12-12-2019
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.939.759 Messages
21.550 Fils de discussion
21.574 Membres
Dernier membre: Christelle34

12 Décembre 2019 à 12:02:30
Pages: [1] 2 3 ... 8
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: et le latin ?  (Lu 13586 fois)
Val (J.Y.R.P.)
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20.157


« le: 26 Mars 2010 à 11:35:57 »

Bonjour


encore un fil ou je réfléchie

J a la possibilité de prendre latin l'année prochaine
et moi je suis  alors que J 

hier lors de la réunion, j'en ai fait part à  son professeur de français et principale

ET forcément, le latin est pour les bons, très bons élèves
et J n'est pas dans l'élite : il n'est pas mauvais mais est juste un bon élève qui vit temps qu'il peut sur ses acquis/connaissance, en fait un minimum pour satisfaire les adultes (mais pas trop non plus), adore le collège pour les copains.

D'après sa prof, J serait capable de suivre ce cours supplémentaire si lui le souhaite
Elle pense que c'est m^me une bonne idée car J s'ennuie en classe : elle l'a constaté avec d'autres de ses collègues.
Une nouveauté serait donc un point pour lui mais revenons aux notes
Le latin serait "réservé" à cette élite de très bon élèves 

Et pourquoi ?
je lui ai posé cette question
Pourquoi un élève moyen ne pourrait pas faire une demande de suivre ce cours ? même un élève moyen peut se relever lors de ce cours et améliorer son français, être plus méthodologique dans les autres matières grâce au latin ?
Sa réponse : oui c'est vrai mais il est d'usage de prendre les bons élèves (sous entendu ceux au dessus de 16 de moyenne) en latin

je suis en peu déçue que les mentalités n'est pas évoluée en 20 ans

Journalisée
c@millou
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3.441


Marraine des muguettes 2014, 2015, 2016 et 2017!


« Répondre #1 le: 26 Mars 2010 à 11:56:12 »

C'est fou que les mentalités n'évoluent pas!
A mon époque (ouh la la, la vieille de 26 ans qui cause comme une grand-mère), le latin était aussi pour l'élite, et la chance que j'ai eue, c'est de déménager entre la 5ème et la 4ème (sinon, vu mes notes en 4ème et première année de 3ème, ç'aurait été niet d'office!  ), et j'ai pu suivre le latin en 4ème. Honnêtement, et malgré un prof sadique, c'est ce qui m'a donné le goût des mots et surtout de l'étymologie. Je me suis intéressée à l'orthographe et surtout à l'évolution de l'orthographe des mots, ce qui m'a amenée ensuite à passer une licence de lettres modernes (français-ancien français-latin) et à me passionner pour les textes du moyen-âge en VO!
Le latin apporte également un petit plus, question culture générale, et s'il est couplé avec une légère initiation au grec, alors là, c'est tout bénef'! Je me souviens avoir montré à des élèves de CM1 quelques racines grecques et latines, et il n'y a eu plus d'erreurs orthographiques sur les mots formés à partir de ces racines!
Alors oui, le latin, au début, c'est dur, très dur! Apprendre le vocabulaire, les conjugaisons, les désinences, ça a de quoi émousser l'enthousiasme du néophyte, mais quelle fierté ensuite!

J'ai été une élève médiocre en 4ème-3ème (c'est d'ailleurs pour cela que j'ai subi une deuxième 3ème, quand on aime, on ne compte pas  Tire la langue Tire la langue ), et pourtant, je m'en suis sortie en latin, mais aussi dans les autres matières, et je suis ravie d'avoir de beaux restes, notamment quand je tombe sur des textes en italien, ou que zhom cherche à traduire des textes lorsque nous faisons des reconstitutions dans des GN médiévaux (hein, franchement, ça a de la gueule, de pouvoir frimer en sortant son petit parchemin de sorcier avec des invocations traduites en ancien français  )!
Tout ça pour dire que peut-être que J n'est pas partant, mais qu'il en verra le bénéfice plus tard et qu'il en sera très heureux à ce moment-là.

Bouh! Encore un roman!
Journalisée

09/03/09: Morg@ne (50cm/3,195kg) et Tiph@ine (49cm/3,135kg) à 38SA+3!
26/04/13: D@phné (49cm/4,100kg), à 39SA+6!
Les petits pois de mai 2017, c'est ici: http://forum.jumeaux-et-plus.fr/index.php/topic,62801.0.html
Bambinette
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27.083



« Répondre #2 le: 26 Mars 2010 à 12:06:23 »

 Huh? Huh? Huh?

Mais comme pour ton autre fil, si J sent qu'on / tu lui imposes des trucs, il ne va pas bosser si j'ai bien suivi .....  Tire la langue Tire la langue Tire la langue
Journalisée

Roxane / Axel, 7 ans (03/04/06)
Les jumeaux identiques sont aussi fraternels que les autres. Quant à l'adjectif faux, il sonne de manière désobligeante. Les faux jumeaux sont de vrais enfants, mais aussi de vrais jumeaux, puisque engendrés et nés en même temps ! Zazzo
Kathryn2
FAF épanouie ^^
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12.731


Paul et Ugo, mes oursons d'amour !


« Répondre #3 le: 26 Mars 2010 à 12:11:51 »

moi j'ai fait latin/grec. ce n'était pas du tout réservé aux très bons élèves là où j'étais (collège entre 1989 et 1993)
Comme je suis une fan d'histoire ce que j'avais préféré c'était évidemment la partie civilisation du programme.

C'est latin pur ou initiation latin et grec ?

Moi j'aimais bien, mais comme je suis très littéraire ça m'intéressait de savoir d'où viennent les mots. Mais bon, je suis aussi une amatrice de dico des synonymes ou de dictionnaire tout court, livres que je lis avec plaisir par petites touches mais juste comme ça Clin d'oeil

Biz
Journalisée

Kat

maman de Paul et Ugo, 9 ans..., sevrage naturel à 4 ans et demi, cododotés pendant 3 ans... toutes les bonnes choses ont une fin ... pour laisser la place à d'autres Sourire
Val (J.Y.R.P.)
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20.157


« Répondre #4 le: 26 Mars 2010 à 12:29:40 »


Moi j'aimais bien, mais comme je suis très littéraire ça m'intéressait de savoir d'où viennent les mots. Mais bon, je suis aussi une amatrice de dico des synonymes ou de dictionnaire tout court, livres que je lis avec plaisir par petites touches mais juste comme ça Clin d'oeil

Biz
je fais aussi

non c'est latin (pas de grec)

Huh? Huh? Huh?

Mais comme pour ton autre fil, si J sent qu'on / tu lui imposes des trucs, il ne va pas bosser si j'ai bien suivi .....  Tire la langue Tire la langue Tire la langue

tout le problème qu'est le sien

alors oui, mon rêve est que J prenne le latin et que Y la classe bilangue

mais mes gosses, ben eux non

Pour J , c'est plus par fainéantise
Il ne voit que les inconvénients (une matière en plus, des contrôles en plus) mais ne veut pas voir les avantages que cela pourrait lui apporter : être dans une bonne classe (même si je trouve ça nul comme argument) , une découverte d'une nouvelle matière, de la culture générale

camillou : j'adore ton post
Journalisée
La Doudou Brestoise
une fanfaronne au sax bar
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15.955


Un peu bohème...


« Répondre #5 le: 26 Mars 2010 à 14:38:34 »

Coucou,

La place faite pour le latin/grec doit dépendre des collèges. Dans les collègues, le soucis est plutôt de trouver des élèves pour maintenir leur section de latin/grec !

J'ai suivi les cours de grec au collège, puis lycée. La partie langue m'a profondément barbée . Mais comme Kat, j'ai trouvé la partie civilisation passionnante Souriant.
Ce n'est pas forcément une charge de travail en plus. Et je ne l'ai pas vu comme une obligation d'y avoir forcément des bonnes notes (ce n'est pas cela qui bloquera le passage dans l'année supérieure, et non obligatoire au bac). Je l'ai fait plutôt par choix d'une ouverture sur une autre matière.

Je crois donc important que J soit un peu "volontaire" si il choisi de faire du latin. Sinon, il risque de s'y ennuyer ferme, sans en retirer de bénéfice.

Quand à l'argument qui veut que ce choix permet d'être dans une bonne classe : j'ai l'habitude de dire aux parents qui hésitent entre une filière technique et une filière générale, qu'il vaut mieux être un bon élève en technique qu'un élève moyen en filière générale. Au final, c'est plus valorisant pour l'élève (qui travaillera donc souvent mieux) et cela ouvre plus de portes !

A +
Journalisée

Heureuse maman de 2 zouaves (Garou et Basou, 12ans) et d'un loustic (Taton, 6ans)

» Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Albert Camus
Azerty
muguette/juinette 2008
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.784


1+1+1+2


« Répondre #6 le: 26 Mars 2010 à 14:46:54 »

Je pense que les profs ont ce discours car ils ont peur qu'un élève moyen ne se noie si on le charge encore plus (des heures de cours en plus - ce sont des heures de permanence en moins pour faire le travail des autres matières- et des leçons supplémentaires à revoir le soir)

Zhom et moi on a choisi pour notre fils (euh là sur ce coup là on lui a pas donné le choix ) on a coché latin l'an dernier Clin d'oeil et il n'a rien dit (bon si il était un peu embêté car son copain lui ne prenait pas l'option latin et du coup il ne serait pas dans sa classe)
Il fait donc latin depuis le début de l'année, ça le passionne pas des masses, il ne ramène pas de bonnes notes mais il ne se plaint pas non plus. Il est parfois content de sortir sa science ("maman, tu sais comment on dit.... en latin?" moi: "bah non, j'ai pas fait de latin!" donc il me répond tout fier )
Moi aussi je trouve ça bien pour l'éthymologie et donc l'orthographe en français Sourire
Journalisée

Un grand 1m82 né à 40sa+4; une grande 1m70 née à 40sa; un moyen 1m74 né à 39sa+5 et 2 petits d'1m50 et 1m55 nés à 38sa-1.
Et en tout : près de 300kg d'amour !!
Lenagcn
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 14.437



« Répondre #7 le: 26 Mars 2010 à 15:12:05 »

Pour accéder finement aux textes français d'avant le 19ème siècle, sans le latin, c'est méga galère!
En 1ère, on avait travaillé des textes de Pascal . Les non-latinistes ont sacrément dégusté, le sacré 'calou ayant écrit des mots français avec un sens latin .

Autre intérêt du latin: le sens des mots "venant du français" de la langue anglaise est bien souvent en réalité le sens de la racine latine, le sens ayant "tourné" chez nous, voire la forme ayant (quasi) disparue .

Forcément, là, je suis incapable de trouver un exemple... ça serait trop facile...   
(chercher des noises / what a noise  ?? préservatif / preservative  ?? )


Enfin, les termes scientifiques ont une base latine, en particulier en botanique. Sans latin, mon père a ramé comme un fou pour mémoriser des noms qui ne signifiaient rien du tout pour lui, alors que les étudiants latinistes se baladaient gentiment (les mots latins décrivent souvent la plante, donc en prime c'était un outil mnémotechnique simple pour eux).

Alors travailler une langue pour "mieux marcher" dans 2 voire 3 autres (anglais, vieux français, sciences nat' )  : si c'est pas du travail de fainéant, ça  Cool

Bon, ça demande de voir un peu plus loin que l'année à venir. Pas toujours évident à cet âge-là    Tire la langue .

Perso, je prenais ça pour du puzzle. Décortiquer une phrase à partir d'indices (déclinaisons utilisées), ça m'amusait beaucoup  Sourire . Et puis la guerre des Gaules par César (pas tordu dans son écriture, le 1er auteur traduit, souvent ) , ça change d'Astérix!
Journalisée

Léna
3 enfants en 2 fois Souriant

Je suis Charlie.
drine35
Membre
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 226


« Répondre #8 le: 26 Mars 2010 à 16:41:29 »

Au-delà du nombre d'heures de cours, le latin c'est quand même pas facile à appréhender, je pense que c'est aussi pour ça que ça n'est souvent proposé qu'aux bons élèves.
C'est comme l'allemand première langue...

Perso j'ai fait latin en 4ème parce que mes parents m'y ont poussée, j'ai pas le souvenir d'avoir trop souffert (probablement parce que j'ai fait allemand 1ère langue) mais j'ai vraiment pas accroché et je m'ennuyais ferme !!!

Je n'en ai pas gardé grand chose et j'ai souvent eu l'impression que le grec m'aurait plus servi  Huh?
Journalisée

Maman de Quentin, né le 28/10/2006 et de Hugo et Léanne, nés le 10/10/2009 à 29 SA + 6
sand36
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3.689


« Répondre #9 le: 29 Mars 2010 à 22:14:00 »

La place faite pour le latin/grec doit dépendre des collèges. Dans les collègues, le soucis est plutôt de trouver des élèves pour maintenir leur section de latin/grec !
Chez nous aussi c'est comme ça. On le déconseille parfois à des élèves quand ils sont déjà submergés de travail par exemple.

Sinon l'argument de la classe peut, en collège, être intéressant. Dans les classes où il y a trop d'élèves pénibles, certains élèves ont parfois du mal à travailler. J'ai de nombreux élèves qui m'ont fait la remarques cette année. (" au moins cette année on réussit à travailler").
Journalisée

Maman de deux garçons
marine64
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8.324



« Répondre #10 le: 29 Mars 2010 à 23:31:13 »

Je faisais partie des très bons élèves en 6eme et évidemment tout le monde voulait me pousser à prendre latin, surtout la prof de français  Roulement des yeux J'ai refusé jusqu'au bout, et heureusement parce que ça m'aurait servit à rien du tout ! J'ai pas du tout l'esprit littéraire  Roulement des yeux
Et tous les témoignages que j'ai eu dans mon entourage et mes amis, je connais personne qui soit content d'avoir fait latin  la plupart regrettent même, et n'en garde pas de bons souvenirs.

Alors je comprends ton fils, certes y a de la fainéantise (1 matière en + 3h de cours en + des controles et devoir en +) mais au final si c'est pour qu'il est une matière en plus, surtout aussi particulière que le latin, dans laquelle il ne fout rien, y va par force et regrette ce choix pendant 3 ans, et une moyenne en baisse 
Journalisée

Cousine, marraine et nounou de choc de Clara et Juliette 5 ans !! (06/12/06)
Leur petit frère Hugo est né le 19 août 2010 !
PetitPoney
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 8.036



« Répondre #11 le: 29 Mars 2010 à 23:42:47 »

J'ai aussi fait latin, comme ma grand-mère, ma mère et ma soeur. Ça m'a vraiment fait ch*er. Et pourtant je suis une littéraire. Donc Je crois que ça dépend aussi bcp des profs. S'ils sont motivants et intéressants, ça peut être une super matière.
Pour te dire, je l'ai passé au bac, je me souviens encore que le prof me pose une question: ce mot, là, il est à quel cas? Je n'en avais AUCUNE idée. J'ai dit au pif, et c'était ça (1 chance sur 6 ).
Figure-toi qu'au bout de 5 ans de latins, je n'avais toujours pas compris à quoi servaient les cas. J'avais buté là-dessus après une initiation en 5e, et personne n'avais vu la lacune. Ce n'est qu'en me mettant au grec moderne que j'ai compris qu'en fait j'aurais pu etre une bête en latin

Ma conclusion: si ton fils n'a pas envie, laisse-le. Si c'est ton rêve à toi, ce n'est peut-être pas son rêve à lui... Propose-lui une activité extra-scolaire qui le brancherait (musique, sport, création quelconque?)
Journalisée
Azerty
muguette/juinette 2008
Modérateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 24.784


1+1+1+2


« Répondre #12 le: 29 Mars 2010 à 23:58:53 »

Moi c'est au bout de 3 ans d'allemand que j'ai compris les cas (et pourtant en allemand y'en a que 4 euh non 3; bah j'sais plus j'ai que 3 noms en tête Tire la langue) j'ai bien fait de pas avoir fait de latin alors ( mon pauvre fils  )
Journalisée

Un grand 1m82 né à 40sa+4; une grande 1m70 née à 40sa; un moyen 1m74 né à 39sa+5 et 2 petits d'1m50 et 1m55 nés à 38sa-1.
Et en tout : près de 300kg d'amour !!
Val (J.Y.R.P.)
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20.157


« Répondre #13 le: 30 Mars 2010 à 07:20:56 »

Si c'est ton rêve à toi, ce n'est peut-être pas son rêve à lui...
oui c'est plus le miens, j'avoue

Il va avoir un cours , j'espère qu'il appréciera ou que le prof sera "vendre" la matière

J sait que j'aimerais qu'il la prenne cette matière, je laisse cette idée faire son chemin sinon, tant pis

vos témoignages sont tous intéressants, merci
Journalisée
sand36
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3.689


« Répondre #14 le: 30 Mars 2010 à 10:54:44 »

Curieusement j'étais une scientifique et j'ai bien aimé le latin au collège mais pas en seconde j'ai abandonné à la fin de la seconde.
Journalisée

Maman de deux garçons
Pages: [1] 2 3 ... 8
Imprimer
Partager :

Aller à: