
muguette/juinette 2008
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.847


1+1+1+2


« Répondre #1 le: 17 Février 2016 à 11:14:27 »

Tu n'as pas entendu ce qu'a dit exactement l'enseignant. Es-tu sûre qu'il a dit que ce n'était pas vraiment leurs frères? Bon et même? C'est vrai que ce sont en réalité des demis frères, puisqu'un seul parent en commun.
Tes belles filles sont déçues de ne pas pouvoir avoir mis les freres sur l'arbre, mais la raison du refus du maitre était peut etre juste de ne faire figurer que les ascendants directs (les enfants, leurs parents, grands-parents  ) et ça devenait compliqué ( par manque de place ou pour plus de lisibilité) d'ajouter des collatéraux  .
Aprés je ne sais pas comment se présente leur arbre mais quand je travaillais cette notion de généalogie avec mes élèves, on ne notait aucun frere et soeur . L'enfant partait de lui ( le tronc) et cherchait ses ascendants ( branches) .
En vérité, la vraie généalogie, on part d'un ancetre et on cherche tous ses descendants et là on peut faire figurer toutes les branches ( 1er mariage, second, et les descendants de chaque )

Pour répondre à ton coup de gueule, je dirais que non les instit n'ont pas à prendre en compte la problématique des familles recomposées mais qu'on le fait malgré nous tout de même. 
Je vais etre mauvaise mais aussi, si problématique il y a,  c'est de ton fait, les autres n'ont pas à en subir les conséquences et à devoir s'adapter à TES choix. Tes belles filles sont capables d'entendre que leurs frères sont en réalités des demis frères car un seul parent en commun. Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à utiliser les bons termes. Aprés que leurs relations soient réelement fraternelles, tant mieux  Sourire c'est ce qui importe le plus.  Bisou
Journalisée

Un grand 1m82 né à 40sa+4; une grande 1m71 née à 40sa; un moyen 1m75 né à 39sa+5 et 2 petits d'1m52 et 1m58 nés à 38sa-1.
Et en tout : plus de 300kg d'amour !!
stef03
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 41


« Répondre #2 le: 17 Février 2016 à 11:41:12 »

Eternel argument des enseignants envers les parents : vous n'étiez pas là, vous n'avez pas entendu ce qui s'est dit exactement... En attendant, ce sont quand même les parents qui "récupèrent" des enfants choqués qu'on leur dise que leurs frères n'ont pas leur place sur un arbre qui représente la famille !
J'aurais compris si l'enseignante n'avait fait figurer que les ascendants sur l'arbre, mais ici les filles ont eu le droit de faire figurer leur soeur et pas leurs frères.
Pour ce qui est de la "vraie généalogie", je la pratique depuis 25 ans, et heureusement, cela m'a permis de rattraper les choses auprès des enfants... mais je commence à être agacée de rattraper les boulettes des enseignants qui manquent totalement de psychologie.
Quand en plus les mêmes enseignants refusent systématiquement d'envoyer les évaluations au père (ben oui, il n'a pas la garde, alors on s'en fiche...), ou que les filles pour la première fois de leur scolarité sont appelées "les jumelles", je crois que cette histoire de généalogie, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.
Loin de moi l'idée de taper sur tous les enseignants, j'ai des amis qui font ce métier à merveille, et mon fils a une institutrice géniale (je n'arrive pas à dire professeur des écoles...). Je sollicitais simplement le témoignage d'autres parents ou beaux-parents dans la même situation que moi.
Journalisée

Maman de Gabriel , 5 ans, et de son jumeau Raphaël, mon bébé pour toujours.
Belle-maman de Lou et Ambre, 9 ans.
tromboline
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.364



« Répondre #3 le: 17 Février 2016 à 11:51:36 »

Stef je comprends ta réaction et Azerty je ne suis pas tout à fait d'accord avec ta vision, je ne comprends pas bien pourquoi tu parles d'adaptation à des choix sachant que Steph n'a pas forcément choisi d'être belle-mère. Après je comprends pour l'arbre c'est compliqué, mais à mon avis la maitresse n'aurait pas du à ce moment là faire figurer les frères et soeurs du tout.
Je connais plusieurs personnes pour qui c'est archi-important de dire frère ou soeur plutôt que demi-frère ou demi-soeur. Je m'explique: la société ne reconnait qu'un seul type de fraternité, il n'y a pas de terme différent pour un demi-frère avec qui on n'a jamais vécu et pour un demi-frère avec qui on a vraiment une relation fraternelle. Les enfants de familles recomposées qui ressentent ce lien fraternel sont vraiment blessés quand on parle de "demi" ou de "pas vraiment frère", ça peut aller jusqu'aux larmes, ce n'est pas parce qu'il y a un problème mais parce qu'ils sentent que la société ne reconnait pas leur vrai lien. Des fois aussi tout le monde dans la famille n'a pas conscience de la force de ce lien et ça crée des angoisses. Par exemple s'il arrive quelque chose au mari de Stef, et si l'ex-femme du mari le décide, les filles peuvent ne plus jamais voir leur petit frère. D'où l'importance pour elles qu'il soit reconnu comme leur frère à part entière.
Journalisée

Z et O nos petits jumeaux mono-mono, nés à 35sa en novembre 2014.
Z survivor de l'entérocolite après 3 mois d'hospit et 2 opérations.
"Si tu viens d'avoir des jumeaux : fais voir ta nouvelle paire!" Casseurs Flowteurs ^^
stef03
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 41


« Répondre #4 le: 17 Février 2016 à 12:56:11 »

Effectivement les filles ne parlent jamais de demi-frères, elles ont "un frère chez papa" et " deux frères chez maman". Je te rejoins quand tu dis que l'enseignante n'aurait pas dû faire figurer les frères et soeurs du tout. En plus, statistiquement, sur une classe de 25 élèves, ça m'étonnerait qu'elles soient les seuls enfants concernés par cette situation.
Je suis choquée, Azerty, quand tu dis que les instits n'ont pas à prendre la problématique des familles recomposées. Vos élèves ne sont pas des machines mais des êtres humains, avec un environnement familial qui n'est peut-être pas toujours idéal, mais qui existe. Si tu sais que tu as dans ta classe un enfant adopté, ou un enfant dont un parent est décédé, j'imagine que tu seras vigilante en travaillant sur l'arbre généalogique. (du moins je l'espère...) Par contre, les familles recomposées, c'est uniquement le problème des parents Huh? Il faut vraiment avoir peu de considération pour les sentiments des enfants pour tenir ce genre de propos.
Journalisée

Maman de Gabriel , 5 ans, et de son jumeau Raphaël, mon bébé pour toujours.
Belle-maman de Lou et Ambre, 9 ans.
♥ayaya♥
Marraine des Septembrettes 2013, 2014 , 2015,2016 ,2017 et 2018
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 28.399


Masosatanayaya biographe de la Relouane!


WWW
« Répondre #5 le: 17 Février 2016 à 13:16:30 »

Mais, les évaluations, de toutes les manières, on ne les envoie pas aux parents, si ? L'enfant les rapporte à la maison, et après, on les montre à qui on veut, non ? Roulement des yeux
Journalisée

mon grand garçon :11 ans !
mes poupées:nées le 25 sept 2010 à 36sa (préeclampsie,HELLPsyndrome, cholestase et RCIU!)
J@de:1815g41cm,Ophéli@:2340g45cm allaitées jusqu'à 22 mois...
Marraine des Zébulons 2017
Lenagcn
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 14.545



« Répondre #6 le: 17 Février 2016 à 13:34:15 »

Entre la réalité (complexe) de la société, et la définition stricte des termes, l'affaire n'est pas simple pour une classe d'enfants aussi jeunes.
Ils en sont à un point où il faut construire des représentations-types pour les enfants du groupe.
Les demi-ci, les belles-ça, les papi-de-coeur, ne relèvent pas de la situation archétypale, d'autant que chaque famille tend à construire ses propres mots pour décrire au mieux sa situation propre, entre faits et affectif.

Je tiens à parler classe, groupe. Collectivité gérée comme un tout, et non pas somme d'individualités.
L'enseignement individuel existe, mais n'est pas disponible dans le cadre de l'école.

PS: pour ma part, je ne suis pas psy, je suis enseignante.
Chacun(e) son métier  Clin d'oeil
Ce qui n'empêche pas d'éviter de tendre le bâton pour se faire battre, en limitant le recours aux familles-vraies aux ascendants, mais cela seule l'expérience dans le niveau l'apporte.
Je traite la reproduction humaine et l'éducation à la sexualité de façon achétypale: un homme, une femme, de l'amour, et hop; ahum lorsque j'ai une élève qui a 3 mères (3, pas 2!) et ahum pour les 4 5èmes de mes élèves dont les parents sont séparés et ahum pour les traitements contre l'infertilité, et ahum (mais je n'ai pas encore eu le cas) de l'enfant né d'un viol. L'expérience fait que je sais répondre avec ... psychologie? ... à toutes ces situations ... sauf la dernière.
Journalisée

Léna
3 enfants en 2 fois Souriant

Je suis Charlie.
Lenagcn
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 14.545



« Répondre #7 le: 17 Février 2016 à 13:37:58 »

Pour les évaluations:
- je ne les fais passer qu'une seule fois à chaque enfant: il n'y en a qu'un seul exemplaire 
- l'immense majorité des parents séparés (situation archétypale  Clin d'oeil )  se transmettent le bulletin.

Il suffit de demander à l'école son propre exemplaire pour l'avoir.
Un peu galère (il n'y a pas de personnel administratif pour assurer le boulot et pas de budget prévu pour, donc c'est peu mis en avant), mais cela se pratique, car cela est estimé normal que chaque parent soit informé.

 Sourire
Journalisée

Léna
3 enfants en 2 fois Souriant

Je suis Charlie.
Azerty
muguette/juinette 2008
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.847


1+1+1+2


« Répondre #8 le: 17 Février 2016 à 15:15:43 »

Steff n'a pas choisi d'être belle mère, soit! Mais en épousant un homme qui avait déjà des enfants, elle a choisi de faire avec et de s'adapter à la situation du mieux qu'elle peut. L'enseignant lui enseigne ; il est de fait forcé de s'adapter à toute sorte de situations encore moins choisies ! Il fait lui aussi du mieux qu'il peut avec sans doute des ratés parce qu'il ne peut penser à tout, tout envisager.
C'est elle qui parle de problématique des familles recomposées. Ce n'est pas le rôle de l'école que de suppléer aux problématiques familiales.
Pas de classe le samedi matin parce que c'est pas pratique pour les parents séparés/ deux semaines de vacances pour que chaque parent séparé puisse avoir une semaine complete avec ses enfants / les valises  dans le couloir le vendredi parce que c'est l'autre parent qui récupere l'enfant le soir/ les bulletins ou autre livret en double car ils ne peuvent pas s'entendre pour se les passer ( et en maternelle faudrait meme leur envoyer le gros cahier de vie par la poste parfois !) / les rendez vous en double exemplaire aussi quand ce n'est pas appels télephoniques tous les 4 matins pour avoir des nouvelles de leur enfant qu'ils ne voient pas / les demandes de témoignages pour attester que l'autre parent ne remplit pas bien son rôle en cas de disputes sur la garde/ .....
Alors si! je trouve que l'école prend pas mal en compte les problemes qu'engendrent les séparations et autres recompositions ; en plus on s'occupe des enfants parfois completement détraqués par les guerres parentales ou qui ne savent plus qui est qui dans la famille
( je ne dis pas que c'est le cas de tes enfants Steff, mais c'est notre principale problématique à nous enseignants je trouve)
Journalisée

Un grand 1m82 né à 40sa+4; une grande 1m71 née à 40sa; un moyen 1m75 né à 39sa+5 et 2 petits d'1m52 et 1m58 nés à 38sa-1.
Et en tout : plus de 300kg d'amour !!
jumeaux 2007 et leur soeurette ;-)
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 10.044


H. 2005, G. + F. août 2007


WWW
« Répondre #9 le: 17 Février 2016 à 16:04:03 »

les histoires de demi-frères, ça me fait penser aux histoires de faux jumeaux... 

Ici, le livret est en un seul exemplaire, rempli à la main par la maitresse, donc ça semble logique qu'il n'y en ait qu'un. Les mots dans le cahier de liaison sont aussi en un seul exemplaire. Aujourd'hui, ma fille en a eu un de type "enfant n'a pas été sage", bon ben même si je ne vis plus avec le papa, ce genre de mot je considère qu'il doit aussi être au courant donc je téléphone ou envoie la photo du mot et indique que l'information a été transmise au papa à côté de ma signature.

Ici, ils n'ont pas eu à faire d'arbre généalogique, ou alors vraiment limité. Mais les garçons me déclinent régulièrement le nombre de frères et soeurs, pères et mères de l'un de leur copain qui est dans une famille recomposée, c'est clair que pour cet enfant, l'arbre généalogique peut être très particulier puisque certains frères et soeurs n'ont, je pense, aucun lien de sang, c'est les enfants de la nouvelle compagne du papa par exemple... euh... quand on fait un arbre généalogique, on doit peut-être alors dire "enfants qui ont le même papa et la même maman" ?
Journalisée

Maryvonne - 2 avril journée bleue !

conseil : si PREMATURITE / si un parent porte des LUNETTES (lentilles) faites contrôler la vue de vos enfants dès 6 mois. Pour les autres vers 9 mois : Contrôle vue + sous GOUTTES par un OPHTALMO

"Le contraire d'égal n'est pas inégal mais différent" Jacquard
stef03
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 41


« Répondre #10 le: 17 Février 2016 à 19:54:37 »

Donc si je résume tes propos Azerty, les familles recomposées choisissent de gérer des enfants qui ne sont pas les leurs, alors que les enseignants le subissent ! Je comprends mieux les "maladresses" de certains enseignants, s'ils sont "forcés", comme tu le dis, de s'occuper des enfants.
Je ne demande pas à l'école de suppléer la famille, je demande à l'école de faire son travail d'éducation (et pas seulement d'enseignement...) avec un minimum de respect pour les enfants.
Quant à la communication avec les deux parents, certains enseignants trouvent cela tout à fait normal, et d'autres, comme c'est le cas cette année pour la première fois, considèrent qu'on les emm...

Merci à toi Lenagcn, tu me rassures sur le fait qu'on peut être enseignant et psychologue Sourire
Journalisée

Maman de Gabriel , 5 ans, et de son jumeau Raphaël, mon bébé pour toujours.
Belle-maman de Lou et Ambre, 9 ans.
Azerty
muguette/juinette 2008
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.847


1+1+1+2


« Répondre #11 le: 17 Février 2016 à 21:14:12 »

Euh ...forcés de s'occuper des enfants, non ! à la base c'est quand meme un choix  . Là où le bats blesse c'est quand  faut gérer les dégats que certaines situations familiales et/le comportement des parents occasionnent  et c'est là que je dis ( comme Léna) qu'on choisit d'etre enseignant, pas psy, pas assistante sociale.

Quant à la communication envers les deux parents, bien sûr que c'est normal, n'empêche que ça emm.... quand même  Tire la langue c'est du temps que l'on passe en plus au travail ( sans aucune contrepartie, les heures supp n'existent pas dans le primaire) alors qu'on a nous aussi une famille et qu'on prefere etre avec notre famille  Bisou
Journalisée

Un grand 1m82 né à 40sa+4; une grande 1m71 née à 40sa; un moyen 1m75 né à 39sa+5 et 2 petits d'1m52 et 1m58 nés à 38sa-1.
Et en tout : plus de 300kg d'amour !!
stef03
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 41


« Répondre #12 le: 18 Février 2016 à 16:40:25 »

Je comprends bien que vous n'êtes pas là pour gérer les "dégâts" occasionnés par les situations familiales, mais si vous pouviez éviter de rajouter de nouveaux dégâts par des activités inappropriées, ce serait vraiment sympa...
Journalisée

Maman de Gabriel , 5 ans, et de son jumeau Raphaël, mon bébé pour toujours.
Belle-maman de Lou et Ambre, 9 ans.
stef03
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 41


« Répondre #13 le: 18 Février 2016 à 16:45:12 »

Oups j'ai posté un peu vite...
Quand on choisit d'organiser ce genre d'activités avec des enfants de CE1, il faut s'attendre à des questions et réactions sur les familles recomposées, voire sur l'adoption ou la mort prématurée des parents ou grands-parents... Peut-être que l'enseignante aurait pu gérer les conséquences de cette activité, au lieu de nous renvoyer des enfants chagrinées que leurs frères soient exclus de la famille...
Journalisée

Maman de Gabriel , 5 ans, et de son jumeau Raphaël, mon bébé pour toujours.
Belle-maman de Lou et Ambre, 9 ans.
☆Chouss☆
Marraine des Juillettes 2015, des Octobrettes 2016, des Octobrettes et Novembrettes 2017 et 2018
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 18.199


Octobrette 2010 : mes deux Amours ♥♥


« Répondre #14 le: 18 Février 2016 à 20:24:01 »


Je lis ce fil avec mi-amusement et mi-agacement.

Je suis d'une autre époque plus traditionaliste mais ni mieux ni moins bien.
Le rôle de l'école est d'instruire pas d'éduquer (sauf peut-être sur les sujets liés à la vie en collectivité et ce en complément des parents).
Certes l'école doit s'adapter à l'évolution de la société et de ses mœurs mais elle ne peut en aucun cas s'adapter à chaque cas de la classe.

Et si on commence à partir du principe qu'on doit supprimer tout projet ou toute activité qui ne répond parfaitement à toutes les problématiques particulières alors on ne fait plus rien !
Il y a certainement des professeurs des écoles plus diplomates que d'autres et malheureusement cela est le reflet de la société.

Pour ce qui est de la généalogie (qui est un sujet que je connais très bien), le sujet des frères et sœurs n'aurait jamais dû se poser  Clin d'oeil
Mais, par logique, seuls les enfants issus exactement des mêmes parents ont exactement le même arbre.

Juste pour que les choses soient claires, je ne suis pas enseignante  Clin d'oeil

Journalisée

♥ Depuis septembre 2010, M ma Princesse & C mon petit Loup illuminent ma vie ♥

"On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux." St-Ex
Pages: [1] 2 3 ... 6
Imprimer
Partager :

Aller à: