29-03-2020
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.940.741 Messages
21.538 Fils de discussion
21.627 Membres
Dernier membre: Mathildehy

29 Mars 2020 à 12:01:55
Pages: 1 [2] 3 4 ... 6
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: Donnons leur des limites...  (Lu 10324 fois)
fanou
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.824



« Répondre #15 le: 05 Janvier 2008 à 15:07:21 »

Passionnant et vaste sujet, ce fil !!
Comme vous le dites, pour poser clairement les limites de ce que l'on "veut" et ce que l'on ne "veut pas" ( et cà chaque personne a sa version des choses ) il faut etre bien dans ses baskets et dans son couple .
On s'est beaucoup disputés mon mari et moi concernant ce sujet !
Pour " avoir la  paix"  mon mari cèdait ( et cède encore  ) aux caprices de Morgane et cà me met hors de moi !
Ses parents ne lui ont jamais imposés de "vraies " limites, il a fait pas mal de bétises étant ado, dont la réponse à ce mal etre était quelques  coups parfois et basta ...
On en a beaucoup parlé tout les 2 car évidemment Morgane en joue et cà me déplait qu'elle prenne son père pour un imbécile 
Il travaille beaucoup là dessus avec une psy et sur son enfance en général, mais il lui a fallu pour cà ouvrir les yeux et acquérir une certaine maturité.
Attention je ne suis pas non plus une mère parfaite, j'ai mes faiblesses aussi, mais lorsque je dis "non" ma fille sait pertinement que cà restera "non", j'explique pourquoi, bon elle essaye de négocier et y arrive défois, mais en général elle craque avant moi " bon d'accord", ou alors elle dit "non" ( j'irai pas au bain par exemple ... ) et en meme temps elle le fait  Roulement des yeux
Je crois que c'est son besoin de se rassurer de voir que je ne change pas d'avis, sacré repère pour de jeunes enfants .
J'en parlerai des pages aussi, il y a tellement à dire !!
Je la laisse se mettre en colère aussi, il faut qu'elle s'exprime, et la communication est hyper importante !
Journalisée
Lauver95
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12.657



« Répondre #16 le: 05 Janvier 2008 à 16:07:00 »

il est bon pour un enfant de dire son désaccord (il forge son caractère et ses gouts, ses envies)

il m'est arrivé de changer d'avis si les arguments donnés son valable
il m'est arrivé de me tromper aussi et de gronder et punir l'un des enfants à tort et là je m'excuse

je n'aime pas les mensonges et si je m'en apperçois la punition sera double
Journalisée

Véro  Maman solo de Maëlyn et Kalysta (22/12/2006)
Sébastien (26a) Laurane (20a) Stéphanie (22a pour toujours)
Leur bonheur est notre récompense (Lino Ventura)
La vie n'est qu'une longue perte de tout  ce qu'on aime (V. Hugo)

JE SUIS CHARLIE
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #17 le: 10 Janvier 2008 à 16:29:41 »

Citation
pas si jeune, mais un peu plus âgée, je me rappelle à quel point je me sentais incomprise, bafouée parfois, heurtée par l'autorité de mes parents ...

N'est-ce pas là le lot de tous les jeunes, le conflit des générations comme le chante Brel ?
N'est-ce pas utile pour se forger SON caractère ? Pas la frustration, bien que je trouve que nous sommes souvent frustrés dans la vie au quotidien. Mais de se frotter à l'autorité parentale me semble plus positif que d'accepter sans résister.
Et une éducation trop permissive, trop laxiste n'est pas non plus mieux pour l'enfant. Car justement, où sont les limites ??

Si j'ai bien compris mes lectures, l'important n'est pas de savoir où mettre les limites mais d'en mettre tout court. A chacun de placer les siennes où il veut.
Savoir Muriel si tu as tord ou raison  Roulement des yeux    Huh?  Par contre, il serait peut être utile de dire à ta fille que ce n'est pas la façon propre et bien éduquée de manger  Clin d'oeil


Véro, le truc n'est pas de donner une éducation qui conviennent à tous mais de trouver un mode éducatif qui épanouisse nos enfants, qui les rendent heureux, équilibré et bien dans leur peau.


Alors c'est vrai que parfois et même souvent je m'interroge. Ai-je raison d'être si sévère sur ce point, le suis-je assez sur d'autres  Huh?
Ai-je raison de piquer une crise le matin quand je le trouve tous nus en train de faire les zouaves en lieu et place de se préparer pour l'école  Huh? Finalement, crise ou pas crise, ils iront quand même à l'école en temps et heure. Mais il me semble important de leur faire comprendre que d'abord on se prépare et après on fait le zouave, s'il reste du temps.
Parce que, à mes yeux, ce schéma se reproduit tout le temps, enfin logiquement.
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Bambinette
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27.083



« Répondre #18 le: 10 Janvier 2008 à 22:02:44 »

Oui, oui, se frotter à l'autorité parentale, c'est une "bonne" chose ; non à une éducation permissive, je suis d'accord avec toi.

Mais de là à ce que nos enfants se sentent incompris ... je me demande s'il n'y a pas un juste milieu ; je voudrais poser des limites, mettre en place une éducation logique, et qui surtout, leur serve quand ils seront adultes.

Oui pour commencer à leur apprendre que dans la vie, on ne fait pas toujours ce qu'on veut ; non à trop d'autorité, si c'est pour avoir des enfants qui ne pensent qu'à se rebeller.

J'aimerais, en finale, avoir des rapports harmonieux et "cool" avec mes enfants ; pas passer toute leur enfance à leur "gueuler" dessus parce qu'il y aurait toujours quelque chose qui n'irait pas.

Je m'illusionne ? Peut-être, seul le temps me répondra.

Mais ma plus grande question reste bien : ais-je raison ou tort quand je dis non, quand j'oblige à faire quelque chose ...
Et çà, je crois que je n'aurais pas la réponse ...
Je fonctionne beaucoup à l'instinct, 9 fois sur 10, l'attitude de mes enfants me montrent que jusqu'à présent, je n'ai pas trop dû me planter ; quand à la 10ème ... Huh? Huh? Huh?

Il y a une phrase que je répète souvent à mes loulous : ce n'est pas une question, c'est comme çà et puis c'est tout !

Finalement, j'adhère à cette idée : peu importe quelles limites, du moment qu'il y en a ...
Journalisée

Roxane / Axel, 7 ans (03/04/06)
Les jumeaux identiques sont aussi fraternels que les autres. Quant à l'adjectif faux, il sonne de manière désobligeante. Les faux jumeaux sont de vrais enfants, mais aussi de vrais jumeaux, puisque engendrés et nés en même temps ! Zazzo
Bambinette
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27.083



« Répondre #19 le: 10 Janvier 2008 à 22:05:28 »

J'ai oublié un truc, c'est le côté spécifique jumeaux.

Quand j'interdis un truc, je l'interdis aux 2, soyons logique ! Mais parfois, il y a des choses que je pourrais laisser faire à l'un et pas à l'autre, parce qu'ils n'ont pas la même personnalité ; mais, autant avec un plus grand et un plus jeune, on peut dire : ton/ta frère/soeur peut faire çà parce qu'il/elle est plus grand(e), ou plus jeune.

Mais là, difficile de faire des différences aussi flagrantes ; c'est non pour les deux, point.

Peut-être quand ils grandissent on peut plus facilement laisser faire à l'un et pas à l'autre ?
Journalisée

Roxane / Axel, 7 ans (03/04/06)
Les jumeaux identiques sont aussi fraternels que les autres. Quant à l'adjectif faux, il sonne de manière désobligeante. Les faux jumeaux sont de vrais enfants, mais aussi de vrais jumeaux, puisque engendrés et nés en même temps ! Zazzo
laulesar
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2.770


« Répondre #20 le: 11 Janvier 2008 à 09:55:28 »


Je considère les limites comme des repères éducatifs dont tout enfant a besoin pour grandir et se construire, une sorte de balisage "du chemin de la vie". Qui vont permettre de faire de notre enfant un adulte "responsable" de ses actes et capable de se construire ses propres valeurs.

Je pense qu'un enfant ne peut s'épanouir et grandir et sereinement  dans la confusion, et les limites servent à atténuer cette confusion, les limites sont des repères, elles assurent un cadre affectif stable et sécurisant. Mon idéal serait de pouvoir mettre en place une autorité juste et bienveillante avec mes enfants  Roulement des yeux

L'enfant a besoin que son parent soit un adulte solide et rassurant, et c'est pour cela qu'à mon avis il faut se fixer une ligne de conduite peu fluctuante sur les limites que l'on donne, toujours les tenir même si je l'avoue c'est épuisant nerveusement  Tire la langue , chez nous on laisse place également à l'explication, la négociation.., on essaye de laisser (surtout notre grande pour l'instant) pouvoir s'exprimer sur ce qu'elle comprends d'une limite, elle l'intègre et la respecte d'autant mieux (mais cela ne marche pas non plus à tous les coups  Triste)
Je félicite aussi très souvent mes enfants, je trouve que cela les incitent à recommencer de "bonnes actions" , de poursuivre leur progrés, et cela leur donne l'assurance d'être considéré et reconnu.
Journalisée
olivia66
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.405



« Répondre #21 le: 11 Janvier 2008 à 10:11:43 »

J'avais pas vu ce fil!!! Alors c'est sur les enfants nous testent et a nous de reagir, je vais vous donner un petit exemple:

Mon fils Maxime, n'est pas du même papa que toutes les poulettes, j'ai quitté son pere alors qu'il avait 1an et me suis installée avec mon homme alors qu'il avait 18 mois tout pile. Entre temps je suis retournée vivre chez ma mère avec Maxime. Quand on s'est installés au debut Maxime faisait des petites crises pour ne pas dormir le soir, il pleurait des heures, on a jamais eu de soirée tranquille! Et ça a empiré j'allais le voir, lui faisais un calin, le disputais, j'ai tout essayé et ça devenais de pire en pire car il se faisait vomir tous les soirs, alors bien sur quand il avait vomi je le prenais, j'allais pas l'enguirlander! Il sortait donc de sa chambre, le temps de tout nettoyer, bref nous n'etions jamais couchés avant minuit. Je suis allée voir un pédopsy qui m'a dit que Maxime allait bien! Bref au bout de quelques mois comme ça mon homme m'a dit un jour "si ce soir il continu a se faire vomir c'est moi qui m'en occupe" Ca n'a pas loupé il commencait a tousser fort pour se faire vomir, mon homme et va et lui dit que si il vomi ça va aller très mal. Au final Maxime vomit, mon homme y va et lui met un fessée (meme moi j'ai eu mal pour lui). Et depuis ce jour, Maxime n'a plus jamais pleuré le soir, ni vomit! Alors pour ou contre la fessée je ne sais pas mais la ca a ete la solution, en fait il testait mon homme (qui au debut ne savais pas trop comment gerer les choses).

Alors je ne dis pas que c'est la solution a tout (ça a ete la notre), Mais comme quoi ils testent.

Je suis une maman angoissée mais aussi sévère, jamais un de mes enfants ne m'a mis la honte dans un magasin, s'ils reclament ils n'ont rien, s'ils ne mangent pas le midi, ils n'auront pas grand chose a 4h. Mon homme est pareil je pense que c'est une force de se soutenir.

Voila desolée pour ce long post!!!!
Journalisée

Maman de Maxime 11 ans Jade 7 ans Angèle et Ambre nées le 14 juin 2007
Jujus 2006
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 14.417


" Maman Poule "


« Répondre #22 le: 11 Janvier 2008 à 10:53:04 »

Si si P'tite Lilli, je pense qu'on est ttes concernées sauf ... que je n'avais pas vu non plus le fil avant !  Tire la langue

en ce moment aussi chez nous c'est dur dur, et oui on est à un âge, où nos enfants commencent à chercher nos limites, à nous tester et à réussir déjà à nous mettre en colère ! 

Difficile quand même de trouver le juste milieu pour leur donner une éducation qui nous parait juste et correcte !

fessée ou pas ? ... ça aussi ce n'est pas très facile comme décision à prendre. Surtout lorsque qu'ils font qlqs chose qu'il leur est interdit et que vous dites non une fois en leur expliquant le prq comment, qu'ils recommencent alors vous dites non une 2ème fois, puis une 3ème et une 4ème ... et voir plus .... et bien un moment donner il faut bien faire autre chose !

Alex a un caractère très fort par rapport à Théo et a du mal de se plier, normal aussi il est petit, mais en ce moment il commence à lever la main sur nous donc là gros problème, si on se laisse faire on est foutu.
Hier c'était une cata en fin de journée, je sais pas si cette semaine, ils nous font payer notre week-end mais en tout cas c'est galère.

de tte façon nos Loulous ont besoin de limites comme tt le monde, c'est bien cela qui les aidera à se construire.

Comme vous les filles, j'aimerais ne pas à avoir à "gueuler" après eux, et que tout puisses se passer dans le calme, mais là je crois que c'est un peu trop demander. 

Tjrs est-t-il qu'on se pose sans cesse les mêmes questions : est-ce qu'on fait bien ?  Sommes-nous de bons parents ?  Procèdes-t-on de la bonne manière ?  dois-je dire oui ou non ? .........
Journalisée

Maman de Sabrina 20 ans. 23 mai 1991
et de 2 petits Amours Alex et Théo 5 ans ! 09 mai 2006
  


*********************************************************

" L'amour est à la portée de tous, mais l'amitié est l'épreuve du coeur. "
olivia66
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.405



« Répondre #23 le: 11 Janvier 2008 à 12:35:56 »

C'est sur c'est pas facile! Mais je crois que c'est p'tite lili qui parlait de frustration, et oui il faut qu'ils soient frustrés parce que dans la vie on est souvent frustrés, donc si ils ne connaissent pas ce sentiment, on ne leur rends pas service, ils faut bien qu'ils comprennent qu'on ne peux pas tout avoir et tout de suite (ben oui moi je voudrais un ranch pour faire un elevage de pur race espagnol! ben je l'ai pas!!). Et il est vrai que les gens qui ont eu des parents tres severes s'en sortent mieux dans la vie je trouve, ils sont plus debrouillards (mais peut etre je me trompe!) Par exemple j'ai une copine, ses parents sont hyper severes (c'est pas un tres bon exemple car ils le sont trop) son pere me fais flipper, bref quand ma copine a eu 18ans, ils ont changés la serrure de chez eux, et l'on mise a la porte, elle etait alors etudiente en droit, et ben elle a donc passé un concours de police pour etre dans la brigade cynophile qu'elle a reussi et aujourd'hui elle possede une immense pension de chevaux en region parisienne, elle a reussi, ATTENTIOn je dis pas que c'est un exemple, c'est des peaux de vaches ses parents, on fait pas ca a ses enfants, mais elle s'est debrouillée.

J'ai une autre copine, la c'est l'inverse elle elle a ete pourrie gaté pour ses 18 ans son papa lui a acheté une voiture neuve, elle avait un appart a Toulouse alors qu'elle etait etudiente, resultat elle sait toujours pas trop ce qu'elle fait de sa vie (petits boulots) et elle a 39 ans, elle a un fils qui est insupportable mais j'ai jamais vu ça, il hurle, la tape ,lui donne des coups de pieds se reveille toujours la nuit (a 4ans) elle ne peux pas faire les courses avec lui sinon il hurle et c'est la honte, je vous jure j'ai jamais vu ca!! Elle me dit tout le temps t'as de la chance ils sont gentils tes enfants (ben non ils ont juste des limites a respecter).

Moi aussi j'ai été assez gatée je dois dire, ado j'ai eu un scooter pour mes 15ans, un cheval pour mes 14ans (que ma mere avait payé tres cher a l'epoque!!) en plus j'etais nulle a l'ecole, et pas tres disciplinée, je pense ne pas avoir merité tout ce que j'ai eu et je ne reproduirais surement pas cette erreur avec mes enfants, car je n'ai jamais eu la valeur de l'argent, je suis resté capricieuse Roulement des yeux ben oui! Et je n'arrive pas a etre heureuse parce qu'il me manque toujours quelque chose (enfin je veux tjr quelque chose!)

Bref j'arrete mon roman parce qu'en plus je suis pas sure que ca interesse quelqu'un! Il faut savoir doser et c'est le plus dur, enfin on fait de notre mieux!
Journalisée

Maman de Maxime 11 ans Jade 7 ans Angèle et Ambre nées le 14 juin 2007
Jujus 2006
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 14.417


" Maman Poule "


« Répondre #24 le: 11 Janvier 2008 à 12:57:48 »

Et oui comme tu dis Olivia,
"il faut savoir Doser" 
et le dosage et bien ce n'est pas facile du tout, c'est comme pour un gateau, si tu mets un peu trop d'un ingrédient et bien ton gateau est foutu, c'est imagé bien sùr mais c'est un peu pareil pour l'éducation de nos enfants !  Tire la langue
Journalisée

Maman de Sabrina 20 ans. 23 mai 1991
et de 2 petits Amours Alex et Théo 5 ans ! 09 mai 2006
  


*********************************************************

" L'amour est à la portée de tous, mais l'amitié est l'épreuve du coeur. "
Isazou
Présidente AD39
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 9.434


heureuse maman de trois princesses...


« Répondre #25 le: 11 Janvier 2008 à 14:58:28 »

Très intéressant ce fil....
Bien sûr, nous sommes toutes concernées, bien sûr, nous aimerions toutes que nos enfants soient des petits anges, qu'ils soient aussi bien préparés à la vie adulte : savoir donner son opinion sans blesser, accepter les échecs, mais avancer encore, etc...
Perso, je me pose souvent plusieurs questions : combien de temps m'a t-il fallu, à moi, pour comprendre ce genre de choses, de comportement ? comment, moi, je réagissait lorsque j'étais petite ? eest-ce que moi aussi, je ne voulais pas faire ça, et y avait-il du mal à cela ? est-ce que j'aimais quand mes parents me faisaient des gros bisous devant les copines ?
J'ai envie de ne pas imposer à mes filles ce que je ne supportais pas lorsque j'étais enfant : les bisous en public par exemple, donner la main jusqu'à la grille du collège, etc...
J'ai envie d'arriver à respecter leur autonomie, leur vie secrète...

Mais j'ai aussi envie de leur donner un cadre, dans lequel elles peuvent évoluer librement en toute sécurité. Pour moi, c'est ça, des limites. Ce n'est pas limiter, juste parce qu'il le faut : c'est pour fermer un espace empli de libertés.
ALors cela passe par beaucoup de discussions, explications, et frustrations aussi ("la frustration fait partie de l'éducation" est une de mes phrases favorites avec Leelou)

Mais j'ai surtout un grand principe, que j'applique pour tout : quand je demande quelque chose, je m'y intéresse jusqu'à ce que ce soit fait. Et après je remercie ou je félicite.

Je me souviens, il y a quelques années, être dans un train. 2 femmes discutaient quelques sièges devant moi, une avec une petite fille. Celle-ci courait dans l'allée centrale. La maman lui dit de ne pas aller plus loin que sa hauteur afin qu'elle puisse tout le temps la voir.(donc pas vers moi qui était derrière)La petite recommence, sans respecter l'ordre. La maman lui redit une fois, puis deux, puis trois. a chaque fois, la maman reprenait sa discussion avec son amie, et intervenait bien 5 minutes plus tard (autant dire que la petite en avait fait des allers-retours pendant ce temps de papotage !!)
ALors après la 4ème fois, dès que la petite est arrivée à ma hauteur, j'ai tendu mon bras, en l'empêchant de passer, et lui ai dit que sa maman lui avait donné une règle à respecter.
Elle n'est bien sûr jamais revenue, une inconnue avait osé lui parlé.
Mais à la place de cette maman, je n'aurais pas repris ma discussion tant que l'ordre que j'avais donné n'aurait pas été respecté.

Avec Leelou (comme je le faisait d'ailleurs avec succès pour mon chat  Roulement des yeux), j'applique la règle du "une fois ça passe, deux fois ça lasse, trois fois ça casse". Maintenant, il suffit que je compte en silence sur mes doigts... elle ne va jamais jusqu'au trois, et rarement jusqu'au deux. Je l'ai encore testé mardi en grande surface : elle ne voulait pas partir du petit chien balançoire vers les caisses... j'ai levé le pouce avec un visage sévère..... elle a rappliqué tout de suite !!  Souriant


Bon, je me suis étalée, là.... désolé pour la longueur....

 Bisou
Journalisée

Leelou, 23 mai 2005 
Calie et Maéline, 18 mai 2007

"Le bonheur est un drôle d'animal : il se débat, griffe, mord, tout lui est bon pour nous faire ouvrir nos mains. Mais si on les ouvre : tout est fini.
Serrez le vôtre bien fort, même si ça vous fait mal."
Marypoppins
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1.887



« Répondre #26 le: 11 Janvier 2008 à 15:34:45 »

très in téressant mais pas eu le temps de tout lire, l'un pleure et l'autre dans les bras, je dirais pour résumer qu'être parents c'est toujours avoir des doutes...
Journalisée

2 gars 1 fille...
Eléa - 10/11/2004
Johan et Célian - 21/09/2007
laulesar
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2.770


« Répondre #27 le: 11 Janvier 2008 à 17:17:01 »


Bon, je me suis étalée, là.... désolé pour la longueur....


non non ! très très  bien au contraire l'étalage, perso j'en apprends tous les jours par l'expérience des autres, il faut continuer à alimenter le fil
merci
Journalisée
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.955


Un peu bohème...


« Répondre #28 le: 11 Janvier 2008 à 20:55:57 »

Coucou,

J'ai envie de rebondir sur les propos très juste d'Isazou.

moi, je suis partisante d'un minimum de "non". Un cadre sobre mais stricte. Et les 2 façons que j'ai trouvées pour ne pas me laisser déborder (heeeeu  Roulement des yeux, cela arrive tout de même Tire la langue) :

- Pas de tentation à porté de petits doigts.
- Leur proposer des activités à faire ensemble.

D'ailleurs, dès que je prend un peu trop de temps sur le forum, ils en profitent pour faire ce qu'ils savent ne pas avoir le droit de faire... Juste pour attirer mon attention en fait.

Zhom trouve que je ne les laisse pas assez souvent seuls pour qu'ils developpent aussi leur propre imagination. Je ne sais pas si à 2 ans on arrive à jouer longtemps seul sans faire de bêtises  Huh?.

Tout ça pour dire que je trouve dommage la réaction de certain parent qui trouve leur enfant très insupportable et non obéissant, alors qu'il ne passe jamais de temps à jouer tout bêtement avec leur enfant.

A +
Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 12ans) et d'un loustic (Taton, 6ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
cendrinelb
Nouveau Membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 38


« Répondre #29 le: 11 Janvier 2008 à 21:21:11 »

coucou les filles, quel vaste sujet l'éducation des enfants et étant mère d'ados et presque adulte et bien je peux vous dire que c'est pas facile surtout quand le papa disait "oui" alors qu'à la meme question qui m'etait posée deux mn avant j'avais dit "non" de ce fait, ça entrainait ma colère surtout quand le garnement concerné se faisant grondé d'avoir jouer sur les deux tableaux, me disait " papa il est gentil, lui !!!" ou alors " maman est méchante " sympa, surtout avec trois garçons !!! Je me suis calmée au fil du temps car en fait, je criais beaucoup, m'enervait pour rien d'autant que mon mari a été prit à son propre jeu !! Il ne pouvait plus aller par exemple, faire les courses avec l'un des garçon, voir les trois, sans revenir avec des achats de bonbons ou autre et en colère aprés ses fils qui lui faisaient des caprices. Maintenant je vous rassure, ils ne se jettent plus parterre !!! C'est pire; ils nous ont parfois à l'usure, à cet age, ils sont tenaces lol !! Mais bon, qu'ils sont beaux et sympas mes fils !!! Aujourd'hui, je suis fière de mes enfants, des futurs " hommes " qu'ils deviennent. La seule recette : de l'amour, meme dans les colères !!! @ +
Journalisée

maman de Joffrey 18 ans, Mickael 15 ans et Maxime 12 ans et tatie de Jade et Astrid nées le 09 juin 2008
Pages: 1 [2] 3 4 ... 6
Imprimer
Partager :

Aller à: