13-12-2019
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.939.764 Messages
21.550 Fils de discussion
21.575 Membres
Dernier membre: pa14

13 Décembre 2019 à 03:04:31
Pages: 1 [2] 3
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: mon petit Thibaud  (Lu 6311 fois)
aurel28
Jeune Membre
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 70


« Répondre #15 le: 17 Février 2015 à 22:33:32 »

Aneth,

Il y a 16 mois, le 4 octobre 2013, j'ai connu ce sentiment d'ambivalence.
En effet, c'est très difficile à gérer.
J'espère que ta reprise s'est bien passeé,?
Je comprends ton 1er retour à la vie active, moi aussi quand j'ai repris, j'ai cru faire un grand pas en arrière, le médecin du travail voulait m'arrêter, je pense que j'ai eu beaucoup de mal à me séparer de mon enfant, apres quelques mois mon employeur m'a accordé un temps partiel, et depuis ça va mieux, j'arrive davantage  à trouver du temps pour moi, et à partager des moments avec mon enfant.
Je te souhaite beaucoup de courage
Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #16 le: 21 Février 2015 à 00:04:20 »

Bienvenue et désolée de t'accueillir sur ce coin du Forum

Oui, en effet l'ambivalence est difficile à gérer au début du deuil. C'est la raison pour laquelle j'ai pris un congé parental de 3 ans après la naissance de mes jumeaux. De plus, reprendre le travail avec une mauvaise ambiance, ce n'est plus pour moi. J'ai démissionné et j'ai changé d'employeur avec des horaires plus souples qui me permettent de m'occuper de mon fils. N'hésite pas à poser des questions sur le quotidien, il est normal de ressentir de la peur pour la vie de Lucas, je crois que nous l'avons toutes ressenti par rapport à l'enfant restant. Après avoir subi un tel traumatisme, la mort d'un enfant, il faut du temps pour que tout rentre dans l'ordre. Désolée pour Thibaud, toutes mes condoléances, ahhh les médecins ils n'ont décidément pas de tact. Thibaud est décédé au même terme que Guillaume. Ont ils pu te donner une explication sur sa mort? C'est important de comprendre la raison pour éviter une récidive pour ta prochaine grossesse. Courage dans ton cheminement... Douces pensées à Thibaud

_____________________________________________
Bientôt 6 ans que nous essayons de construire notre famille ( moi IO et lui OATS)

FIV1
Laurent est né en vie le 27 Septembre 2011
Son frère jumeau Guillaume est décédé le 26 Septembre 2011 à 38 SA d'une hypoxie placentaire (cause connu 3 ans après)

3 ans 3 mois se sont écoulées depuis la mort de Guillaume et les traitements se sont enchaînés
2 IAC et 4 FIV- ICSI
FIV4-ICSI pds ++++
j'attends enfin mon troisième enfant  Souriant mon bébé espoir miracle, accroche toi, je crois en toi
Journalisée
Anneth
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 28


« Répondre #17 le: 03 Juin 2015 à 23:28:26 »

Bonsoir

Voilà, j'ai quitté mon boulot, j'avais vraiment repris trop tôt  , et maintenant, je ne sais plus trop quoi faire de ma peau .. professionnellement ! ...

Et non, je n'ai eu aucune explication concernant le décès de Thibaud. C'était un beau bébé, il faisant 3,5 kg quand même !
L'obstétricien qui m'a accouché a vraiment tenu un discours anti autopsie, il nous a présenté que des contre arguments, et aujourd'hui je regrette. Ce manque d'explication est compliqué à gérer, et puis le doute subsiste concernant Lucas. Si Thibaud avait une malformation, Lucas pourrait l'avoir...
... J'ai encore beaucoup de chemin à faire!
Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #18 le: 04 Juin 2015 à 20:03:27 »

En effet, c'est un beau bébé...
Guillaume pesait 2kg400 et Laurent 2kg 900

Je trouve bizzard que ton gygy ne t'ai pas proposé l'autopsie Huh? alors que thibaud est décédé. J'espère qu'il n'a rien à se reprocher...
J'ai connu les mêmes intérrogations que toi. Malgrès l'autopsie, mon gygy m'a mal expliqué le compte rendu, me laissant dans le flou. J'ai su seulement, il y a quelques mois la raison du décès de mon fils Guillaume. En plus, par hasard, au cours du premier trimestre de ma grossesse actuelle. Tu ne peux pas t'imaginer la colère que j'ai pu ressentir... Je ne comprends pas pourquoi il m'a caché sauf s'il n'y a pas aiguille sous roche. Du coup, je ne l'ai plus repris comme gygy, la confiance n'y ait plus.

Je comprends que ce manque d'explication rend l'avancée du deuil plus difficile. Saches, que tu n'y es pour rien, tout comme moi, tu t'es reposée, choyée et aimée tes 2 juju. C'est la vie qui est cruelle de nous faire vivre la mort d'un enfant. Tu es une maman fantastique car menée une grossesse gémellaire à terme est très difficile... Et s'il n'y a pas d'explication c'est parce que la science n'a pas réussi à en donner une, ce n'est pas une science exacte. Je me suis aperçue qu'il y a des milliers de mamanges qui perdent leur bébé singleton à terme en plus des mamanges d'un jumeau et l'autopsie ne montre rien. J'espère qu'avec l'avancée de la science, elle pourra un jour, expliquer tous ces morts et arrêter l'hécatombe.

Je trouve que c'est très bien que tu es quittée ton boulot, prends ton temps pour récupérer, un jour après l'autre. Surmonter l'inacceptable ne se fait pas en un jour. Il faut beaucoup de temps, le temps sera ton allié
Courage dans ton cheminement... Tendres pensées à Thibaud
Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #19 le: 04 Juin 2015 à 22:36:56 »

Comme Laurent, Lucas a un suivi obligatoire par un pédiatre. S'il avait une malformation, il aurait vu. En temps normal, une maman s'inquiète toujours pour son enfant. Pour nous, on s'inquiète d'autant plus que l'on sait que la vie est fragile. S'il gambade, sourit et est  heureux de vivre et s'il a mal nulle part, tout va bien. Tu as raison de t'inquiéter pour Lucas, c'est normal, tu es sa maman
Journalisée
Anneth
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 28


« Répondre #20 le: 05 Juin 2015 à 23:51:55 »

En fait, l'obstétricien a vraiment présenté l'autopsie comme quelque chose d'inutile car elle n 'apporterait pas de réponse, et ça voulait dire que Thibaud partait au CHU dès le lendemain et que je ne pouvais plus le voir puisque j'ai accouché dans une clinique. J'avais vraiment besoin de pouvoir le voir chaque jour jusqu'à son enterrement ...
A t'il des reproches à se faire ... je ne sais pas.
Quand je suis arrivée à la clinique, c'était un rdv qu'on avait prévu tous les 2, pour parler d'un éventuel déclenchement, j'étais dans mon 9 mois, 3eme grossesse, j'étais hyper fatiguée, +28kg ... Mais j'y suis allée sans ma valise, car je me suis dit que si je n'avais pas encore accouché c'est parce que mes loulous n'étaient pas prêt.
J'ai été reçu par une sage femme, qui n'arrivait pas à poser le monito, mais elle n’arrêtait pas dire ne vous en faites pas il est tonique, et 3/4h plus tard, elle demande à une collègue de prendre la relève, rebelote pendant 1h. Et donc 2h après mon arrivée, l'obstétricien est enfin venu  me voir, il m'a dit qu'on changeait de salle pour faire une écho ... le verdict tombe , sa phrase a été : "il n'y a plus d'activité cardiaque". Le doute subsiste, Thibaud est il mort avant ou est-il décédé alors que j'étais avec la sage femme.


C'est quand même fou que tu ai du attendre autant de temps pour avoir une réponse concernant Guillaume. J'imagine ta colère, l'information était dans ton dossier, et il a été incapable de te l'expliquer en temps voulu !

Concernant Lucas, il va bien, il aime rire, il est très coquin, pour le pédiatre, aucune inquiétude à avoir. Mais depuis le début, je me dit que peut être y avait il un pb cardiaque, je ne sais pas pourquoi je suis resté bloqué là dessus. J'ai réussi à en parler à la pédiatre qui m'a fait une prescription d'écho cardiaque pour Lucas, histoire de vérifier. Mais avant de me faire cette prescription, elle voulait savoir ce qu'en pensait ma psy, et elle m'a bien dit que c'est le seul exam qu'elle prescrira pour Lucas ... la pédiatre a un peu peur que je rentre dans un cercle vicieux.

Je te souhaite plein de douceur pour ta grossesse actuelle Sourire
et douces pensées à Guillaume
Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #21 le: 06 Juin 2015 à 23:53:51 »

En fin de grossesse, j'avais pris 20kg, j'avais dû mal à me déplacer, je pouvais faire quelques pas puis ensuite j'étais très essoufflée. J'allais voir mon gygy en fauteuil roulant parce que comme toi, j'étais très fatiguée. Quand Guillaume est décédé, la sage femme ne trouvait pas les 2 coeurs sur le monito. Elle m'a conseillé d'aller à l'hôpital pour vérifier si ce n'est pas sa machine qui est en panne. Et comme toi, je verdict était sans appel, son coeur ne battait plus à l'échographie. Après cette annonce, j'ai eu une période de dénie, je ne pouvais pas croire qu'il soit mort, pas en fin de grossesse. J'étais tellement agitée qu'ils m'ont gardé en surveillance. Heureusement... car 2 heure après je commençais le travail. J'avais très mal sur le côté gauche à l'endroit où était placé Guillaume. J'ai accouché le lendemain, ils ont dû précipité mon travail car Laurent était en souffrance. J'ai eu une césarienne et mes 2 juju sont nés.

Je pense quand on a des jumeaux, les mouvements des 2 bébés se confondent pour les gens de l'extérieur. Donc je pense qu'au moment où la sage femme a posé le monito sur ton ventre, elle a senti les mouvements de Lucas, mais que Thibaud avait déjà pris son envol vers les Anges. Comme elle n'arrivait pas à trouver le deuxième coeur donc elle a demandé à sa collègue de prendre la relève au cas où ce n'est pas elle qui est stressée. Enfin, c'est une hypothèse, il faudrait demander à la sage femme qui t'a examiné si ton fils est décédé à ce moment là ou après. Quand Guillaume est mort, Laurent bougeait plus que d'habitude comme s'il avait senti que quelque chose n'allait pas pour son frère, comme s'il essayait de m'avertir d'un danger.  Comment je le sais, j'arrivais à différencier les coups de pieds de mes fils parce que je connaissais bien mon corps. Je ne me suis pas inquiétée, je pensais qu'il dormait comme d'habitude. Quand le verdict est tombé, Laurent ne bougeait plus du tout jusqu'au déclenchement....

Après l'accouchement, ils m'ont gardé 2 semaines à l'hôpital parce que j'avais ma tension artérielle qui ne descendait pas. En fait, j'ai dû faire une préclampsie en fin de grossesse ce qui a causé une hypoxie placentaire sur l'un des jumeaux. Mon gygy s'est bien gardé de me le dire, peut être avait il peur que je me retourne contre lui Huh?? A l'époque, je pensais que ma forte tension était dûe à la mort de mon fils.

Pour ma grossesse actuelle, mon nouveau gygy m'a prescrit de l'aspégic nourriçon jusqu'à 35SA et ils doivent me déclencher avant les 38SA pour éviter la récidive. Sur l'autopsie, le placenta de Guillaume présentait des microcalcifications signe du vieillissement du placenta et une lyse de 1 cm.
Journalisée
Anneth
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 28


« Répondre #22 le: 26 Juin 2015 à 15:40:59 »

Sandra,

J'ai cru lire que ta fin de grossesse était prévu pour la fin juin, alors je voulais prendre de tes nouvelles  Clin d'oeil
Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #23 le: 29 Juin 2015 à 16:22:56 »

Coucou Anneth

J'ai accouché Mercredi dernier. Comme convenu ils ont déclenché l'accouchement à 37SA+3 jours. Mes jumelles sont arrivées saines et sauves en vie dans mes bras, çà a été un grand soulagement pour moi... Personne ne savait que j'attendais des jumelles même pas ma famille. Après leurs réflexions déplacées à la mort de Guillaume, je ne voulais plus leur faire partager ma nouvelle grossesse gémellaire, à quoi bon!!! Tout le monde était surpris et stupéfait quand ils sont venus me rendre visite à la maternité, je revois encore leurs têtes hihihi.

Au cours de ma dernière tentative (je suis fivette) ils ont replacé 2 blasto et çà a fonctionné. Depuis 3 ans et demi, je n'arrivais pas à tombé enceinte avec un seul embryon à croire qu'il me fallait 2 pour y arriver. Cette grossesse a été plus difficile que la première. J'avais constamment la peur au ventre, j'ai heureusement fait beaucoup  de  sophro pour gérer mes angoisses, le dernier mois de l'accupuncture.  Mais, j'avais surtout besoin de calme et de repos pour apprivoiser mon stress. Je n'avais pas envie d'entendre une remarque de ce style " encore une grossesse gémellaire après ce qui t'ai arrivé?". Si moi même, j'ai dû mal à contrôler mon stress, je ne peux pas contrôler aussi celui de mon entourage. C'est impossible...  De toute manière, ce n'est pas moi qui décide, j'ai compris qu'il y a 3 forces que l'on ne peut pas contrôler: l'amour, la vie et la mort....

Je pense que si les médecins n'avaient pas trouver la cause de la mort de mon fils j'aurai fait une récidive voire pire. Là, je ne m'en serai jamais remise... Je suis très heureuse que mes filles soient là mais en même temps au fond de moi, je suis triste car je me rends compte, encore plus, ce que la vie m'a privé la première fois. Seule une mère de jumeaux peut comprendre cela. Je vais vivre avec ce manque toute ma vie, je le sais... Le fait d'avoir des multiples à nouveau n'enlève pas ma peine d'avoir perdu un enfant. Mes journées seront plus douces mais je penserai toujours à Guillaume. Je ne pourrai jamais l'oublier c'est mon fils et c'est le frère jumeau de Laurent.

Si tu as des multiples à nouveau, demande un déclenchement avant la date du décès thibaud, surtout que dans ton cas ils ne savent pas ce qui s'est passé. Je t'embrasse... Prends bien soin de toi. Le cheminement vers le deuil est très long...Biz
Journalisée
Anneth
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 28


« Répondre #24 le: 02 Juillet 2015 à 22:28:30 »

Bonjour Sandra,

Et bien moi qui voulait prendre de tes nouvelles ... en voilà de jolies.
Bienvenues à tes 2 poupettes !
J'espère que ton entourage a compris pourquoi tu t'es abstenue de leur préciser que c'était une grossesse gémellaire.

Quand tu dis : "Le fait d'avoir des multiples à nouveau n'enlève pas ma peine d'avoir perdu un enfant. Mes journées seront plus douces mais je penserai toujours à Guillaume. Je ne pourrai jamais l'oublier c'est mon fils et c'est le frère jumeau de Laurent." Ca s'est certain, un enfant perdu est un enfant irremplaçable, mais effectivement, tes 2 minettes vont t'apporter de la douceur, je te le souhaite.  Sourire

Me concernant, je ne suis pas sûre qu'on ait un autre enfant plus tard ... on ne voit pas les choses de la même façon avec mon mari. Donc a priori, pas de nouvelle grossesse en perspective.  Triste

Douces pensées pour Guillaume, et jolies vie à tous les 5.
Bises
Anneth
Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #25 le: 06 Juillet 2015 à 16:06:43 »

Merci Anneth

Concernant ton mari, c'est normal que toi et lui, vous n'ayiez pas le même point de vue. Dans le deuil, les hommes et les femmes n'ont pas le même rythme dans leur cheminement. Il faut lui laisser le temps...le temps d'avancer dans le deuil... Puis lui en reparler plus tard... Car c'est normal, pour toi, de vouloir redonner à nouveau la vie, après avoir vécu le deuil d'un enfant. Cela ne remplace pas celui que tu a perdu mais il peut t'apporter un regain de confiance en la vie et une note positive sur la grossesse... De plus, il peut toujours changé d'avis...

Un papange  a écrit un roman autobiographique quand survient la mort d'un jumeau. Je l'ai lu... très émouvant... Ce livre a d'ailleurs été distingué par un prix en Décembre 2011. Sa lecture m'a permis d'avoir le point de vue d'un homme et de mieux comprendre mon mari  à défaut de ne pas avoir le sien. Par exemple, tu peux le commander pour le faire lire au tien, comme çà, il comprendra que ses ressentis sont normaux... Voici les références de ce livre, si çà t'intéresse. Courage... Douces pensées à Thibaud



Journalisée
Anneth
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 28


« Répondre #26 le: 28 Juillet 2015 à 14:47:31 »

Je rentre tout juste de vacances, moments agréables ... mais ponctués de flash extrêmement douloureux. C'est étrange, en fait c'est quand on passe de super moment en famille, que l'absence de Thibaud se fait le plus ressentir, (pour ma part) ... et du coup j'ai du mal à apprécier à leur juste valeur ces petites bouffées d'oxygène.
Et j'avais l'impression de croiser encore plus de jumeaux, le comble, c'est quand mes enfants étaient sur un manège, à proximité de deux petits garçons jumeaux, et l'un se prénommait Thibaud  .
Mon mari a tendance à me reprocher que je n'arrive pas à passer à autre chose, justement quand on est en vacances, dur dur ...  si seulement j'avais la recette.

Merci beaucoup Sandra6172 pour les coordonnées du livre, j'en ai touché 2 mots à mon mari mais il n'est pas intéressé par ce genre de lecture. En revanche, je pense qu'il pourra m'éclairer, je vais me le procurer.

Bises
Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #27 le: 28 Juillet 2015 à 23:42:12 »

En fait, il faut comprendre le mécanisme du deuil, lorsqu'on perd un jumeau, pour pouvoir mieux apprivoiser la souffrance. Tu as un vécu similaire au mien... Tu comprendras mieux ce que je vais te dire...
Quand tes jumeaux sont nés, en l'espace d'un temps très court, tu es devenue maman et mamange. Simultanément, tu vis la naissance d'un enfant et la mort d'un autre enfant. Cela demande un mouvement psychique très important pour le vivre. Encore aujourd'hui, je me demande comment j'ai réussi à traverser ces 2 évènements contradictoires en soi. A ce moment  précis, la culpabilité se joue sur 2 plans:
- la culpabilité de ressentir de la joie par rapport à la naissance de Lucas alors que Thibaud est décédé
- la culpabilité de ressentir de la tristesse par rapport à la mort de Thibaud alors Lucas est en vie

La vie nous a obligé à osciller entre les 2 enfants puisque tu es la maman de Lucas et de Thibaud, tu les as portés et chéris tous les 2. Pendant la grossesse, l'attachement s'est fait sur 2 enfants mais pas sur 1 seul enfant. Alors, c'est normal d'avoir pour chaque enfant des ressentis différents parce que chaque enfant est unique et irremplaçable et chaque enfant a un destin différent: la vie et la mort. Tu as le droit de les vivre sans en avoir de la culpabilité. Pour cette raison, il faut se donner le temps de vivre des moments séparés pour vivre la vie en famille avec Lucas et un autre moment pour évacuer sa tristesse et son chagrin avec Thibaud. Cela te permet de vivre ce que tu as à vivre, d'intégrer  ces 2 expériences.. Mener les 2 de front n'est pas incompatible en soi...Tu n'as pas le choix malheureusement...

Dans notre société, on nous oblige à refouler les sentiments que l'on estime négatif tel que la tristesse, le chagrin et la colère etc... et de favoriser la joie, le rire, le bonheur etc... Or, tant qu'on n'a pas vécu un deuil, la perte d'un être cher, on ne peut pas comprendre que ce n'est pas possible car nous sommes pas des robots dépourvus de sentiments mais des mamans qui ont perdus un enfant à l'aube de la vie... Pour pouvoir vivre la joie, il faut pouvoir aussi accueillir la tristesse. Dans le cas contraire, le visage est crispé entre les 2. De plus, lorsqu'on refoule ses sentiments, la souffrance réapparait, plus tard, encore plus fort voire amplifiée si entre temps on n'a pas somatisé dans le corps... Ensuite, le deuil est un cheminement personnel, la personne endeuillée avance comme elle peut avec les moyens du bord, en fonction de ses valeurs, de ses croyance et de son vécu. Il n'y a pas de mauvaises manières de faire son deuil, il peut y avoir plusieurs chemins en fonction de chaque Mamange. Après presque 4 ans, après avoir éliminer une à une mes contradictions, je sais que la vie doit se vivre dans l'instant présent, je ne suis plus celle que j'ai été, je ne serai jamais plus, je vis avec...
Ce n'est une recette miracle, mais quelques conseils d'une amie. Douces pensées à Thibaud

Bises
Journalisée
Anneth
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 28


« Répondre #28 le: 03 Août 2015 à 17:22:16 »

Tes mots m'apaisent ...
merci
Bises
Journalisée
sandra6172
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 104


« Répondre #29 le: 05 Août 2015 à 21:49:10 »

De rien  Sourire
Je suis en train de lire un livre qui pourrait t'intéresser... Je le finis et je remonte mon fil de discussion
A bientôt

Sandra
Journalisée
Pages: 1 [2] 3
Imprimer
Partager :

Aller à: