22-09-2019
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

 
avancée
2.939.027 Messages
21.532 Fils de discussion
21.522 Membres
Dernier membre: Marie7643

22 Septembre 2019 à 01:23:31
Pages: [1] 2 3
Imprimer
Partager :
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Auteur Fil de discussion: La jalousie entre jumeaux  (Lu 13342 fois)
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« le: 30 Janvier 2007 à 15:09:57 »

Tout est dans le titre.
La jalousie a toujours été dans la maison mais de façon modérée et normale pourrais-je dire. Depuis peu, elle devient invivable.
Il ne supporte pas que nous nous occupions (de façon ordinaire, je précise) de son frère.

Exemple ce matin: tous les deux malades donc je les garde à la maison. Pour les occuper et sortir un peu des DA, je leur fais prendre qq feuilles et on écrit des lettres, des chemins à suivre, des dessins. J'écris en pointillés leur prénom et leur demande de repasser dessus. Un se prête volontiers au travail. L'autre refuse. Pas de problème, tu ne veux pas, ce n'est pas une obligation. Et là crise. J'ignore.
Il me menace de jeter ses affaires à la poubelle. OK pas de problème, sachant très bien que j'allais le décontenancer et qu'il ne le ferait pas  Clin d'oeil
Je continue à ignorer. Il finit par me dire "je veux faire le travail mais je veux que tu restes avec moi (j'étais assise à côté de lui) et que tu ne regardes pas mon frère".

J'ai l'impression que le jalousie est arrivée avec l'école. Ils sont séparés de classe. Au retour d'école, son frère raconte toujours les choses intéressantes de la journée: repérage de lettres, de prénom, découpage, collage, etc.. Lui n'a jamais rien fait d'intéressant: collage de gomettes et dessins, pour lui ce n'est pas du travail. Et à chaque retour d'école, j'ai droit à une crise où tout est bon pour attirer mon attention. Que je n'accorde pas d'ailleurs. Je me refuse à m'occuper de quelqu'un qui me fait une crise. Ce serait céder au chantage.

Difficile de faire parler un enfant de 4 ans pour savoir où est le fond du problème  Roulement des yeux
Les parents de jumeaux âgés, vous avez connu çà?
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Corinne
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 977


Deux, c'est mieux qu'un !


« Répondre #1 le: 30 Janvier 2007 à 19:42:03 »

P'te Lilli, va savoir, ce n'est peut être même pas tout à fait de la jalousie ? une mauvaise méthode pour que tu t'occupes de lui ? Tu as lu un des bouquins de Fitzhug Dodson ? Des fois, ça m'aide. Personne ne peut t'aider dans une structure genre CAMPS ou CMP ?
Je te propose de soumettre ton problème au Comité scientifique de la Fédé.

Journalisée

Corinne Brangé, Administratrice Fédérale
Maman de Titienne, 9 ans et Ysée et Natal, 4 ans.
Richard Cognot
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5.368



WWW
« Répondre #2 le: 30 Janvier 2007 à 22:09:09 »

Bonjour,

J'ai l'impression que le jalousie est arrivée avec l'école. Ils sont séparés de classe. Au retour d'école, son frère raconte toujours les choses intéressantes de la journée: repérage de lettres, de prénom, découpage, collage, etc.. Lui n'a jamais rien fait d'intéressant: collage de gomettes et dessins, pour lui ce n'est pas du travail. Et à chaque retour d'école, j'ai droit à une crise où tout est bon pour attirer mon attention. Que je n'accorde pas d'ailleurs. Je me refuse à m'occuper de quelqu'un qui me fait une crise. Ce serait céder au chantage.

Je pense en effet que ça vient de là.

Pour nos filles c'est venu beaucoup plus tard, à la rentrée en CP. Et c'était la première fois qu'elles étaient séparées en classe (avant ça on avait pas eu trop le choix, il y avait une classe par niveau). Et pourtant, les deux instits travaillaient de concert, en appliquant le même programme en même temps!

Citation
Difficile de faire parler un enfant de 4 ans pour savoir où est le fond du problème  Roulement des yeux

Voui c'est sûr que nous c'était à 6 ans, c'est plus facile.

Ceci étant il faudrais probablement que tu puisses en discuter avec les 2 instits, pour voir ce qu'il en est déjà à l'école. En effet il est tout à fait possible que ce qui est différent entre les deux classes n'existe que dans la tête de ton fils (dans le genre du couplet disant que l'herbe est toujours plus verte chez le voisin Clin d'oeil ) ou simplement une différence de planning, les même choses ou presque se faisant simplement de manière décalées dans la semaine ou d'une semaine sur l'autre. Auquel cas il a besoin d'être rassuré sur le fait que ce qu'il fait aussi c'est bien, que d'ailleurs son frère le fait aussi et qu'il n'a pas de raison de penser que c'est son frère qui a une super maîtresse et pas lui...

Il peut y avoir d'autres choses bien sûr, mais la coïncidence séparation à l'école et jalousie supposée est quand même frappante.

Cordialement,
Richard.
Journalisée

Richard Cognot
Administrateur Fédéral,
Responsable technique du site.
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #3 le: 31 Janvier 2007 à 14:19:55 »

Ceci étant il faudrais probablement que tu puisses en discuter avec les 2 instits, pour voir ce qu'il en est déjà à l'école.

Qu'entends-tu par là? Ce qu'il en est du travail effectué?
Pour les vacances de Noël, ils ont ramené leur cahier de travail. On ne peut pas le nier, il y a une sacrée différence. D'un côté un travail plus "élaboré" (orienté davantage sur le scolaire avec reconnaissance de lettres, des prénoms, etc.., dénombrement, 3 albums étudiés depuis le début de l'année), de l'autre un travail garderie-petite section (comptines, chansons, gomettes).
Je ne critique pas le travail des instit. Ils ont le temps de se prendre la tête avec le travail scolaire Mais le constat est là, pas du tout la même façon de travailler, on dirait simplement qu'il y a un niveau de différence, genre petite section/moyenne section.

Bien sûr que nous félicitons les deux (enfin trois avec le grand) sur leur travail sans porter aucun jugement de valeur sur le travail effectué, proposé par la maîtresse.

Corinne, pour les structures CMP, j'ai testé pour d'autres raisons avec l'aîné. Ils ne nous ont pas été d'une aide fabuleuse. Mais je ne rejette pas l'idée d'aller consulter.
Dis en moi un peu plus sur le comité scientifique de la fédé. En quoi cela les intéresse (statistiques??) et en quoi ils peuvent m'aider.
Pour les livres, je ne connais pas l'auteur que tu cites.
Quand tu dis ce n'est peut être même pas tout à fait de la jalousie à quoi penses-tu? Vides ton sac, tu m'intéresse  Souriant

Merci à vous deux  Bisou
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Richard Cognot
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5.368



WWW
« Répondre #4 le: 31 Janvier 2007 à 23:14:07 »

Bonsoir,

Je pense, à ce que tu m'en dit, que tes enfants sont dans des classes très différentes et que celui qui est dans la classe de niveau plus "enfantine" (genre toute petite section/petite section) ne le vis pas forcément très bien vis à vis de son frère qui lui est dans un classe plus "scolaire" (genre petite section/moyenne section). Et je pense très fortement qu'il faut que tu en parles avec les deux instits.

Il me semble me souvenir que la séparation était de votre choix non? Et dans ce cas précis je ne suis pas sûr qu'elle soit bénéfique, non pas parce que tes Duponts (oui oui, je me souviens Clin d'oeil ) ne sont pas suffisamment indépendants, mais parce que la différence de niveau des deux classes est vraiment trop importante.

Cordialement,
Richard.
Journalisée

Richard Cognot
Administrateur Fédéral,
Responsable technique du site.
Corinne
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 977


Deux, c'est mieux qu'un !


« Répondre #5 le: 01 Février 2007 à 10:07:56 »

Corinne, pour les structures CMP, j'ai testé pour d'autres raisons avec l'aîné. Ils ne nous ont pas été d'une aide fabuleuse. Mais je ne rejette pas l'idée d'aller consulter.
Dis en moi un peu plus sur le comité scientifique de la fédé. En quoi cela les intéresse (statistiques??) et en quoi ils peuvent m'aider.
Pour les livres, je ne connais pas l'auteur que tu cites.
Quand tu dis ce n'est peut être même pas tout à fait de la jalousie à quoi penses-tu? Vides ton sac, tu m'intéresse  Souriant
Merci à vous deux  Bisou

Ton message me fait penser à un autre point : quand est ce qu'on fait une étude sérieuse sur l'influence dans les fratries d'arrivée de jumeaux ? Je ne compte plus le nombre d eparents qui me disent avoir des problèmes avec leur aîné ... idem chez moi, d'ailleurs.

Mais revenons à tes moutons. Je suggère que peut être, ton jeune "jaloux" exprime davantage une frustration qu'une jalousie de base. Il se sent probablement dévalorisé par rapport à son travail à l'école, peut être que dans sa cour de récré, les autres enfants disent que la section "petits/moyens" est une classe de bébés , par exemple ... et quand il rentre le soir, il se compare à son jumeau qui fait des choses de grand. Il aimerait être pareil que lui.

Dans cette situation, je ne vois pas de jalousie, je vois juste un besoin accru d'être rassuré et valorisé, un besoin plus fort d'accaparer ses parents, et surtout sa maman. J'ai dû expliquer dans un autre billet la théorie de la frite froide du Dc Dodson : un enfant préfèrera manger des frites froides (donc immondes) plutôt que pas du tout. L'enfant fait pareil avec son entourage : il préfèrera provoquer l'agacement ou la colère des parents, voire la punition ou la fessée, plutôt de laisser indifférent.

Les bouquins de Fitzhugh DODSON m'ont beaucoup aidée, notament en parlant de techniques de communication avec les enfants. Loin de revêtir le caractère de manipulation, (ce qui n'est pas le cas de la PNL) ces techniques toutes simples permettent de rétablir rapidement le contact avec l'enfant, et pour longtemps. "Aimer sans tout permettre" et "Tout se joue avant 6 ans"

Pour que ça marche à tout les coups, il faudrait que les parents deviennent des anges, mais bon, on peut toujours essayer ?
Journalisée

Corinne Brangé, Administratrice Fédérale
Maman de Titienne, 9 ans et Ysée et Natal, 4 ans.
Dominique
Pilier du Forum
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5.935



« Répondre #6 le: 01 Février 2007 à 13:15:30 »

Mes jumeaux ont toujours été dans la même classe en maternelle. A moins d'un problème particulier, il me semble prématuré de les séparer en petites classes, ce d'autant plus que l'instituteur en général les fait travailler en petits groupes séparés au sein même de la classe. Il ne faut pas oublier qu'en France, l'école n'est obligatoire qu'à partir de 6 ans, et qu'avant cet age là, il n'y a pas de programme vraiment imposé aux instituteurs. Il est très difficile pour nous , parents (de multiples ou pas d'ailleurs) d'intervenir auprès des instituteurs pour leur dire ou même leur suggérer qu'avec des enfants de 4 ans on doit faire "ceci ou cela".
Journalisée

Dominique
maman de 5 garçons
Aurélien 35 ans, Damien 31 ans, Julien 28ans
Sylvain et Benjamin 25 ans en 2017 et mamie d'un petit Enzo né le 25 09 2012 et d'une petite Mila née le 4 mai 2016

P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #7 le: 01 Février 2007 à 15:58:49 »

Pour la précision, je ne leur ai jamais imposé la séparation. Ca a été discuté avec eux, sans aucune influence de notre part.
C'est vrai que c'est un choix qui nous a plu à nous parents, mais si les garçons avaient souhaité rester ensemble, nous ne nous y serions pas opposés. Têtus mais pas bornés.
Pour finir le chapître, la séparation a été envisagée avec l'école qu'à la condition de pouvoir les regrouper si cela allait mal pour eux.
Je pense qu'en tant que parent nous connaissons bien nos enfants et pouvons envisager sereinement la question de la séparation au bon moment, sans rester dans les grilles établies du passage en CP!!
Ma justification convient-elle???
Mais là n'était pas le débat.

Richard,
j'ai bien pensé en parler aux instit mais comment Huh? Leurs méthodes de travail sont différentes mais je ne peux pas le leur reprocher. Je ne me vois pas demander une adaptation particulière pour le jaloux. Je ne sais pas comment aborder la chose.
Les mettre dans la même classe ne ferait qu'envenimer la situation, ils aiment bien leur indépendance.
Je ne veux pas passer non plus pour la mère casse bonbon qui voit en ses fils des cas particuliers, des petits génies capables d'autres choses que de comptines.
C'est assez délicat. Mais il faudra bien que je m'y résolve.

Corinne,
je vois mes moutons du même angle que toi aussi Clin d'oeil et je me demande si cette valorisation ne devrait pas passer également par son instit. On peut douter de l'objectivité des parents en matière de valorisation de leurs propres enfants. Tandis que si la maîtresse le dit, ce ne sera pas pour me faire plaisir, comprends-tu?
L'histoire de la frite froide je la connais, mais sans la frite 
Je sais aussi par expérience perso, que si l'enfant provoque les parents, c'est parfois pour faire passer un message qu'il n'arrive pas à verbaliser. Alors que ces crises m'agacent ok, mais que lui même en "souffre", ça me dérange plus.

Et pour ce qui est de devenir un ange, avec le retour de la grippe aviaire, ça ne me tente pas vraiment.
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #8 le: 01 Février 2007 à 16:01:31 »

  Administrator, j'ai posté dans la mauvaise rubrique  Ils n'ont plus 3 ans mes juju 

Tu peux nous déplacer çà??
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Richard Cognot
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5.368



WWW
« Répondre #9 le: 01 Février 2007 à 18:01:04 »

Bonjour,

j'ai bien pensé en parler aux instit mais comment Huh? Leurs méthodes de travail sont différentes mais je ne peux pas le leur reprocher. Je ne me vois pas demander une adaptation particulière pour le jaloux. Je ne sais pas comment aborder la chose.
Les mettre dans la même classe ne ferait qu'envenimer la situation, ils aiment bien leur indépendance.
Je ne veux pas passer non plus pour la mère casse bonbon qui voit en ses fils des cas particuliers, des petits génies capables d'autres choses que de comptines.
C'est assez délicat. Mais il faudra bien que je m'y résolve.

Je ne vois pas trop d'autre solution de toute façon. Le problème n'est ni de critiquer la décision initiale de les séparer, ni de critiquer le travail des deux instits. Il s'agit simplement de constater que la différence de traitement des deux enfants fait que l'un d'eux se sent clairement lésé dans l'histoire, et de discuter calmement et posément du problème. Et de voir si des solutions sont envisageables.

Cordialement,
Richard.

PS: discussion déplacée dans la catégorie 3-6 ans.
Journalisée

Richard Cognot
Administrateur Fédéral,
Responsable technique du site.
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #10 le: 01 Février 2007 à 21:02:59 »

Merci pour la mouvance  Clin d'oeil

Je suis bien d'accord avec toi Richard. Mais constater la différence de traitement sous entend une différence d'enseignement. Et là je marche sur des oeufs: ne pas froisser l'instit.
Bref, je vais enfiler mes chaussons en peau de mouton du Larzac, essayez de ne rien casser et demander un RDV. En plus, il devient perturbateur à l'école. C'est encore un point à éclaircir.
Ils ont une semaine d'absence pour leur grippe (et oui, épidémie cette fois-ci mais pas le même virus car pas les mêmes symptômes). On verra à la reprise de lundi si le break a modifié les choses.
Je donnerai des nouvelles.
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Corinne
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 977


Deux, c'est mieux qu'un !


« Répondre #11 le: 01 Février 2007 à 21:45:18 »

On attend de tes nouvelles et en cas, vois un psy au moins une fois ?
Avec ton bol, ton fils va être précoce ...
Journalisée

Corinne Brangé, Administratrice Fédérale
Maman de Titienne, 9 ans et Ysée et Natal, 4 ans.
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #12 le: 01 Février 2007 à 22:29:12 »

Tu abordes un sujet délicat, très délicat et soumis à controverse  Y a-t-il une raison pour que tu penses à çà?

Avant de passer par le psy, je vais aller voir les instit concernées.
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Richard Cognot
Administrateur
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5.368



WWW
« Répondre #13 le: 01 Février 2007 à 22:37:50 »

Bonsoir,

P'tite Lilli, faut pas non plus voir le psy comme un croque-mitaine Clin d'oeil

Le principal boulot d'un psy  est d'essayer de comprendre ce qui se passe dans la tête de son patient, d'analyser les raisons et de proposer un moyen de remédier au problème.

Faut pas croire les ricains, chez eux le psy c'est le charlatan à qui ils racontent leurs rêves en faisant de gros chèques à la fin de la séance Clin d'oeil.

Après c'est comme tout, il y en a des bons et des moins bons. Comment est le psy scolaire de ton coin?
 Comme tu le dit toi-même pas facile de faire dire à un garçon de 4 ans le fond de sa pensée. C'est aussi ça le boulot d'un pédopsy.

Cordialement,
Richard.

 
Journalisée

Richard Cognot
Administrateur Fédéral,
Responsable technique du site.
P'tite Lilli
et sa zen attitude
V.I.P.
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 32.970


Garatefess


« Répondre #14 le: 01 Février 2007 à 22:56:42 »

Merci de ton encouragement Richard.

Je ne vois pas le psy comme un croque mitaine.
La réflexion de Corinne me surprenait simplement parce qu'elle met le doigt sur un sujet auquel je suis confrontée avec mon aîné., la précocité. Et des psy nous en avons vu avant d'en trouver un qui ait su nous aider.
Et je ne connais que trop bien l'image qu'elle véhicule des parents (qui poussent leur progéniture, fiers, etc..).
Quand je dis sujet à controverse, je sais de quoi je parle.
Journalisée

JE SUIS MOI
Un garçon 17 ans et deux garçons 13 ans

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.  Mark Twain
Pages: [1] 2 3
Imprimer
Partager :

Aller à: