18-08-2019
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.938.587 Messages
21.518 Fils de discussion
21.498 Membres
Dernier membre: mir0ir

18 Août 2019 à 02:59:33
Pages: [1] 2 3 ... 11
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: Choc gémellaire / Conseils et Soutien  (Lu 11085 fois)
Kathryn2
FAF épanouie ^^
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12.731


Paul et Ugo, mes oursons d'amour !


« le: 17 Avril 2013 à 13:02:22 »

L'arrivée d'un enfant est un vrai bouleversement dans une vie...

Et quand cet enfant arrive accompagné, le bouleversement peut sembler insurmontable.

C'est ce qu'on appelle le choc gémellaire.

Au moment où vous apprenez que vous attendez des jumeaux, qu'ils soient 2, 3 ou plus, vous paniquez...

Cette section est pour vous !

Vous pourrez venir y chercher des infos, des conseils et du soutien auprès de mamans ayant vécu ou vivant ce même désarroi...
Grâce à elles, vous surmonterez cette annonce !
« Dernière édition: 17 Avril 2013 à 13:25:00 par Kathryn2 » Journalisée

Kat

maman de Paul et Ugo, 9 ans..., sevrage naturel à 4 ans et demi, cododotés pendant 3 ans... toutes les bonnes choses ont une fin ... pour laisser la place à d'autres Sourire
Mimi_et_les_Twix
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3.830



« Répondre #1 le: 22 Avril 2013 à 14:18:36 »

N'hésitez pas à partager avec nous, nous sommes plusieurs à pouvoir apporter notre témoignage, notre soutien  Sourire
Journalisée

*** Mes trinômettes : Lilif59 & Reyna ! ***

Mon Grand Petit Prince est né en 2003

Anast@sia & Stanisl@s sont arrivés le 26/10/12 par Voie basse TGV non programmée à 35+5 sa

1,710kg pour 41cm de Princesse et 2,255kg pour 44,5cm de Prince
¤~Louvette~¤
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11.924



« Répondre #2 le: 01 Mai 2013 à 14:36:59 »

Peut-être que les "anciennes" qui ont vécu ça pourrait poser leurs témoignages ici, afin que celles qui en cherchent puissent les y trouver, non?
Et est-ce qu'il ne serait pas bien de mettre le fil en post-it pour éviter qu'il ne s'éloigne trop?  Sourire
Journalisée
ouragan
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.975



« Répondre #3 le: 01 Mai 2013 à 21:23:15 »

Jusqu'à mes 30 ans je ne voulais pas de bébé. Ensuite le cheminement c'est fait dans mon cerveau, à 35 ans ca y est, on s'est lancé.
Mon conjoint et moi étions d'accord que nous ne voulions avoir qu'un enfant.
A 37 ans, après 2 années d'essai bébé, voilà la surprise, je suis enceinte.

Première écho: la dame regarde, nous dit "ben, le premier coeur bat bien - ... et le deuxième aussi."

Elle ne se rendait pas compte ce qu'elle avait déclenché. Ne savait pas que nous, on ne savait pas.

Moi j'ai éclaté en pleurs, j'ai crié "mais non, non, pourquoi nous, pourquoi on ne peut jamais faire un truc simple, sans emmerdes, faire les choses comme tout le monde!!!? J'en veux pas !"

Mon conjoint, lui, s'appuie contre le mur, livide.

Nous habitons dans 60m², l'hiver (car mon mari est saisonnier), nous sommes dans un studio de 29 m². Nous n'aurons jamais de chambre bébé, n'avons pas ma famille proche, aimions partir plusieurs jours en randonnée jusque là, sans avoir de comptes à rendre.
Je suis travailleur indépendant, le congé maternité n'existe pas pour nous. Tenant un centre équestre, je suis seule à devoir gérer 15 équidés pendant les mois d'été. Bref, un monde s'écroulait pour moi ce jour-là, j'ai imploré le médecin à me faire une réduction embryonnaire, j'avais peur de ne pas savoir aimer un enfant autant que l'autre...

Et puis je suis tombée sur ce forum. J'y ai passé une nuit entière avant de prendre LA décision... Notre famille aura désormais 4 membres...
Et puis je me suis rendue compte du nombre de femmes qui n'auront jamais d'enfant.
Et puis, un jour, mon cerveau a compris que dame nature était certes capricieuse, mais qu'elle était en train de nous faire un très beau cadeau. Un cadeau exceptionnel.

Nos amours ont 10 mois cette semaine. Ce n'est pas facile tous les jours, mais pour rien au monde je ne m'imaginerais n'en avoir qu'un. Mon amour est aussi fort pour l'un que pour l'autre. Cela me rassure, car j'avais peur.

Quand les gens font des RALC, ben je m'en fous. Car moi je suis fière de mes petits bouts. Ils sont beaux, ils sont parfaits, ce sont mes petits hommes d'amour...
Journalisée

2 petits franco-allemands nous ont rejoint le 27 Juin 2012 à 35 SA !

"En tant que maman de jumeaux, on ne fait pas toujours comme on veut, mais surtout comme on peut !"
¤~Louvette~¤
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11.924



« Répondre #4 le: 01 Mai 2013 à 23:05:26 »

Quel beau témoignage Ouragan... C'est touchant, merci.  Bisou Bisou
Journalisée
Julie.2013
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.892


Septembrette 2013


« Répondre #5 le: 01 Mai 2013 à 23:09:56 »

Waouh !! Ça c'est une belle histoire!

Journalisée

R & M nés le 5/8/2013 à 34SA+1
Eliza
Aoûtienne 2012
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.157


Marraine des Aoûtiennes 2014


« Répondre #6 le: 02 Mai 2013 à 01:48:53 »

ouragan  Bisou

 Bisou à tes chéris (les petits  )
Journalisée

C 2011
MA et R 2012
Volarzf
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11


« Répondre #7 le: 06 Mai 2013 à 11:44:48 »

Merci ouragan! C'est donc l'aperçue des émotions ressenties.
Journalisée
Mimi_et_les_Twix
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3.830



« Répondre #8 le: 06 Mai 2013 à 12:53:01 »

J'apporte à mon tour mon témoignage, écrit durant ma grossesse, et parût sur un blog :



"Depuis que j’ai encaissé le mien (au bout de plus de 4 mois quand même…), j’ai toujours ressenti comme une nécessité d’écrire ou de faire écrire sur ce « choc gémellaire ».

Comme s’il fallait que tout le monde sache avant, être prévenu, préparé à l’éventualité que ça leur arrive à eux aussi.

Sauf que c’était tellement improbable comme idée (après tout, y’en a deux, deux fois plus de bonheur, de sourires, blablabla) que j’ai vite eu l’impression d’être un de ces preacheurs américains qui essayent de vous vendre la fin du monde deux fois par an, mais que personne ne croit jamais.

Quand je suis sortie de l’hôpital suite à « L’annonce faite à Baleine », j’ai eu deux réflexes primaires. Le premier c’était d’envoyer un MMS de l’écho à FuturPapa. De toutes façons je ne pouvais pas lui parler, et je me demande s’il m’aurait cru sans image (qui vaut mieux que mille mots, n’est ce pas).

Le deuxième, c’était d’appeler Mômannnn. Oui parce que, même à 30 ans, quand la vie nous fait ce genre de farce, une Maman, ça sert (bon ça sert aussi avant hein – spéciale dédicace à SuperMamie).

A force, l’annonce, bien que toujours agrémentée de la phrase : « mais bon, c’est pas sûr que ça tienne hein… » (*Destin qui ricanne*) a fait le tour des proches. Collègues, frères, soeurs, certains amis, patron (père de jumeaux….).

Pas une seule fois, je n’ai reçu de réaction négative. Pas une seule fois non plus, de réaction trop positive (faut pas déconner, les jumeaux c’est du boulot, pas besoin d’en avoir pour le savoir).

Et moi je regardais ces gens, complètement abasourdie, et j’avais envie de leur choper les épaules, les secouer et de hurler « mais BORDEL DE MERDE, des JUMEAUX, tu entends, DES JUMEAUX, tu sais ce que c’est, c’est quand y’en a DEUX, c’est pas POSSIBLEU ! »

C’était juste pas POSSIBLEU.

Et puis sont arrivées les phrases « de fermeture ». Celles qui cloturent immédiatement toute tentative de vidage de sac. Genre : « oh mais tu sais, y’a des femmes qui galèrent pour en avoir, et toi t’en as deux ! »

Alors, au combien je respecte, admire, et suis sensible à la cause de ces couples dont le désir d’enfant est mis à mal (j’ai même longtemps voulu être mère porteuse, et faire un don d’ovocyte (là, j’ai la preuve que j’ai du matos…)), autant ces petites phrases n’aident pas, ne font pas avancer.

Evidemment en cherchant, on trouve toujours pire que soit. Même dans les situations les plus critiques.

J’ai tenté de laisser le temps agir.

Avec un schéma récurrent de « journée de choquée » :

1. Réveil. Gerbe puissance 10. Ah oui ça me revient, je suis enceinte.

2. Ah merde, y’avait une histoire de jumeaux…. C’était dans un cauchemar ?

3. On sort l’échographie. Oh putain, c’est la vraie vie.

4. Chialage.

5. Ptetre qu’ils sont morts ?

6. Nan mais en fait c’était une blague, hein ?

7. Doppler foetal. Un battement cardiaque. Un autre battement cardiaque. Putain c’est la VRAIE vie !

8. Je VEUX que l’un meure !

9. Chialage.

10. Nausées, reflux, fatigue. Je VEUX qu’ils meurent les deux !

11. Chialage.

12. Re-sortage de l’échographie. Ah ben non c’est pas un bug de la machine à écho.

13. Mais je VEUX PAS qu’ils meurent, ce sont mes bébés !

14. Chialage.

Bref, avec ce genre de pensées complètement schizophrènes, tu dévisses doucement. Jusqu’au jour du clash. Où la seule chose que t’arrive à faire c’est pleurer. Où limite t’as juste envie de crever liquéfiée dans tes larmes comme dans la scène finale de Roger Rabbit.

Et où SuperMamie se retrouve à te dégotter en urgence un rendez-vous avec la psy de la maternité (et où tu te retiens de lui gémir un truc genre « Maman, fais moi plutôt directement interner là »).

Vu de loin, voir de très très loin (pour ceux qui n’ont pas goûté aux joies de la grossesse), ça peut sembler ultra-dramatique.

Pourtant j’avais vécu quelques trucs pas super agréables psychologiquement, et j’ai toujours réussit à m’en sortir. Je ne suis ni la super-insensible, ni la fille qui va faire une tentative de suicide parce qu’elle a raté sa manucure. Entre les deux, juste.

Et puis j’ai été sur internet. Et j’ai vu que d’autres, des filles pourtant très fortes, avec du caractère et tout, étaient aussi passées par là (et Même mon GentilPatron, que je ne pensait pas si sensible (c’est un Patron quoi), m’a avoué qu’il avait aussi eu du mal à encaisser…). Que j’étais pas la seule dans mon « délire ». Et que ça portait même un nom. Le choc gémellaire.

Et le mot est bien choisit, je peux vous le dire.

C’était salutaire. Parce que ce que j’avais besoin de dire et d’écrire, que je voulais qu’un meure, que deux meurent, être tranquille, mais que non, j’avais désiré cette grossesse, que je ne voulais pas qu’ils meurent, j’ai pu le dire et l’écrire sans qu’on me regarde comme une tarée bonne pour l’internement définitif.

J’ai pu être écoutée, trouver des pistes en moi pour gérer le truc, pour avancer, et… pour faire des choix.

Quand tu décides une grossesse, en général tu fais des plans.

Moi j’avais tout planifié.

J’allais avoir UN garçon, j’allais accoucher à la maison (comme pour GrandFrère) avec FuturPapa et une sage-femme à Paris. J’allais prendre un an de congé parental et faire une formation pour changer d’orientation professionnelle. Le bébé n’aurait pas de tétine ni de parc (bientôt un billet « Avant j’avais un enfant et (encore) quelques principes – Maintenant j’ai des jumeaux »), et je ne le laisserais pas pleurer. J’avais même déjà commandé la poussette-cosy.

Et puis là, un machin de 3 millimètres de haut faisait tout voler en éclat.

Exit l’AAD, obligé le congé parental, terminé la vie sexuelle sociale.

En France, c’est interdit, mais en Belgique on peut faire une « réduction embryonnaire » sur des jumeaux.

C’est un questionnement terrible, arrêter une grossesse (ou une moitié de grossesse…) désirée….

Mais c’est à respecter aussi.

Deux bébés, ça a un impact. Financier, psychologique, dans la fratrie, dans la vie professionnelle…

J’y ai pensé aussi. J’y pense encore parfois, en me disant « j’aurais ptetre dû ? »…

Je ne l’ai pas fait. Parce que j’avais déjà PetiteEtoile et que je ne voulais pas revivre ça. Et puis parce que je voulais cette grossesse, même si je ne voulais pas des jumeaux. Et puis FuturPapa était tellement optimiste, tellement heureux d’avoir encore un/des petit(s)…

Alors, si tous les autres, FuturPapa, GrandFrère, SuperMamie, SuperTatie et tous les autres étaient prêts à en aimer deux à la fois, pourquoi j’y arriverais pas moi aussi ?"



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aujourd'hui mes poussins ont 6 mois.
Je reste encore souvent frustrée par la gémellité, le fait de devoir tout prévoir en fonction de deux, calculer les angles pour passer avec la poussette, penser "duo" en permanence.....

Mais je n'aurais jamais cru être aussi épanouie avec mes deux Bébés, être aussi heureuse de les avoir avec moi.

Car au final, c'est quand même double-dose de bonheur, même quand le matin ça pique les yeux.
Journalisée

*** Mes trinômettes : Lilif59 & Reyna ! ***

Mon Grand Petit Prince est né en 2003

Anast@sia & Stanisl@s sont arrivés le 26/10/12 par Voie basse TGV non programmée à 35+5 sa

1,710kg pour 41cm de Princesse et 2,255kg pour 44,5cm de Prince
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.955


Un peu bohème...


« Répondre #9 le: 06 Mai 2013 à 13:35:34 »

Il est beau ce témoignage Souriant.
Merci.

A +

PS : pour d'autres qui n'arrivent pas à se dépêtrer du « oh mais tu sais, y’a des femmes qui galèrent pour en avoir, et toi t’en as deux ! » : on peut aussi passer par une PMA et être sous le choc de la gémellité. ça n'a juste rien à voir...
Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 12ans) et d'un loustic (Taton, 6ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
feeverte
"Juillette 2012"
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2.691


« Répondre #10 le: 07 Mai 2013 à 13:42:04 »

super récit  ...
Journalisée

"Soyez réalistes : demandez l’impossible !" (Che)
¤~Louvette~¤
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11.924



« Répondre #11 le: 07 Mai 2013 à 15:20:41 »

Je le connaissais, mais il me touche toujours autant. Et je suis si heureuse de te voir maintenant chaque jour t'épanouir un peu plus avec eux après tout ça Mimi.  Clin d'oeil  Bisou Bisou Bisou Bisou
Journalisée
Natacouette 92
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 9.361



« Répondre #12 le: 07 Mai 2013 à 15:22:29 »

super récit  ...

+1!  Bisou Bisou
Journalisée

Rachel et Lisa sont nées le 1er mai 2008

JE SUIS CHARLIE
jualie
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 446



« Répondre #13 le: 11 Mai 2013 à 15:57:43 »

Je ne sais pas si j'ai eu un "vrai" choc géméllaire. Voici ce que j'ai pu ressentir, penser avant, au moment et après l'annonce de cette grossesse...

Il faut que je vous dise que ma famille idéale pour moi était d'avoir 4 enfants. Je ne sais pas pourquoi, c'est un chiffre tout rond, tellement "parfait". Mon homme ne voulait pas en entendre parler. J'avais espéré que Diane (ma numéro 3) soit accompagnée comme ça, je n'aurais pas eu à "enquiquiner" mon mari pour avoir un 4ème enfant. Puis un jour, lors d'une soirée, voilà que mon mari parle d'avoir un 4ème enfant. J'en étais toute retournée, contente, je n'en parlais plus depuis un moment, avais fait une croix dessus (je commençais à donner les vêtements de bébés...). Nous sommes début 2011. Comme l'on doit déménager, on attend sagement d'être dans notre nouveau chez nous pour s'y mettre sérieusement. Début octobre 2011, je me sais enceinte. Nous sommes hyper contents ! Comme nous étions dans une nouvelle vie, je ne connaissais pas de gynéco, on m'en conseille une qui ne commence ses suivis qu'à l'écho des 12 semaines. Celle-ci aura lieu le 25 novembre 2011. Durant tout ce temps, je me sens bien, fatiguée mais bien. J'en parle même à une copine qui a des jumeaux et qui me dit en rigolant que j'attends des jumeaux ! Ben voyons, la bonne blague !! Pourquoi des jumeaux maintenant ?? Non ! C'est que c'est juste que je n'ai plus 25 ans, que je cours partout pour les 3 grands !!

Et pourtant, quelques jours avant l'écho, je ressens des petits "guili" à 2 endroits différents dans mon ventre. Et si Steph' disait vrai ? Mais NON !! Arrête de dégoiser !!

Mon mari m'accompagne en général pour la première écho pour s'assurer que tout va bien et surtout pour s'assurer qu'il n'y en a qu'un.
Journalisée

Heureuse maman de 5 loulous :

Alexandre (11.08.2003)
Julie (26.03.2005)
Diane (11.12.2008)
Jeanne et Morgan (19.05.2012)
jualie
Membre Actif
****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 446



« Répondre #14 le: 11 Mai 2013 à 16:08:12 »

Arghhh, j'ai appuyé sur une touche qu'il ne fallait pas.

L'écho a eu lieu un vendredi matin. Le 25 novembre, jour de l'anniversaire d'une de mes sœurs. Nous découvrons donc la gynéco qui sera ma gynéco. Elle me paraît sympathique, elle est jeune (dans mon âge, une jeune quoi !! ). Elle me met à l'aise. On passe donc au chose sérieuse. Mon mari est à mes côtés, on se regarde, on va enfin découvrir NOTRE nouveau bébé. Elle pose la sonde... et là... mais qu'est ce que c'est ces 2 machins qui bougent Huh? Je m'exclame "non, mais c'est pas possible" ! Mon mari se prend la tête dans ses mains, se met à faire les 100 pas dans la pièce et à dire comme moi "c'est pas possible".
La gynéco confirme qu'il y a bien 2 bébés. Elle n'entendra plus le son de nos voix. Nous sommes comme abasourdis. Elle fait toutes les mesures en répétant je ne sais pas combien de fois "vous savez, ils vont bien" et moi, j'avais envie de lui hurler mais pourquoi ILS vont bien Huh? Je voulais juste un seul bébé !!!
On repart, on doit repasser au secrétariat car comme c'est une grossesse géméllaire, elle veut faire plus d'écho. Mais je ne voulais pas avoir plus de rdv. Pourquoi avoir tous ces rdv ? Je rêve tout éveillée, vais me réveiller !

Mais non, retour en voiture en silence. Je regarde le compte rendu de l'écho : Fœtus 1... Fœtus 2... Mais pourquoi ??

On arrive chez nous, mon mari part dans le jardin, shooter dans un ballon. Il fait mine de me viser. Et je m'entends lui dire "tu vises lequel ? Celui du haut ou celui du bas ?"

D
Journalisée

Heureuse maman de 5 loulous :

Alexandre (11.08.2003)
Julie (26.03.2005)
Diane (11.12.2008)
Jeanne et Morgan (19.05.2012)
Pages: [1] 2 3 ... 11
Imprimer
Partager :

Aller à: