27-06-2022
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.945.007 Messages
21.622 Fils de discussion
22.057 Membres
Dernier membre: dedelis

27 Juin 2022 à 17:23:59
Pages: [1]
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: Gérer les différences de niveau  (Lu 2087 fois)
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.955


Un peu bohème...


« le: 29 Mars 2011 à 11:18:29 »

Coucou,

Gérer les différences de niveau scolaire : comment faites-vous ? En dehors de valoriser le travail et l'effort fournit, en dehors de toute approche de réussite.


C'est toujours assez récurrent chez nous, quand un réussit une activité un peu nouvelle, l'autre s'en désintéresse... Pour le moment, c'était toujours un coup l'un, un coup l'autre.
Mais dernièrement, en plus, je vois poindre le découragement de l'un, face à une réussite plus systématique de l'autre, et surtout d'un point de vue scolaire. Cela se traduit par une déconcentration, que nous avons constatée. Et après avoir fait un bilan avec l'instit, elle en arrive au même constat .

J'ai l'impression que mon petit bonhomme est parfois dans un manque de confiance en soi, face à son frère un peu plus à l'aise (et encore, je trouve que ce n'est pas particulièrement flagrant). Ils sont pourtant en activités séparées, n'ont pas les mêmes copains. N'empêche que même à leur niveau, ils ne peuvent éviter les comparaisons...
Déconcentration de l'un, mais aussi réflexe d'attention de l'autre, qui parfois va se freiner pour ne pas gêner son frère dans ses apprentissages...

Rares sont les jumeaux qui sont parfaitement d'un même niveau en classe. Comment gèrent-ils eux même cette différence ? Comment gérez-vous ou comment avez-vous géré ?
La séparation s'impose ? (difficile à réaliser pour nous )

Je pense que plus tard, on doit pouvoir faire en sorte que l'un puisse aider l'autre dans ces apprentissages. Mais en maternelle, comment traduire cela, et comment faire en sorte que l'un ne se sente mis en infériorité sur ses capacités, alors que ce que j'attends, c'est leur investissement et leur épanouissement ?

A +

PS : sujet d'actu, qui recoupe les derniers topics de Bambinette Clin d'oeil.
« Dernière édition: 29 Mars 2011 à 11:23:16 par La Doudou Brestoise » Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 12ans) et d'un loustic (Taton, 6ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
PetitPoney
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8.036



« Répondre #1 le: 29 Mars 2011 à 11:36:44 »

Pourquoi dis-tu que la séparation est difficile à réaliser? Manque de classe ou frère très soudés?
Journalisée
Kathryn2
FAF épanouie ^^
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12.731


Paul et Ugo, mes oursons d'amour !


« Répondre #2 le: 29 Mars 2011 à 12:45:55 »

je crois que comme chez nous c'est 1 classe par niveau chez La Doudou..

dans un premier temps valoriser les activités que chacun réussit sans échelle de valeur (exemple : le scolaire est mieux que le sport qui est mieux que l'artistique )

Ici en terme scolaire il semblerait qu'ils sont de niveau comparable. Par contre Paul a eu une période de découragement pour le vélo quand il a vu son frère apprendre les doigts dans le nez... dans l'autre sens Paul était plus à l'aise dans 'eau alors que Ugo refusait de rentrer dans l'eau...

Et puis finalement c'est passer et aujourd'hui ils ont un quasi même niveau de maitrise de l'élément cycliste ou liquide ^^

Ils aiment être "le premier" donc je leur répète sans cesse que la vie n'est pas un concours et que chacun sait faire des choses plus ou moins bien, et que le temps et la répétition permettent aussi de s'améliorer et de réussir... Clin d'oeil

Biz biz
Journalisée

Kat

maman de Paul et Ugo, 9 ans..., sevrage naturel à 4 ans et demi, cododotés pendant 3 ans... toutes les bonnes choses ont une fin ... pour laisser la place à d'autres Sourire
Bambinette
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27.083



« Répondre #3 le: 29 Mars 2011 à 13:04:57 »

Tiens, une cop de CDC ! 

Chez nous, j'axe beaucoup sur le fait de mettre en avant les capacités de chacun, quite à faire des comparaisons maladroites avec les adultes :

- moi : "et bien, tu vois, chacun son truc : moi j'ai plus de responsabilités au travail que papa, ça ne lui enlève rien à lui"
- zhom : "ah pi j'en veux pas moi, de son boulot ! tu as vu à quelle heure elle rentre maman ?" (message subliminal de zhom au passage .....  )
- moi (à Axel) : "regarde, je lis plus vite que papa, mais par contre, je ne suis pas fichue de me servir de tel ou tel truc !"

J'essaie de leur faire voir qu'on n'a pas tous les mêmes capacités, les mêmes choses où on excelle ....
 Tire la langue Tire la langue Tire la langue
Journalisée

Roxane / Axel, 7 ans (03/04/06)
Les jumeaux identiques sont aussi fraternels que les autres. Quant à l'adjectif faux, il sonne de manière désobligeante. Les faux jumeaux sont de vrais enfants, mais aussi de vrais jumeaux, puisque engendrés et nés en même temps ! Zazzo
zaza28
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12.046


Marraine des jolies mamans de mai 2011 et mai 2012


« Répondre #4 le: 29 Mars 2011 à 13:23:18 »

j'aime bien vos cogitations du moment....
Journalisée

Maman des juniors A et R nés le 11 décembre 2006
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #5 le: 29 Mars 2011 à 15:44:45 »

Je pense que plus tard, on doit pouvoir faire en sorte que l'un puisse aider l'autre dans ces apprentissages.

A la maison, on en est loin, très loin.
Les enseignants d'un même niveau, à leur école, progressent conjointement. Avec parfois, les mêmes supports. J'ai essayé de faire réfléchir les 2 sur un sujet intéressant seulement 1, un devoir, un exercice, un trou de mémoire sur une leçon. J'ai vite arrêté, quand le frère a la réponse sur laquelle le 2nd bloque, ça tourne au drame  Roulement des yeux

Par contre, s'ils font leurs devoirs seuls (càd presque tout le temps), l'un va aider l'autre et vice versa. C'est ainsi qu'ils se font faire les préparations de dictées l'un l'autre, ils se font réciter leur poésie, etc.. Mais s 'ils butent sur un exercice, c'est l'adulte qu'ils viennent chercher.
Ils ne sont pas dans la même classe.
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
flo31
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6.050



« Répondre #6 le: 29 Mars 2011 à 18:35:03 »

J'avoue que c'était une de mes craintes cette année parce que les maîtresses font exactement les mêmes activités. Et puis j'ai eu une agréable surprise: les lascars regardent leurs cahiers ensemble (au début je retenais mon souffle...  Clin d'oeil), comparent mais sans jamais émettre le moindre jugement de valeur sur le travail de l'autre. Et là, gros  Tire la langue parce que, jusqu'à il y a peu, N. avait une fâcheuse tendance à enfoncer son frère.
Cette année, même si des différences persistent, N. a découvert que D. faisait certaines choses mieux que lui (selon leur propre vision des choses !!!) , du coup ça l'a un peu turlupiné. Maintenant, N. arrive à voir ce que D. sait faire et D. progresse un peu partout parce qu'il ne se sent plus "moins bon". Tire la langue
Maintenant, à confirmer en septembre prochain avec l'entrée au CP ... 
Journalisée

S 2002 - N & D 2005
Mais tout peut changer. Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie. (Etienne Daho)
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.955


Un peu bohème...


« Répondre #7 le: 30 Mars 2011 à 14:29:19 »

Coucou,

Pourquoi dis-tu que la séparation est difficile à réaliser? Manque de classe ou frère très soudés?

Disons que ça m'arrange qu'il n'y ait qu'une classe par niveau Tire la langue. ça m'évite de trop me poser de questions, car je préfère qu'ils soient ensemble, même si je me dis aussi de plus en plus que la séparation n'est peut-être pas à rejeter totalement Tire la langue.

Bref, si vraiment il faut sérarer, nous sommes en ville, et d'autres groupes scolaires existent, tant publics que privés, ne serait-ce que sur notre secteur géographique (la mairie nous avait laissé le choix de 4 groupes scolaires pour leur première rentrée). Mais cela complique fatalement la vie...

Sinon, les zouaves ne montrent pas un besoin d'être ensemble. En classe, ils vivent leur vie chacun de leur coté, même si on ne peut pas nier une interaction entre eux Clin d'oeil.





Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 12ans) et d'un loustic (Taton, 6ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.955


Un peu bohème...


« Répondre #8 le: 30 Mars 2011 à 14:46:43 »

Bambinette : j'aime bien l'idée de mettre aussi en avant nos différences de compétence d'adultes. A faire plus souvent chez nous Clin d'oeil.

P'tite Lilli : C'est un peu ça ici, sans tourner au drame, quand l'un montre qu'il sait faire un truc, l'autre fait le zouave (le vrai, qui perturbe et qui casse les pieds ). Et du coup tout le monde passe à autre chose (impossible de relancer l'activité, les 2 font un blocage). Et c'est de plus en plus unilatéral...

Flo : On regarde séparémment les cahiers de chacun. Mais entre eux, ils évitent soigneusement de se montrer ce qu'ils font. De même devant les dessins affichés dans le couloir de l'école : chacun est fière de montrer son dessin, mais pas un regard sur le dessin de l'autre... Comme une crainte de l'un de montrer qu'il sait mieux faire, et inverse pour l'autre... Alors que les différences sont franchement minimes ! Un qui se dévalorise, pendant que l'autre ne sait pas comment éviter cette dévalorisation...

A +
Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 12ans) et d'un loustic (Taton, 6ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
VéroAM
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2.624



« Répondre #9 le: 30 Mars 2011 à 20:35:43 »

C'est un sujet qui me touche, parce que je suis en plein dedans.
Mes garçons sont grands (10 ans dans un mois) et il n'y a pas de doute l'un est beaucoup plus à l'aise que l'autre à l'école.
Ils sont dans la même classe (une classe unique de village) et ce n'est pas toujours facile à gérer, notamment au niveau des devoirs : avec l'un c'est fait en quelques minutes, avec l'autres, ça prend beaucoup beaucoup plus longtemetns.

Je pense que plus tard, on doit pouvoir faire en sorte que l'un puisse aider l'autre dans ces apprentissages.
A la maison, on en est loin, très loin.
Les enseignants d'un même niveau, à leur école, progressent conjointement. Avec parfois, les mêmes supports. J'ai essayé de faire réfléchir les 2 sur un sujet intéressant seulement 1, un devoir, un exercice, un trou de mémoire sur une leçon. J'ai vite arrêté, quand le frère a la réponse sur laquelle le 2nd bloque, ça tourne au drame  Roulement des yeux

C'est tout à fait ça ici  Clin d'oeil
Donc on essaye de valoriser chacun par rapport à ce qu'il fait le mieux. Et j'insiste largement quand "le moins bon" (qui est loin d'être un mauvais élèves, mais qui est plutôt du genre à ne pas se concentrer, à blaguer avec ses copains, à tenir très mal ses cahiers) fait un effort.
Mais il y a des fois où c'est assez dur à gérer. Et ça m'intéresse d'autant plus de voir vos réponses.
Journalisée

Véro, maman de Téo et Bastien nés le 3 mai 2001 et de Lou née le 15 août 2004.
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.955


Un peu bohème...


« Répondre #10 le: 30 Mars 2011 à 21:11:36 »

Tu ne m'aides pas à voir une porte de sortie dans un avenir proche, là, Véro Clin d'oeil.

A +
Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 12ans) et d'un loustic (Taton, 6ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
VéroAM
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2.624



« Répondre #11 le: 30 Mars 2011 à 21:18:12 »

 
Allez, si une anecdote positive. L'un des loulous adore lire. Depuis le CP, il est tout le temps avec un livre à la main.
Son frère lisait beaucoup moins (pour ne pas faire comme son frère  Huh?), il fallait presque le supplier pour qu'il prenne un bouquin.
Et puis Harry Potter est arrivé.  Et depuis j'ai deux grands lecteurs à la maison. Le plus avide de lecture lit les différents tomes en première, le plus vite possible pour les laisser à son frère. Dans ce cas là, ils se sont motivés mutuellement et la différence s'est naturellement effacée.
Il ne me reste plus qu'à trouver d'autres bouquins du même genre 
Journalisée

Véro, maman de Téo et Bastien nés le 3 mai 2001 et de Lou née le 15 août 2004.
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.955


Un peu bohème...


« Répondre #12 le: 30 Mars 2011 à 21:21:02 »

 Cool
Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 12ans) et d'un loustic (Taton, 6ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #13 le: 30 Mars 2011 à 21:24:17 »

Il ne me reste plus qu'à trouver d'autres bouquins du même genre 

ca va pas être difficile, ça regorge pas mal je trouve de séries du même genre.  Clin d'oeil
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Pages: [1]
Imprimer
Partager :

Aller à: